• L'éditeur Tallandier écrit :

    « Le 14 mai 2018 est une date importante pour Israël, pour la Palestine aussi.

    Qui peut prétendre maîtriser tous les détails de cette guerre opposant deux populations, parfois plus ?

    Il faut connaître l’histoire, la politique, le passé, le présent afin de pouvoir comprendre et appréhender ce qui se passe aujourd’hui.

    La vidéo des Inconnus, qui date pourtant, est toujours très actuelle (pour ceux qui auraient envie de sourire, ici : https://www.youtube.com/watch?v=13rlhl_5_60)

    ... et propose ces deux ouvrages :

    Le conflit israélo-palestinien en 100 questions - Jean-Claude Lescure

    Tallandier ;  15 mars 2018 ;  304 p.;  15€90.

    Autour de l'anniversaire de la fondation d'Israël

    Histoire des guerres d’Israël - David Elkaïm

    Tallandier ;   4 Janv. 2018 ;  318 p.;  21€50.

    Autour de l'anniversaire de la fondation d'Israël


    votre commentaire
  • Les femmes du Général - Gérard Bardy

    Plon ;  18 avr. 2018 ;  22€.

    Présentation Les libraires :  Ce document est inédit. Jamais il n'avait été raconté tout ce que le général de Gaulle a apporté à la cause des femmes. Et pourtant, aucun président de la République n'avait fait – et ne fera – autant que lui pour donner un nouveau statut à la femme française. Droit de vote (y compris, dans un second temps, pour les femmes musulmanes d'Algérie), loi sur la contraception (dite « loi Neuwirth »), abolition de facto de la peine de mort, nomination de la première femme ministre de la République (de confession musulmane), droit d'ouvrir un compte en banque, de signer seule un contrat de travail, etc.
    Ce livre raconte aussi l'histoire attachante des cinq femmes qui ont été très proches de lui et qui ont incontestablement joué un rôle déterminant dans sa sensibilisation à la condition féminine. Chacune à sa façon : Jeanne, sa mère, qui lui a transmis sa foi en Dieu et son amour de la patrie ; Yvonne, l'incontournable pilier de sa vie « sans qui rien ne se serait fait » ; Anne, « ce tout petit », sa fille pas comme les autres ; Geneviève de Gaulle-Anthonioz, dite « l'autre de Gaulle », sa nièce résistante et déportée à Ravensbrück ; et Élisabeth de Miribel, la « Jeanne d'Arc de la France Libre », qui tapa l'appel du 18 Juin et servit de Gaulle pendant toute la guerre avant d'entrer au Carmel.
    À partir de documents historiques et de témoignages, Gérard Bardy raconte le volontarisme du Général pour changer la condition des femmes et dresse le portrait de celles qui ont le plus compté dans la vie du grand homme.

    Les femmes du Général - Gérard Bardy


    votre commentaire
  • Le Monde selon de Gaulle - François Kersaudy

    Tallandier ;  22 mars 2018 ;  528 p.;  21€90.

    Le monde selon de Gaulle- François Kersaudy


    votre commentaire
  • Les 99 jours de Cohn-Bendit - Vincent Quivy

    et Jean-François Vial -

    Histoire du gouvernement révolutionnaire (30 mai - 7 septembre 1968) ;

    L'Archipel ; 14 mars 2018 ;  fiction ; 256 p.;  18€.

    Extrait de la présentation : Et si les révolutionnaires de Mai 68 avaient triomphé...

    Les 99 jours de Cohn-Bendit - Vincent Quivy


    votre commentaire
  • L'événement 68 - Emmanuelle Loyer

    Champs histoire ;  7 mars 2018 ;  416 p.;  11€.

    Présentation officielle : On ne semble plus vouloir aborder Mai 68 que sous deux angles : la commémoration des témoins et des anciens, rituellement organisée tous les dix ans ; la liquidation exigée par ses adversaires, qui, régulièrement, revient sur le devant de la scène médiatique.
    Ce livre veut sortir de ce double discours, pieux et nostalgique ou vindicatif et injuste, en proposant les documents qui, sur le moment même, ont constitué l’événement de Mai 68.
    À travers ces traces écrites, ces voix plurielles – déclarations, pétitions, slogans, tracts, procès-verbaux de manifestations, fiches de renseignements généraux, projets étudiants ou ouvriers, extraits de presse, fragments de discours –, l’on peut revivre au plus juste et comprendre ce qui fut une véritable révolution, dans la rue, certes, mais aussi dans les mots. Le regard de l’historienne, au ras de l’archive, permet ainsi de lire à nouveaux frais ce qui s’est passé au printemps 68, moment d’invention et de jubilation de la parole.

    L'événement 68 - Emmanuelle Loyer


    votre commentaire