• Les derniers jours de Versailles - Alexandre Maral

    Perrin ;  11 janv. 2018 ;  700 p.;  29€.

    Présentation officielle : L'engrenage qui tua le roi de France.

    1789 est la dernière année de Versailles comme lieu de pouvoir. Les rituels de la vie de cour, qui semblent imperturbables, sont bousculés par les événements révolutionnaires suivant un rythme et une densité sans précédent. Le 17 juin, le roi perd son pouvoir au profit de l'Assemblée nationale. Cette révolution politique et institutionnelle est suivie d'une révolution populaire le 14 juillet, d'une révolution sociétale le 4 août, d'une révolution idéologique le 26 août, d'une révolution sociale les 5 et 6 octobre. En moins de quatre mois, un système plus que millénaire est abattu.
    Avec un art du récit sans pareil, Alexandre Maral restitue l'enchaînement, serré, des événements à la lumière de la perception qu'en ont eue les habitants du lieu – souverains, courtisans, députés, citadins. Il prend appui sur des archives, des périodiques, des témoignages personnels et des dépositions – sources inédites – et explore les moindres détails de cette dynamique conflictuelle, examinant ainsi sur un processus qui contient en germe la proclamation de la République et la condamnation à mort du souverain.

    Les derniers jours de Versailles - Alexandre Maral


    1 commentaire
  • La Rédaction

     

    Nous soutenons le Comte de Paris dans sa juste indignation après les blagues sur les handicapés mentaux dans l'émission des « Grosses Têtes » du 2 janvier 2018 sur RTL, sur le site duquel on peut les entendre. « Le passage démarre à 39 minutes et 42 secondes (clic) » ( source Le Parisien).

    Elles intervenaient après qu'il ait été question de François, Comte de Clermont, fils aîné du Comte de Paris.

    CSA : soutien au Comte de Paris

    © Pure People


    1 commentaire
  • La Guerre de Cent ans  -  Nicolas Lemas

    Armand Colin ;  14 juin 2017 ;  240 p.;  14€90.

    Présentation officielle : La guerre de Cent Ans est un événement essentiel dans la constitution des royaumes de France et d’Angleterre et a marqué de son empreinte les relations entre les deux pays.
    Cette synthèse donne les clés pour décrypter les raisons, dépeindre le contexte, présenter les acteurs et décrire le déroulement d’un conflit qui dura de 1330 à 1453. L’auteur propose ici un parcours thématique qui envisage la guerre de Cent Ans comme un phénomène global : politique, idéologique, militaire, sociétal... vu aussi bien du côté français qu’anglais.
    S’appuyant sur de nombreuses sources – officielles, littéraires, iconographiques –, un appareil cartographique, des encadrés et des études de cas, ce volume permet à l’étudiant de construire un exposé, élaborer une dissertation ou rédiger un commentaire de document.

    La Guerre de Cent ans  -  Nicolas Lemas

     


    votre commentaire
  • Hors la loi  -  Laurent Maréchaux

    Préface de Sylvain Tesson ;

    Arthaud, 2009 ;  10 Janvier 2018 ;  384 p.;  7€49.

    Laurent Maréchaux a entre autres écrit Ecrivains voyageurs. Royauté-News

    Hors la loi  -  Laurent Maréchaux


    votre commentaire
  • Adjugé vendu -

    250 ans d'histoire, de culture et d'enchères chez Christie's ;

    Préface de Lord Rothschild ; Traducteurs : Fanny Beury, Jeanne Maylin, Delphine Nègre ;

    Phaidon ;  24 avr. 2017 ;  245x172 ;  49€95.

     

    Présentation officielle : Fondée à Londres en 1766, Christie’s est l’une des plus prestigieuses maisons d’enchères au monde. Elle a orchestré la vente d’objets ayant appartenu à de grands noms de l’art et de l’histoire comme Picasso, Léonard de Vinci, Rembrandt, Napoléon Bonaparte, Vincent van Gogh, Marilyn Monroe, Yves Saint Laurent ou encore la princesse Diana.

    Du mobilier aux œuvres d’art et d’art décoratif, des voitures de collection aux bijoux et aux vêtements, les pièces mises aux enchères sont le reflet de notre culture et de notre histoire. Adjugé, vendu ! retrace l’évolution des courants esthétiques, de la mode et du design depuis le XVIIIe siècle, en dévoilant les anecdotes derrière les 250 objets les plus remarquables de l’histoire de Christie’s, dont les premiers vendus par la maison.


    votre commentaire
  • Madame Guéna, Résistante, veuve d'Yves Guéna qui fut l'une des grandes figures du Gaullisme, s'est éteinte à Paris.

    Ses obsèques ont été célébrées aujourd'hui à Chantérac, en Périgord.

    Etudiante, elle était entrée en Résistance dès 1940, au moment où un groupe de lycéens et d'étudiants manifestaient le 11 Novembre sous l'Arc de Triomphe contre l'Occupant, conduits par Jacques Dauer, qui fondera plus tard l'Académie du Gaullisme ; parmi eux, Philippe Alexandre Boiry, connu aussi sous le nom de Prince Philippe d'Araucanie et qui fonda plus tard la Première Centurie des Plus Jeunes Combattants Volontaires de la Résistance.

    Le couple formé par Yves Guéna et son épouse, née Oriane de La Bourdonnaye entretenaient les liens les plus amicaux avec Philippe Boiry d'Araucanie, à Paris comme en Périgord où ce dernier, défenseur inconditionnel des Indiens Mapuches, maintenait en ses terres le souvenir du premier roi d'Araucanie et de Patagonie.

