• Flux principal de RoyautéNews

    Cet été est consacré à la parution d'articles oubliés dans les placards !

     

  • Louis X Philippe V Charles IV  -  Christelle Balouzat-Loubet

    Les derniers Capétiens ;

    Passés Composés ;  paraîtra le 24 sept. 2019 ;  208 p.;  19.€

    Présentation officielle : Si les fils de Phillipe le Bel, qui régnèrent de 1314 à 1328, sont bien connus grâce aux livres de Maurice Druon et à la série qui en a été tirée, ce ne sont que des caricatures d'eux-mêmes, écrasés qu’ils sont par la puissance de l’image de leur père. Pour mieux comprendre la vie et la politique des derniers capétiens, et la dynamique qui entraine la fin d'une dynastie qui régna sur la France pendant plus de trois siècles, l'auteure s'empare de toutes les pièces à disposition de l'historien. Louis X (1314-1316), Philippe V (1316-1322) et Charles IV (1322-1328) apparaissent alors dans toutes leurs nuances. Tous trois font face aux frondes des grands barons, et dans un siècle délicat pour le pouvoir royal, font preuve, sinon de la détermination de fer de leur père, du moins d'un sens politique et d'une vision du royaume qu'il était temps de restituer.

    Louis X Philippe V Charles IV  -  Christelle Balouzat Loubet

     


    4 commentaires
  • Des hommes d'honneur  -  Vincent Haegele

    Trois destins d'Ancien Régime ;

    Passés Composés ;  11 sept. 2019 ;   351 p.;    25€.

    Présentation officielle : " L'honneur, qui veut toujours régner, se révolte, et il ne reconnaît point de loi. " Cette phrase de Montesquieu semble avoir été lue par les protagonistes des trois histoires qui composent la trame de cette étude : un marquis trop sûr de son droit, au point d'envisager de traîner le roi en justice ; un modeste affairiste entraîné dans une affaire dont les intérêts le dépassent ; un jeune officier d'un régiment colonial, envoyé dans la lointaine Ceylan par sa famille.
    Si les fils de ces récits sont par trop éloignés pour se croiser, ils n'en forment pas moins un saisissant tableau de ce que pouvait être la France des dernières décennies de l'Ancien régime : un monde régi par un droit non pas rigide, mais pluriel, une société où l'initiative individuelle reste suspecte, mais nécessaire. Il fallait, pour raconter dans leur globalité ces trois destins d'Ancien régime, tour à tour surprenants, tragiques et terriblement humains, imaginer une approche différente de l'histoire et de son récit.

    Des hommes d'honneur  -  Vincent Haegele


    1 commentaire
  • Les renards et les lions ; Les Médicis - Marcello Simonettta

    Traduction, Pauline Colonna d'Istria ;

    Albin Michel ;   4 sept. 2019 ;   352 p.;   24€.

    Il s'agit d'une trilogie dont le premier ouvrage est L'énigme Montefeltro, et dont le troisième, Catherine de Médicis, paraîtra en 2020. RoyautéNews

    Présentation officielle : Quel fut le destin de la lignée de Laurent de Médicis ? De ces trois fils, Pierre était dit le Fou, Julien le Bon, qui fut peut-être l’amant de Mona Lisa, et Jean le Sage ou le Renard, qui devint le pape Léon X et dont la réputation de sagesse et de générosité dissimulait en réalité une soif de pouvoir et une férocité sans bornes. Exhumant, après des années de recherche, d’obscures archives, Marcello Simonetta nous fait pénétrer dans les coulisses de la célèbre dynastie florentine, depuis la mort de Laurent le Magnifique en 1492 jusqu’au sac de Rome par Charles Quint en 1527, depuis l’apogée de cette génération de grands mécènes et d’habiles politiciens jusqu’à sa faillite finale. À travers une galerie de portraits pittoresques de ducs et de cardinaux, de banquiers et d’aventuriers, de politiciens et de philosophes, de courtisans et de bouffons, Marcello Simonetta dresse le tableau d’une Italie renaissante qui, sous le vernis étincelant des arts, du faste et de la religion, est le théâtre d’une vie politique orageuse et corrompue, où s’affrontent les personnages les plus rusés et les plus léonins. Sous le regard critique de Machiavel, les protagonistes de cette fresque aux allures de roman policier sur les mystères de la Renaissance nous révèlent que, si les Borgia ont été de fiers serviteurs du mal, les Médicis, eux, furent d’hypocrites apôtres du bien.

    Les Renards et les lions - Cover image

     

    votre commentaire
  • L'impératrice Cixi  -  Jung Chang

    La concubine qui fit entrer la Chine dans la modernité ;

    Texto ;  paraître le 17 oct. 2019 ;  608 p.;   12€50.

    Présentation officielle : À 16 ans, Cixi est choisie comme concubine royale. À la mort de l’empereur, en 1861, leur fils de cinq ans lui succède sur le trône. Aussitôt, Cixi organise un coup d’État contre les régents et devient la véritable souveraine de la Chine.

    Pendant quarante ans, Cixi transforme la Chine médiévale en un État moderne. Elle développe les industries, les chemins de fer, l’armée et fait face à des crises nationales décisives : la rébellion des Boxers, les guerres contre la France ou le Japon et l’invasion de huit puissances alliées.

    Avec un sens aigu de la narration et des sources inédites, Jung Chang propulse le lecteur au coeur du splendide Palais d’Été et du harem de la cité interdite où Cixi vivait entourée d’eunuques, et dévoile un nouveau visage de l’impératrice, loin de sa réputation de despote conservatrice.

