• Bourbon Ségovie : suite des séries publiées par Royauté-News des photographies du Duc et de la Duchesse de Ségovie et de leur famille. Elles complètent avantageusement celles que nous avons déjà publiées. Elles sont issues des prestigieuses collections de M. Yvan de Wilde, que nous remercions. ©Yvan de Wilde

    La Reine Victoria Eugénie 

    Une de ses dernières photographies, en Février 1969

    Bourbon Ségovie ( 11 ) Nouvelle série


    1 commentaire
  • Washington - par François Guizot -

    Préface de Laurent Théis ;

    tempus ; paru le 12 Janvier 2017 ;  192 p.; 7 €.

    Présentation officielle :

    La biographie critique du premier des américains par le principal homme politique libéral français.

    Mieux encore que Charlemagne, Cromwell ou Napoléon, George Washington (1732-1799) a incarné le grand homme par excellence aux yeux du plus illustre historien français du premier XIXe siècle, François Guizot. Aussi ce dernier, qui fut également homme d'État, lui a-t-il consacré un essai biographique paru en 1840 avec un succès immédiat. Ce portrait informé et attachant du général en chef puis premier président des États-Unis durant deux mandats est l'occasion d'une réflexion toujours actuelle sur les fondements de la jeune république, sur l'esprit de liberté dont elle est issue, sur l'imprégnation religieuse de la société, aussi sur les causes du succès de la révolution américaine comparé au mauvais sort de la révolution française.

    Washington - par François Guizot


    1 commentaire
  • Les grands hommes et leur mère - Sabine Melchior-Bonnet -

    Odile Jacob ; paru le 11 Janvier 2017 ;  366 p.;  24 € 90.

    Certaines approches similaires ont été déjà réalisées, au sujet de certains personnages célèbres : Néron, ou encore, des dictateurs modernes. Ici, Sabine Melchior-Bonnet, historienne spécialiste du XVII° siècle, ingénieur d'études au Collège de France et attachée à la chaire de Jean Delumeau, élargit le champ et aborde ici des personnages plus nombreux dont la plupart ne sont pas des dictateurs. Royauté-News

    Présentation officielle : Le destin historique d’un grand homme se dessine-t-il dès l’enfance ? Sabine Melchior-Bonnet montre dans ce livre que derrière tout héros, qu’il soit grandiose ou maudit, il y a… une mère.

    C’est dans les relations entre mère et fils que se joue aussi l’Histoire.

    Que seraient en effet Néron, François Ier, Louis XIII, Louis XIV, Napoléon, mais aussi Churchill, Staline, Hitler, sans leur mère ? C’est à la restitution de ces biographies historiques sous l’angle inédit des relations entre mère et fils que s’attache ici l’auteur.

    Et c’est à résoudre le mystère de ces destins uniques que nous sommes ici conviés, dans une série de portraits d’Histoire déroutants et inattendus.

    Les grands hommes et leur mère - Sabine Melchior-Bonnet


    2 commentaires
  • Pamela - roman - Stéphanie des Horts -

    Albin Michel ; paraîtra le 2 Février 2017 ;  288 p.; 19 €.

       Ce roman met en scène Pamela Harriman, des barons Digby, qui épousa le fils de Sir Winston, et qui fut la première femme à être nommée Ambassadrice des Etats-Unis en France de 1993 à 1997. Royauté-News

    Présentation officielle : Légère, séduisante, insolente, Pamela décide très tôt de capturer l’homme qui la mènera à la gloire. Randolph Churchill, qu’elle épouse à dix-neuf ans, Ali Khan, Agnelli, Sinatra, Harriman, Druon, Rubirosa, Rothschild… aucun ne résiste à son charme. S’ils ont le pouvoir, elle exerce sur eux une attirance fatale. Ils l’ont tous désirée. Elle les a tous aimés. Les conquêtes de Pamela sont des alliances, des trophées qu’elle brandit sans crainte de choquer les cercles mondains. Elles vont lui ouvrir les portes du pouvoir et de la diplomatie, jusqu’alors réservées aux hommes, et lui permettre d’assumer toutes ses libertés.Scandaleuse ? Intrigante ? Courtisane ? La ravissante anglaise à la réputation sulfureuse, morte comme une légende dans la piscine du Ritz à Paris où elle était ambassadrice des États-Unis, a emporté ses secrets. Stéphanie des Horts en recherche les parfums et nous révèle l’existence flamboyante d’une séductrice hors norme qui a marqué l’histoire de son temps. Le roman vrai d’une femme amoureuse de l’amour.

    Pamela - Stéphanie des Horts


    votre commentaire
  • La Rédaction

     

    Le Prince Louis de Bourbon, et peut-être aussi la Princesse Marguerite seront présents à la traditionnelle célébration de requiem en l'honneur du roi Louis XVI le samedi 21 Janvier 2017, à midi en la Cathédrale de Saint-Denis.