    La mère d'Oriane de La Bourdonnaye n'était autre qu'Oriane de La Panouse, descendante de la dynastie des Wendel, seconde épouse du professeur Robert Debré, père du Premier Ministre Michel Debré et grand-père de Jean-Louis Debré.


    votre commentaire
  • La Rédaction

    Plusieurs célébrations sont organisées chaque années pour permettre aux Français de se recueillir pour l'anniversaire de l'assassinat de Louis XVI.

    Les cérémonies traditionnelles en France et en Belgique :

    - à la Chapelle Expiatoire à 10 h 30 le dimanche 21 janvier 2018 sous le patronage du Prince Louis, Duc d'Anjou et à l'appel de l'Institut de la Maison de Bourbon. 29 rue Pasquier, 8°.

    - en la Basilique de Saint-Denis le samedi 20 à midi, à l'appel d'Henri de Bauffremont, Président du Mémorial de France, messe solennelle selon la tradition. Voir dans les commentaires

    - une messe en présence de la maison de Bourbon-Parme a été reportée à l'année prochaine pour des raisons pratiques.

    - une messe de requiem de Cristobal de Morales célébrée par Mgr Wach samedi 20 janvier à 11 h en l'église du couvent Saint-Anne, avenue Léopold-Wiener à Bruxelles par L'Institut du Christ-Roi Souverain Prêtre.

    - à Epinal, à 18 h 30 le vendredi 19, à 18 heures 30 en l'église Saint Antoine d'Epinal 12, rue Armand Colle (à proximité du Géant Casino) Cette année, nous associerons dans nos prières le Prince François de France, décédé dans la nuit du 30 décembre dernier et qui a été inhumé le samedi 6 janvier en la Chapelle Royale de Dreux. Après l’office, ceux qui le souhaitent pourront partager le verre de l’amitié mais aussi dîner dans une brasserie proche dans laquelle nous avons réservé une salle séparée. Pour tous renseignements complémentaires : 03 29 30 18 46 (Didier BRUNO).

    -le vendredi 19, à 18 h 45 à Fontainebleau, Messe selon la forme extraordinaire en l'église du Carmel, 6 bis Bd Maréchal Foch (FSSP), avec lecture du testament du Roi.

    - A 11 h, Messe célébrée à Paris en l'Eglise Saint-Germain l'Auxerrois à la mémoire du Roi Louis XVI et pour les martyrs de la Révolution, en la paroisse royale du Louvre. A la demande de l’Œillet Blanc, et en présence de Mgr le Comte de Paris.

    Il existe beaucoup d'autres célébrations en France et en Belgique. On en trouvera le détail sur ce site (clic).

    Commémoration de Louis XVI

     


    2 commentaires
  • La Rédaction

    Elle mesure 5 kilomètres carrés, ne possède aucun habitant et se trouve dans le Canal de la Jamaïque et près de l'Ile d'Haïti.

    Un italien, Ezio Scaglione, prétend se l'attribuer et porte le titre de prince de la Navasse. Il est connu pour avoir participé il y a plusieurs années à des déversements toxiques (2011).

    Ce diplomate italien fait partie d'une énième branche de l'Ordre de Saint-Lazare, créée en 2012.

    Royauté-News ne reconnaît pas que cette île puisse appartenir à Ezio Scaglione. De même, ne reconnaît pas l'Ile comme une micronation.


    2 commentaires
  • La Rédaction

    Le Suaire  ;  1er tome ;

    Eric Liberge, Gérard Mordillat, Jérôme Prieur.

    Futuropolis ; 4 janv. 2018 ;  80 p.;  17€.

    Lire aussi notre article, relié à cette fabuleuse histoire du Saint-Suaire

    BD : Le Suaire


    votre commentaire
  •  

    Castelnau, le quatrième maréchal 1914-1918 - Benoît Chenu

    Bernard Giovanangeli ; 5 oct. 2017 ; 446 p.;  25€.

    Le général de Castelnau incarna avec Joffre, Pétain et Foch le haut commandement français pendant la Grande Guerre. Bien qu'ayant eu un rôle prépondérant dans la victoire des armées françaises, notamment en 1914, il fut le seul des quatre à ne pas avoir été élevé à la dignité de maréchal de France. Et pourtant, sans la victoire décisive de Castelnau à la bataille de la Trouée de Charmes, le miracle de la Marne n'aurait pas été possible. Verdun n'aurait pas été davantage sauvé sans les décisions que Castelnau prit sur place dès les premières heures de l'attaque allemande. L'armistice du 11 novembre contremanda en Lorraine la grande offensive qui aurait dû conduire le groupe d'armées qu'il commandait en Allemagne. Tout au long du conflit, pour des raisons politiciennes, le gouvernement l'écartera du commandement en chef et le privera après l'Armistice du bâton de maréchal que l'opinion publique réclamait pour lui.

    A l'appui d'une impressionnante masse documentaire jusqu'ici peu exploitée, Benoît Chenu éclaire l'action du général de Castelnau dans les grandes opérations du front occidental, ainsi que celle des autres généraux ayant exercé un grand commandement. Ces pages d'histoire militaire contribuent grandement à la connaissance de la guerre de 14-18 et à celle d'une personnalité dont l'influence s'imposa au-delà du monde militaire dans l'entre-deux-guerres.

    Castelnau, le quatrième maréchal 1914-1918 - Benoît Chenu


    2 commentaires