    L'impératrice Cixi  -  Jung Chang

     


    votre commentaire
  • Le complet guide pour investir dans les cryptomonnaies et les ICOS - Stanislas de Quénetain

    Mareuil Éditions ; 29 août 2019 ;  227 p.;  19€.

    Présentation officielle : «  La porte ouverte par Satoshi Nakamoto, le créateur de la première cryptomonnaie, le bitcoin, et de la blockchain est tout simplement incroyable et, plus de dix ans après, nous commençons tout juste à en percevoir toutes les possibilités. Apparu en 2009, le bitcoin a initié une révolution. En réalité, plusieurs révolutions. Le bitcoin est trop souvent réduit aux échanges monétaires anonymes qu’il permet d’opérer sur Internet alors que la blockchain, c’est-à-dire la technologie qui le sous-tend, peut être utilisée dans presque tous les domaines puisqu’elle permet la connexion directe et sécurisée entre personnes qui ne se connaissent pas mais qui ont un objectif commun. Le nombre de cryptomonnaies apparues depuis la création du bitcoin a littéralement explosé… »


    Stanislas de Quénetain est juriste et animateur du site Blockchain Expert. Fort de son expérience, il publie Le complet guide pour investir dans les cryptomonnaies et les ICOS.

    Le complet guide pour investir dans les cryptomonnaies et les ICOS - Stanislas de Quénetain


    2 commentaires
  • Une histoire de la forêt  -  Martine Chalvet

    Le Seuil ;   10 févr. 2011 ;   368 p.;  21€30.

    Présentation officielle : Mystérieuse, ancestrale, sauvage ou à conquérir, la forêt fascine, effraie, attise la convoitise. La civilisation s’est construite contre, à côté mais aussi avec ces espaces largement inconnus et étranges. Lieu d’exil, de refuge et spiritualité, terrain de chasse et de jeux, la forêt nourrit l’imaginaire. Dans le même temps, réserve de matières premières et de ressources énergétiques, les bois ont permis à la population européenne de vivre et de survivre.

    Martine Chalvet embrasse le temps long, de la Gaule « chevelue » des Celtes aux protestations écologiques actuelles. Elle analyse les différentes facettes des paysages forestiers, mais aussi les logiques multiples et concurrentes qui se sont affrontées autour de la possession, de la domestication et de l’exploitation des territoires boisés, enjeu économique et stratégique, source de revenus vitaux pour les uns et symbole de richesse foncière pour les autres.

    Ce livre restitue l'histoire de la forêt, sa grandeur comme les menaces qui pèsent sur elle.

    Une histoire de la forêt  -  Martine Chalvet


    votre commentaire
  • La Rédaction

    Pour le grand blogging féminin, c'est la fin d'une époque. Hellocoton, c'est la plateforme qui a relayé des années les meilleurs blogs féminins.

    RoyautéNews fit partie de l'aventure durant quelque temps, avant de la quitter pour des raisons purement techniques.

    La fin d'Hello Coton

    La fin d'Hellocoton

     

    La fin d'Hellocoton


    2 commentaires
  • La Rédaction

     

    Le Duc d'Arjona publie ses souvenirs

    Le Duc d'Arjona, l'un des fils de la célèbre Duchesse d'Albe, publie aujourd'hui ses souvenirs : De Cayetana a Cayetano.

    Cayetano Martínez de Irujo y Fitz-James Stuart décrit son enfance et en particulier de son adolescence, à l'époque où la Duchesse d'Albe était remariée. Il aborde les difficultés profondes que la solitude familiale lui a fait rencontrer.

    Parmi ces difficultés, la drogue, ou encore la Scientologie, dont il parvint à s'extraire.

    Aussi au menu de ces souvenirs, sa relation avec l'Infante Elena d'Espagne.

    L'ouvrage, publié à la Esfera de los Libros est préfacé par celui qu'il nomme "son père adoptif, Luis María Ansón, de l'Académie royale espagnole, qui le présentera le 23 septembre.

    Le Duc d'Arjona publie ses souvenirs

     


    1 commentaire
  • Les chevaux de batailles de Napoléon - Philippe Osché

    AKFG ;  16 nov. 2018 ;  153 p.;   illustrations ; 29€.

    Présentation officielle : Ce livre retrace l’épopée des chevaux de l’équipage de selle de Napoléon Bonaparte durant les quatorze années de son règne sur l’Europe.
    On y découvre leurs races, leurs origines, leurs robes et leurs destins souvent tragiques. Chaque cheval est présenté individuellement et replacé dans son contexte historique.
    On y évoque aussi l’organisation des Écuries du Premier consul, puis de l’Empereur sous la direction du Grand écuyer Armand de Caulaincourt.


    Pour la première fois, de nombreux chevaux ont été identifiés avec certitude dans des œuvres renommées de l’iconographie napoléonienne présent dans les musées et collections particulières. Un nombre important de tableaux reproduits dans cet ouvrage sont totalement inédits et n’ont, à ce jour, jamais été publiés.

    Les chevaux de batailles de Napoléon - Philippe Osché


    5 commentaires
  • La Rédaction

     

    Nous vous laissons en compagnie de cette histoire parue il y a quelques heures. Charles Étienne Gudin de la Sablonnière, mort à Smolensk en 1812.

    Le Général Gudin retrouvé en Russie ?


    votre commentaire