• Les douze morts de Napoléon  -  David Chanteranne

    Passés / Composés ;  6 janv. 2021 ;   251 p.;    21€.

    Présentation officielle : Et si Napoléon ne devait pas seulement sa gloire à ses conquêtes, mais à son extraordinaire bravoure face aux dangers ? David Chanteranne nous raconte ces douze moments méconnus, où le plus célèbre des empereurs s’est imposé en héros immortel face à ses contemporains en échappant de peu à la mort : une épidémie de peste qui décime son armée en Égypte en 1799 ; un attentat à la bombe dans les rues de Paris, la veille de Noël, en 1800 ; une balle perdue qui l’atteint lors de la bataille de Ratis-bonne en 1809 ; un homme qui voulait le poignarder à Vienne la même année ; un suicide manqué au château de Fontainebleau en 1814 ; ou encore son miraculeux sauvetage par les soldats de sa garde à la bataille de Waterloo en 1815.
    À la faveur de ces spectaculaires mises en abîme, ce livre revisite, autour de Sainte-Hélène et sous une forme totalement inédite, l’existence d’un des plus grands héros du XIXe siècle et de la France.

    Présentation de Decitre : Tout au long de sa carrière militaire, Napoléon a frôlé la mort. Mais à différentes reprises, il est parvenu à échapper aux boulets de canon, à la peste puis, devenu chef de l'État, à plusieurs tentatives d'assassinat. Véritable enquête à Sainte-Hélène, en plein Atlantique Sud, là où l'Empereur a été retenu captif pendant plus de cinq années à partir de 1815, ce livre rappelle ces moments-clés qui ont rythmé l'existence du plus grand personnage de notre histoire.
    Au moyen de spectaculaires mises en abîme, il permet de suivre les derniers instants de la vie de celui qui est parvenu à écrire sa légende, pour finalement atteindre l'éternité. A 17h49, le 5 mai 1821, moment de sa mort. Une fresque littéraire et flamboyante.

    Les douze morts de Napoléon  -  David Chanteranne


    votre commentaire
  • La Rédaction

    La plantation des haies

    De quoi rire... jaune.

    Si les membres du gouvernement français lisaient plus souvent notre Site, ils auraient pu lire l'alarme lancée voici largement plus de dix ans pour la replantations des haies à la campagne.

    Dans cet article toujours présent dans nos archives (non accessible au public comme les parutions anciennes), ils auraient appris qu'en Belgique, comme nous l'annonçait une amis, cette replantation avait déjà été organisée.

     

    Ils viennent de découvrir il y a quelques jours ce que tout le monde ou presque, sait. Pourtant, ce ne sont pas les alarmes pour la santé de la Nature qui avaient croisé une autre campagne, celle de Macron avant son élection. Tant de gens, qui espéraient alors en la dynamique des Marcheurs, qui ont été trompés car ils croyaient entrer en nouvelle ère de prise en compte des impératifs de la saine écologie.

     

     


    votre commentaire
  • La Rédaction

    Les Catholiques doivent s'organiser

    Les Catholiques français doivent s'organiser pour ce qui est des rapports entretenus avec l'État.

    Il s'agit d'une anomalie aussi énorme que le silence, et l'invisibilité de la masse des Catholiques (pratiquants, pratiquants occasionnels, non pratiquants), qui est de l'ordre de 60% de la population française.

    L'épiscopat, en effet, n'a pas pour rôle de servir d'interlocuteur unique à l'État, au gouvernement, et à leurs administrations, selon les cas.

    Il existe un abus caractéristique, dont les Catholiques eux-mêmes ont le secret. Sans s'appuyer sur l'existence d'organes représentatifs d'autres « communautés » d'expression religieuse, ce qui serait plus que le comble, il faut bien reconnaître que la pensée et la volonté des Catholiques n'est jamais prise en compte pour la simple raison qu'il n'existe aucun organe portant leur parole. Leur parole, qui n'est pas celle de l'épiscopat...

    Dans des matières connues très récemment, par exemple la reconstruction des parties effondrées de Notre-Dame, ou l'accès aux cérémonies en temps de CoVID, la volonté des Catholiques n'est pas entendue, et les attitudes « politiques » de l'épiscopat ne sauraient, et pour cause rendre cette volonté. Il faut dire que leurs priorités réciproques ne sont pas les mêmes.

    Il faut s'appuyer pour comprendre ce vide, sur l'élan souhaité mais jamais saisi, depuis le 19e siècle, des Catholiques à prendre part à la vie publique (en dehors d'initiatives particulières qui eurent un succès fulgurant comme la Fédération Nationale Catholique entre les deux guerres, fondée par le Général de Castelnau). Et pour le minimum, dans les questions qui les affectent et relèvent uniquement de leur décision. Jusqu'à la déclaration, sidérante, d'Emmanuel Macron qui invitait les catholiques à prendre leur part dans le débat public, soulignant à quel point on ne les entend jamais.

    Nous considérons que dans les matières directement reliées à l'intérêt Catholique et aux Catholiques eux-mêmes, au moins dans des matières non politiques, cette expression doit s'organiser en des organismes divers, convergents, mais indépendants du clergé.

