• Flux principal de Royauté-News

    Vous êtes sur la page principale du Site

  • Nous vous proposons une série : Internet vu il y a dix ans.

     

    La face cachée de Google  -  Ippolita

    Payot ;  12 mars 2008 ;  19€50.

    La face cachée de Google  -  Ippolita

    Présentation officielle : Google a su magistralement exploiter notre besoin de simplicité. Il aspire à être le moteur de recherche parfait, apte à comprendre exactement les requêtes des utilisateurs et à leur restituer en un clin d'œil ce qu'ils désirent. Comment fait le colosse de Mountain View pour gagner à tous les coups ? Comment peut-il être aussi rapide ?. Google est un système de gestion des connaissances incroyablement invasif.
    Ses stratégies combinent un marketing agressif et une gestion occulte de sa propre image, mais aussi la création de contenus standards délégués aux utilisateurs. Ce bref essai pose la première et indispensable pierre d'une critique visant l'organisation des connaissances et l'industrie des métadonnées dans toute leur complexité : il dévoile les mécanismes cachés de la domination technocratique.


    votre commentaire
  • Mémoires  - Serge Comte Witte

    Cherche-Midi ;  juin  2010  ;  422 p.;  20€30.

    Extrait de la présentation officielle : Voilà presque un siècle que l'on ne trouve plus en français les Mémoires du comte Witte (1849-1915), l'un des plus grands commis de l'Etat russe et assurément l'un de ses plus actifs modernisateurs! Tour à tour ministre des Transports, ministre des Finances, artisan de la paix avec le Japon, père du parlementarisme russe, Witte a puissamment marqué de sa volonté et de son intelligence le tournant du XXe siècle.

    Mémoires  - Serge Comte Witte


    votre commentaire
  • La Rédaction

    Depuis quelques mois, et spécialement ces derniers jours pendant sa visite en Angleterre et en Ecosse, Donald Trump courtise le jeune Duc de Westminster. Celui-ci est à la tête de la première fortune d'Angleterre et du Royaume-Uni. Depuis la mort de son père [ Clic ] voici deux ans, Hugh, le 7ème Duc de Westminster, âgé de vingt-sept ans, possède une bonne partie des quartiers les plus huppés de Londres et sa fortune avoisine 10 milliards.

    Que recherche Donald Trump ? Compter parmi ses relations quelques noms illustres de la vieille Europe afin de compenser le dédain que lui ont toujours marqué les grandes familles américaines ; mais pas seulement. Le Président aimerait acheter, pour d'évidentes raisons de sécurité et de Droit, l'Ambassade des Etats-Unis à Londres, qui fait partie des biens fonciers du nouveau chef des Westminster.

    Et depuis dix-huit mois quelques pourparlers ont pu s'effectuer. Au menu des conditions du jeune Grosvenor, la restitution par les Etats-Unis d'une étendue de 12 000 acres, confisquée aux Westminster lors de la Guerre de Sécession. Peu de gens peuvent se dire qu'ils tiendraient presque dans leur main le président le plus fantasque, et certainement encore, le plus puissant de la planète. Cette étendue de 12 000 acres est celle sur laquelle la ville de Miami repose aujourd'hui.

    Le Département d'Etat a déjà donné son aval à cette restitution. Reste encore le Vote du Congrès, indispensable pour la rendre effective.

    Miami dans la corbeille Westminster

    SIPA/REX/Shutterstock


    votre commentaire
  • La Rédaction

    L'Eté sur Royauté-News

    C'est l'été et tout en relâchant peut-être l'info d'actualité brute promenons-nous dans les bois parmi quelques infos ciblées tout en poursuivant nos analyses ciblées sur l'économie et comme à l'accoutumée quelques livres.

    RoyautéNews est entré dans sa treizième année. Il s'est continuellement renouvelé et continuera de le faire. Cet été est aussi propice à une plongée dans la plateforme de recherche du Site, toujours en construction, mais cependant déjà très étoffée, elle est le moteur de recherche interne du Site (visible à gauche sur vote écran). Par exemple nous avons publié de nouveau de très vieux articles trouvés dans des archives poussiéreuses presque dans une cave redécouverte... [ clic !]

    A bientôt pour de nouvelles découvertes, et redécouvertes !


    votre commentaire
  • Nous vous proposons une série : Internet vu il y a dix ans.

    Les Netocrates  -  Alexander Bard ; Jan Söderqvist

    Les Netocrates  -  Alexander Bard ; Jan Söderqvist

    Editions Léo Scheer ;  25 janv. 2008 ; environ 300 p.;  15€.