     

    Cette commémoration est organisée par le Mémorial de France, dont le président est le Duc de Bauffremont.

     

    Le lendemain, le 22 Janvier aura lieu la célébration annuelle à la Chapelle Expiatoire, à 10 h 30 en présence du Prince et de la Princesse de Bauffremont.

     

    Ce soir, le samedi 14 Janvier, le Duc d'Anjou est l'invité d'Emmanuelle Dancourt sur KTO à 20 h 40.


    votre commentaire
  • Bourbon Ségovie : suite des séries publiées par Royauté-News des photographies du Duc et de la Duchesse de Ségovie et de leur famille. Elles complètent avantageusement celles que nous avons déjà publiées. Elles sont issues des prestigieuses collections de M. Yvan de Wilde, que nous remercions. ©Yvan de Wilde

    Le Duc de Ségovie, en présence du Caudillo et de Margaret Thatcher à Madrid en 1972 pour le mariage du Prince Alphonse, Duc de Cadix


    votre commentaire
  • Ne nous laissez pas disparaître ! - Grégoire III Laham  et Charlotte d'Ornellas -

    Editions Artège ; paru le 4 Novembre 2016 ;  132 p.;  12 € 90.

     

    Ce soir à 20 h se tient à Paris une réunion de l'Action Française autour de ce livre. Grégoire III Laham est le Patriarche de tous les Catholiques Melkites, une partie des Chrétiens d'Orient. Royauté-News

    Ne nous laissez pas disparaître ! - Grégoire III Laham


    votre commentaire
  • Par RN 1

    Une remarque : L'Etat Islamique n'existe pas. Et encore moins, n'existerait un Califat. Les nations entendues, constituées en Bloc, malgré leur "force de feu" et l'addition de leur nullité militaire déjà congénitalement pressentie (se souvenir de l'errance de l'Armée américaine dans les plaines où elle traquait Ben Laden), nullité sans doute préméditée, nous laissent-elles le croire, de leur incapacité à venir à bout d'un ramassis d'imbéciles.

    Présenter la situation ainsi, au mépris du Droit International, donne une idée de l'état de confusion des médias ou bien alors la volonté de servir cette confusion au public afin de l'égarer. Trop de journaux, trop de livres, accordent comme une évidence de réalité à ce qui, politiquement, n'existe pas.

     

    Certains organes de presse utilisent à raison le nom de « groupe Etat Islamique » voire même, de Groupe E.I. qui correspond encore mieux à un groupe terroriste. C'est celui que l'on doit employer, avec celui de Daesh ou Daech ou Groupe Daesh.

       Qu'on nous épargne la remarque habituelle que ce nom correspondrait à un acronyme !


    votre commentaire
  • Le chat - Joanna Sandsmark -

    et ses 10 leçons de sagesse à l'usage de son maître -

    Le Courrier du Livre ; paru en Novembre 2005 ;  92 p.;  10 € 14.

     

    A suivre dans Résolutions pour 2017 : Philosophie indispensable et pour ne pas (ne plus) écouter les discours politiques. Royauté-News

    Le chat et ses 10 leçons de sagesse - Joanna Sandsmark


    votre commentaire
  • Gabrielle d'Estrées ou les belles amours - Isaure de Saint-Pierre -

    Albin Michel ; paraîtra le 2 Février 2017 ;  22 €.

     

    Gabrielle d'Estrées ou les belles amours - Isaure de Saint-Pierre

    Présentation officielle : Avec ses cheveux d’or, son teint de porcelaine et ses grands yeux bleus, elle est sublime : dès qu’il la voit, il en tombe amoureux. Or, elle en aime un autre, et persiste à se refuser à lui. Elle, c’est Gabrielle d’Estrées, future duchesse de Beaufort, dix-sept ans à peine. Lui, c’est Henri IV, de presque vingt ans son aîné, roi de France et époux de Marguerite de Valois. Il faudra beaucoup de patience au souverain pour que Gabrielle lui cède et devienne sa maîtresse en titre. Et beaucoup de patience à Gabrielle pour que le roi, contre l’avis du pape et celui de Marguerite, accepte enfin de fixer une date pour leur mariage. Pourtant, Gabrielle ne sera jamais reine de France. Quelques jours avant les noces, la « putain du roi », comme l’appelait le peuple de Paris, meurt de façon mystérieuse à seulement vingt-cinq ans. La romancière et historienne Isaure de Saint Pierre s’est passionnée pour le destin romanesque et tragique de cette « presque reine » qui exerça, pendant huit ans, une secrète influence sur Henri IV et régna huit ans dans les coulisses d’un royaume déchiré par les luttes intestines et les rivalités religieuses.

    On peut retrouver aussi nos articles relatifs à Isaure de Saint-Pierre [Clic].


    votre commentaire