    Il y a lieu si nécessaire, de modifier toute loi (comme celle de la séparation de l'Église et de l'État) qui, par son ambiguïté, confisquerait la parole du peuple Catholique au profit, selon les cas, du groupe épiscopal ou du clergé en général, qui n'ont pas vocation de parler à sa place.

     

    Notre article du 16 n'avait pas été saisi, en dehors de son titre, nous le replaçons aujourd'hui.


    2 commentaires
  • La Rédaction

    Marie-Thérèse de Bourbon et les cendres de Charles X

    Déjà deux à trois ans avant sa disparition l'an dernier, la Princesse Marie-Thérèse de Bourbon souhaitait voir son nom retiré de l'association pour le retour des cendres de Charles X, et ce processus était en cours.

    Elle avait réalisé que son accord avait été donné sans connaître les éléments nécessaires à un jugement équitable, ce rapatriement n'était pas souhaitable, et que, notamment, le dernier membre de la branche aîné, le Comte de Chambord, voulait absolument ne pas être rapatrié.

     


    2 commentaires
  • La Rédaction

    Mesures de précaution avec l'outil informatique et pour vos documents

     

    Selon certaines sources, pouvant bien sûr être interprétées, certains sites géants ou plateformes mondiales comme les GAFAM et aussi certains hébergeurs de mails, pourraient être fermés dans les très prochains jours, temporairement ou définitivement, et possiblement à leur propre initiative.

    Sous réserve, donc, (et selon les précautions d'usage et blablabla et blablabla) il pourrait y avoir un blackout (c'est-à-dire une suspension de service) et les données seraient effacées.

    Pour simple précaution, il suffit de se munir d'outils de sauvegarde (clés, ports USB, etc.) de taille importante selon ses besoins. Ils seront toujours utiles à un moment ou à un autre. Afin de sauvegarder contacts, documents importants, etc.

    On pourrait interpréter les consignes massives diffusées en 2020 auprès de grands décideurs par l'ONU, par exemple et par d'autres puissances d'influence et de pouvoir, qui veulent voir dans le premier mouvement de la pandémie CoVID comme la base Zéro, ou l'Année Zéro, d'un nouveau déploiement numérique total des sociétés humaines, redéploiement qu'elles qualifient de « chance... » pour la reprise économique... et pour le reste  (c'est-à-dire pour tout et n'importe quoi).

    On pourrait supposer que cet effacement permettrait à certaines puissances d'effacer leurs agissements.

     

    Le Cloud pourrait être aussi concerné. Il pourrait aussi y avoir des coupures d'électricité, le gouvernement y a fait allusion.


    votre commentaire
  • La Rédaction

    France : les nouvelles mesures d'oppression

    L'hypocrisie sans bornes de ce gouvernement malsain passe toutes les bornes!

    Les actes de nuisances hors limite des pouvoirs publics et de leur clique ésotérico-policière damnée doivent être interdits !

    Des couvre-feux dont les conditions sont celles d'un confinement, des confinements ajoutant certaines contraintes des couvre-feux !

    ---

    ajout le 16 01. Désormais, ce sont des mesures hors limites, même celle de l'intérêt politique (ce qui confirme, soit l'étalement apparent devant la fatalité de la population française, soit la certitude pour les autorités de croire à des pouvoirs illimités et qui ne sauraient être contestés), qui viennent d'être prises au détour des pièges d'une série de mensonges calculés qui ont vu des informations contradictoires chaque jour, dans le but fausser le jugement des Français.

    Désormais, c'est 15 jours au moins , assorti d'un nouveau confinement à la clé, réclamé avec force par des pions ou par des élus qui veulent se faire remarquer. Il ne va pas manquer d'arriver.

    ---

    Nous demeurons sur notre ligne de départ, exprimée au 1er semestre 2020 de l'Affaire CoVID. Les autorités ne détiennent moralement ni légalement aucun pouvoir pour s'attribuer la mise en place de solutions sanitaires qui pour nous, ne saurait être édictées que par des autorités indépendantes et libres, ce qui n'est pas le cas des « autorités sanitaires » dont même la presse politiquement correcte n'a pas hésité ces derniers mois à souligner qu'elles avaient des intérêts cachés ; au lieu d'être assistés d'une clique blafarde et incompétente dont il est admis - y compris dans cette même presse, qu'elle est liée à certains intérêts financiers et idéologiques plus que suspects.

    Elles ne peuvent l'être par des pouvoirs politiques dont ce n'est évidemment pas le rôle, vote des députés ou pas.

    Pour nous, ce n'est que par l'emploi de la mesure, et de la concertation large et effective, que l'on peut engager des mesures contre une épidémie dont le mal réside plus dans la « gestion de la crise », que dans le virus lui-même.

    Leur incompétence flagrante, en tout, pas seulement le CoVID ! est le meilleur atout. Mais les Joker sont nombreux ! Macron et ses sbires tiennent le bon bout. La mémoire des Français en politique n'existe pas, on le sait. Mais ils gardent en mémoire les trahisons et les avanies.