    Présentation officielle : Ils mènent le monde. Vous ne le savez pas encore !
    Par-delà le bien et le mal, dans une complète indifférence aux positions idéologiques périmées et aux clivages intellectuels fossilisés, Les Netocrates pose les jalons de la plus intense et plus rapide évolution que l'humanité ait connu depuis ses origines.
    Vous avez le choix : enfouir la tête dans le sable ou lire Les Netocrates.

    Les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) changent notre vie. Pour les tenants de la net-économie, il s’agit avant tout d’une nouvelle façon de vendre des biens et des services. Oubliez ces analystes à courte vue. Les NTIC amorcent une mutation historique, une rupture de civilisation, une nouvelle ère. La politique, l’économie, la société, les modes de pensée ne seront plus jamais comme avant.
    En passant de l’imprimé et des médias de masse à l’interactivité et au multimédia, notre culture négocie un virage majeur, comparable à celui qui vit le féodalisme supplanté par le capitalisme. À l’époque ont émergé le capital, l’État-nation, les masses, les idéologies modernes. Le paradigme a changé : désormais, l’information et l’attention sont au cœur de la création de valeur et de tendance. Les aristocrates dominaient la terre et les serfs ; les bourgeois captaient l’argent et les moyens de production. Au XXIe siècle, les nouveaux maîtres du monde qui émergent sont les Netocrates, la nouvelle élite de l’après-capitalisme.
    L’État-nation, la démocratie, l’égalitarisme, l’académisme et le prestige universitaire, l’humanisme et le bien commun, le progrès et la réalisation de soi… toutes ces belles idées vivent leurs dernières heures. Elles ne vont pas disparaître du jour au lendemain, mais elles se dissolvent dans une lente indifférence. Le pouvoir se déplace des moyens de production, des chaires universitaires ou des cabinets parlementaires à la capacité de tri, de production et de manipulation de l’information. Les Netocrates achèvent la réalisation historique de l’individualisme et font émerger l’ère des réseaux sélectifs.

    Telles sont quelques-unes des leçons roboratives que nous donnent Alexander Bard et Jan Söderqvist dans Les Netocrates, best-seller mondial déjà traduit en douze langues, enfin disponible pour le public francophone près de dix ans après sa première publication.
    Assurément, vous ne sortirez pas indemne de votre rencontre avec Les Netocrates, une analyse totalement originale du concept de société de l’information, bien loin du mythe de l’Éden transparent et égalitaire promis par les pionniers d’Internet. À mesure que défilent les chapitres, vos certitudes les plus solides seront ébranlées. Et en fermant le livre, vous porterez un regard neuf sur l’époque.


    votre commentaire
  • La Rédaction

    L'an prochain, 2019, sera célébré le 500° anniversaire du Château de Chambord. Déjà, quelques bruissements laissent entendre que les pouvoirs publics auraient peut-être l'intention de commémorer cet anniversaire.

    Ce joyau fut la propriété des Princes de Parme avant que l'Etat français ne le préempte, en 1930.

    Nous aurons l'occasion d'en reparler mais dès avant tout, signalons que notre Site effectuera une vigilance accrue concernant ce qui concernera de près ou de loin le Domaine de Chambord.

     

    L'anniversaire ChambordPhoto  Decouvrir-la-France.com


    votre commentaire
  • L'homme nu ; La dictature invisible du numérique - Marc Dugain ; Christophe Labbé

    Plon, Robert Laffont ;  2016 ;  196 p.;  17€90.

    C'est dans des termes parfaitement nets qu'est exposé et développé ce que le Site a combattu depuis longtemps. Sans pour autant cibler les agences américaines comme le fait le livre, car en Europe, cet impérialisme d'un genre nouveau a pour responsables directs les gouvernants européens qui le tolèrent et même l'encouragent. Le livre, bien qu'il remonte à deux ans, se trompe complètement sur la nature du mal : loin d'être une menace, qui serait à intervenir, il existe déjà et les données principales sont déjà enregistrées, archivées, multiplement partagées avec de nombreuses centrales de surveillance et d'exploitation. Le bénéfice apparent du livre se trouve noyé par ce réflexe si commun, même chez ceux qui auraient quelque lucidité sur les temps, qui consiste à reporter toujours dans le temps une évidence déjà solidement installée. De ce fait, loin d'être utiles, mais trompeuses sous cet aspect-là, leurs remarques produisent un effet inverse. La réalité est là. Bienvenue en dictature. Et cette fois-ci, c'est pour longtemps. Royauté-News