    C'est la mode, en France : on se met à "consulter" des petits groupes particuliers et qui ne représentent personne, sur des sujets qui les dépassent, comme sur les questions du Climat. Procédé qui serait ridicule s'il n'était une infamie supplémentaire de

    D'ailleurs, le Canard enchaîné pointe « ces ministères envahis par les consultants privés » ... une des plaies du l'Ultra-Libéralisme politique, admise par des gouvernements de fausse Droite tandis que la Gauche regardait ailleurs.

    Tout nouveau couvre-feu, tout nouveau confinement déjà prévu, cache toujours pire, comme chacun s'en doute et en tous cas, un grand nombre, toutes classes d'âge, tous milieux confondus, qui s'interrogent sérieusement depuis quelques mois, comprenant que quelque chose ne va pas..

    La technique reste la même et nous l'avions décrite : le gouvernement effectue des annonces morcelées, pour éviter l'organisation d'une résistance.

    Le pouvoir le fait exprès. Après le cri des directeurs de salles de sport, sa réponse est d'empêcher le sport individuel dans les heures de couvre-feu étendu !

    Le but est d'étouffer, moralement, physiquement, la population, déjà opprimée par l'Administration, par le rançonnement des Impôts, part la menace permanente assénée à coups de médias ! A côté, Kim Jong-un passe pour un doux et un modéré, un bien-aimé Leader !

     

    La pestilente racaille d'un gouvernement de demeurés ne fait que se mettre à jour, peu-à-peu, dans un formidable essor de lucidité.

     

    C'est dit, il n'y aura pas de résistance ! Cela signifie que le pouvoir aura à faire face à une déferlante incontrôlée et incontrôlable, multiforme, multiface et totalement imprévisible.

    Les Français tiennent donc entre leurs mains pour un réveil aussi soudain que non calculé, l'occasion, et le suprême moyen de se débarrasser de ces autorités françaises illégitimes, qui ont subverti tous les processus, tous les principes.


    votre commentaire
  • Henri IV et la Providence  -  Simone Bertière

    Éditions de Fallois ;    1er oct. 2020 ;    336 p.;    22€.

    Commentaire  de RoyautéNews : Cet ouvrage est très décevant dans sa présentation, surtout de la part d'une historienne si appréciée. Si nous avons le temps nous tenterons une contradiction.

    Henri IV et la Providence  -  Simone Bertière

     


    votre commentaire
  • La Rédaction

    Marielle de Sarnez

    Marielle de Sarnez, qui fut à une époque appelée par des journalistes Notre-Dame du Modem, surnommée « Taille 36 » par un membre de notre Rédaction, a pris la poudre d'escampette.

     

    Elle était la fille du baron de Sarnez, qui fut député gaulliste. En réaction contre le courant gaulliste, elle eut toujours la fibre centriste et giscardienne.

    Elle fit ses débuts en joignant l'équipe historique de « la Bienf», lors de la campagne présidentielle de Valéry Giscard d'Estaing en 1974.

    Après avoir participé à la création de l'UDF en 1978, elle entrait en 1979 à l'équipe nationale du Mouvement des Jeunes Giscardiens.

    Plus tard, elle s'engagea sans discontinuer aux côtés de François Bayrou, devenant la base essentielle du MODEM.

    Députée européenne, Conseillère de Paris, puis Députée de Paris, Présidente de la Commission des Affaires étrangères, elle était devenue ministre des affaires européennes en 2017.

     


    votre commentaire
  • La Rédaction

    Pour Stéphane Ravacley et pour Laye

     

    Pour soutenir Stéphane Ravacley, boulanger de Besançon en grève de la faim pour son apprenti, Laye, venu de Guinée, obligé de partir de France car il vient d'avoir dix-huit ans, signer sur Change.org !

     

    Lire aussi sur FranceInfo (Clic)

     

    Nous apprenons cet après-midi que Laye Traoré a été naturalisé aujourd'hui.


    votre commentaire
  • La Rédaction

    Soutien aux Ouïghours et appel au boycott généralisé de la Chine en Europe

     

    RoyautéNews souhaite l'application d'u boycott généralisé vis-à-vis de la Chine, de tous les produits, et de toute la Chine. Pas uniquement pour les produits fabriqués par les Ouïghours placés en servitude violente.

     

    C'est la position du Site RoyautéNews, et bien qu'il n'ait rien à voir avec eux ni avec leur position, s'ils en ont une, nous invitons les royalistes français (mouvements, personnes), à en adopter une à l'égard de la Chine.

    Rappelons que la Chine, politiquement et en pratique se définit selon cette triple monstruosité qui emprunte tant aux régimes totalitaires, désormais la fibre essentielle des ex-démocraties occidentales (ex-molles, entre autres et particulièrement, la République Française).

    La Chine est Communiste, Ultra-libérale extrémiste, Totalitaire.  Il est donc déplacé d'adopter une attitude partagée, qui n'aurait d'ailleurs aucun effet sur le Géant.

     


    votre commentaire