    Présentation officielle : On les appelle les big data. Google, Apple, Facebook ou Amazon, ces géants du numérique qui aspirent à travers Internet, smartphones et objets connectés des milliards de données sur nos vies. Derrière cet espionnage, dont on mesure chaque jour l'ampleur, on découvre qu'il existe un pacte secret scellé par les big data avec l'appareil de renseignement le plus puissant de la planète. Cet accouplement entre les agences américaines et les conglomérats du numérique est en train d'enfanter une entité d'un genre nouveau.
    Une puissance mutante, ensemencée par la mondialisation, qui ambitionne ni plus ni moins de reformater l'Humanité. La prise de contrôle de nos existences s'opère au profit d'une nouvelle oligarchie mondiale. Pour les big data, la démocratie est obsolète, tout comme ses valeurs universelles. C'est une dictature inédite qui nous menace : une Big Mother bien plus terrifiante encore que Big Brother. Si nous laissons faire nous serons demain des "hommes nus", sans mémoire, programmés, sous surveillance.
    Il est temps d'agir.

    L'homme nu ; La dictature invisible du numérique - Marc Dugain ; Christophe Labbé


    votre commentaire
  • La Rédaction

     

    Les funérailles du Prince Michel de Bourbon Parme, mort le 7 juillet ont été célébrées ce matin en la Cathédrale Saint-Louis des Invalides. La cérémonie était conduite par l'Evêque aux Armées, Mgr de Romanet.

     

    Membre d'un rameau de la famille royale de Parme, il s'était illustré durant la Guerre d'Indochine et avait consacré deux ouvrages à cet engagement. Il était titulaire de la Croix de Guerre 39-45 avec palmes et de la Military Cross.

     

    Il était le frère de la reine Anne de Roumanie, morte en 2017. Deux  de ses enfants sont bien connus : le Prince Charles-Emmanuel, et Amélie de Bourbon Parme qui consacra un livre au petit Louis XVII.

    Funérailles du Prince Michel de Bourbon Parme

    Le Prince épousait la Princesse Yolande de Broglie


    votre commentaire
  • Blanche de Castille  - Georges Minois

    Perrin ;  24 mai 2018 ;  425 p.;  24€.

    Présentation officielle : Une femme de pouvoir au destin exceptionnel. "Blanche de Castille, mère de Saint Louis" : telle est l'image très réductrice que la mémoire collective a retenue de cette reine du xiiie siècle, dont la célébrité ne tiendrait qu'à celle de son fils. C'est oublier qu'elle a été une femme de pouvoir au destin exceptionnel, à l'instar de sa grand-mère, Aliénor d'Aquitaine. Née en 1188, fille du roi Alphonse VIII de Castille et d'Aliénor d'Angleterre, mariée à douze ans au prince capétien Louis, elle fait son éducation politique à la cour de son redoutable beau-père, Philippe Auguste.
    Devenue reine en 1223, mère de douze enfants, veuve à trente-huit ans au décès de son époux Louis VIII, elle devient régente du royaume au nom de son jeune fils, Louis IX. Confrontée aux révoltes des barons, qui acceptent mal d'être gouvernés par une femme, par une étrangère, "l'Espagnole", comme on la désigne alors, fait preuve de qualités politiques inattendues, subtil mélange d'autorité et de souplesse, qui lui valent l'admiration des chroniqueurs.
    Educatrice puis inspiratrice de la politique de Saint Louis, qui lui confie la direction du royaume pendant la septième croisade, elle conserve une place particulière jusqu'à sa mort en 1252, avant de figurer au panthéon des femmes de pouvoir du roman national.

    Blanche de Castille  - Georges Minois


    votre commentaire
  • Le Comte de Narbonne  -  Emile Dard

    de Fallois ;   10 janv. 2018 ;  272 p.;  20€.

    Emile Dard, de l'Académie des Sciences Morales et Politiques, fut ministre de France à Sofia et Belgrade, et président de la Société d'Histoire de France. RoyautéNews

    Présentation officielle : Né dans le duché de Parme en 1755, Louis-Marie de Narbonne-Lara fut ministre de la Guerre de Louis  XVI, avant de devenir le confident de Napoléon. Emigré à Londres en 1792, avec l'aide de Mme de Staël, dont il était l'amant, il passe ensuite en Suisse puis en Allemagne et revient en France en 1801. L'Empereur, dont il devient le confident, le réintègre dans l'armée en 1809. Il fait la campagne de Russie en qualité d'aide de camp de l'Empereur.
    Ambassadeur à Vienne il mène en compagnie de Fouché des négociations avec Metternich, puis Napoléon lui confie le commandement de la place de Turgau en Saxe, où il meurt en 1813 des suites d'une chute de cheval. "En faisant revivre sa brillante figure, écrit Emile Dard, je voudrais aussi populariser ses curieux et remarquables entretiens avec Napoléon, où, plus audacieux qu'Eckermann avec Goethe, il suggère mais aussi contredit".

    Le Comte de Narbonne  -  Emile Dard


    votre commentaire