• Nouvelle Histoire de Lyon et de la métropole - dir : Paul Chopelin & Pierre-Jean Souriac

    Privat ;    29 août 2019 ;   958 p.;   32€.

    Présentation officielle : La Nouvelle Histoire de Lyon et de la métropole, dans la lignée de la collection "Histoire des villes et des régions", rend accessible au grand public les dernières avancées des travaux de recherche en histoire et en archéologie, de l'Antiquité jusqu'à nos jours. Ce livre, nouvelle référence sur l'histoire de Lyon, propose de suivre, selon un déroulé chronologique classique, les étapes de la construction de l'espace urbain lyonnais, en croisant les échelles locale, nationale et internationale.
    Le temps long n'est cependant pas oublié, par le moyen de chapitres transversaux sur le poids des héritages historiques dans la construction de l'identité politique et sociale de Lyon. Complétés par des encarts biographiques et thématiques, ils constituent les points forts de cette nouvelle histoire de la ville et de ses habitants, de Lugdunum, l'ancienne capitale des Gaules, à l'actuelle métropole de rang européen.

    Nouvelle Histoire de Lyon et de la métropole - Paul Chopelin & Pierre-Jean Souriac

     


    votre commentaire
  • Dans l'intimité du pouvoir de la présidence de Georges Pompidou  -  Christine Manigand  ;  Vivien Richard

    nouveau monde ;   30 mai 2019 ;   285 p.;   29€90.

    Présentation officielle : En juin 1969, Georges Pompidou succédait au général de Gaulle à la tête de l'Etat, pour un mandat brutalement interrompu parla mort. Illustré d'images inédites, parfois insolites, issues notamment de nombreuses archives ouvertes pour la première fois, cet ouvrage regroupe les regards d'une vingtaine des meilleurs spécialistes de la période, ainsi que les témoignages d'Alain Pompidou et de Bernard Esambert.
    On replonge dans les enjeux de l'époque qui font souvent écho à nos préoccupations actuelles. Un style en rupture avec ce qui a précédé, une passion pour l'art, une volonté de moderniser l'économie française et de lancer de grands projets pour l'avenir, l'émergence de préoccupations environnementales, l'éruption de mouvements sociaux inattendus dans le sillage de Mai 68, la construction européenne, l'ambition de faire rayonner la France à l'international, etc.
    En contrepoint, est proposé un regard inédit de Claude Pompidou sur toutes ces années, enrichi de correspondances et de notes prises sur le vif. Cette plongée au cœur du pouvoir permet d'écrire une nouvelle histoire de la Présidence et de restituer la personnalité de Georges Pompidou dans une période qui occupe toujours une place à part dans la mémoire des Français.

    La présidence de Georges Pompidou  -  Christine Manigand ; Vivien Richard

     


    2 commentaires
  • Dans la bibliothèque de nos présidents - Étienne de Montety

    Ce qu'ils lisent et relisent ; ont contribué : Frédérique Neau-Dufour, Éric Roussel, Charles Jégu, Laure Adler, Christine Albanel, Camille Pascal, Cécile Amar.

    Tallandier ;   paraîtra le 16 janv. 2020 ;   192 p.;   17€90.

    Présentation officielle : Que sait-on des lectures des présidents de la Ve République ?

    Quels livres gardent-ils à leur chevet, quels autres emportent-ils en campagne électorale ou en visite officielle ?

    Quels sont les ouvrages dont ils ne se séparent jamais, ceux qu’ils annotent et citent dans leurs discours ?

    De Pompidou qui collectionne les éditions anciennes à Chirac qui ne se déplace pas sans une « Série noire » dans la poche de son pardessus, de Mitterrand dont les rayonnages débordent d’écrivains de droite à Sarkozy qui dévore les classiques, en passant par Macron, grand amateur de Gide et de Rimbaud, tous entretiennent un rapport intime à la lecture.

    Grâce à l’enquête originale d’Étienne de Montety et de sept autres auteurs, journalistes et historiens, on pénètre pour la première fois dans le jardin secret de nos présidents.

    Dans la bibliothèque de nos présidents - Étienne de Montéty


    votre commentaire
  • Souvenirs souvenirs...  -  Catherine Nay

    Robert Laffont ;   7 nov. 2019 ;   347 p.;  21€50.

    Présentation officielle : " Je serai journaliste ", se promet très tôt la jeune provinciale de Périgueux. Pourquoi ce métier ? Par goût de l'écriture ? Pour partir en reportage et raconter le monde ? Non, pour être libre. Après une enfance heureuse au sein d'une famille aimante et protectrice, Catherine Nay accomplit peu après son arrivée à Paris un rêve qui fut celui de tous les journalistes débutants dans les années 1960 : entrer à L'Express, la meilleure école de presse à cette époque, sous la double houlette de Jean-Jacques Servan-Schreiber et, surtout, de Françoise Giroud.
    Elle y trouve une sorte de seconde famille. La figure de Françoise Giroud, dont elle nous révèle ici des aspects inattendus, domine ces années. Elle incarne pour elle un modèle à la fois d'observatrice des mœurs de son temps et de femme de caractère. Catherine Nay a obéi dans sa propre existence à ce même désir de liberté et d'indépendance. Elle évoque ici pour la première fois sa rencontre en 1968 avec l'un des grands acteurs de la Ve République, Albin Chalandon, resté cinquante ans plus tard le grand amour de sa vie.
    Devenue familière des coulisses du monde politique, elle nous offre dans le premier volume de ses mémoires, entre portraits à vif et anecdotes savoureuses, un récit original et perspicace, plein d'humour, d'intelligence et de vivacité, des règnes successifs de Pompidou, Giscard et Mitterrand, jusqu'à l'élection de Jacques Chirac, une chronique intime de cet univers de passions où s'affrontent des personnages hors normes dont elle recueille les confidences, décrypte les facettes les plus secrètes ou les mieux dissimulées.
    Sous le regard de cette enquêtrice aguerrie, le pouvoir apparaît tel qu'il est, avec ses rites, ses pratiques, ses grandes et petites rivalités : une comédie romanesque faite de sensibilités particulières, par-delà les idées et les convictions. Catherine Nay la raconte sans cacher ses coups de cœur ni ses partis pris. Librement !

    Souvenirs souvenirs...  -  Catherine Nay


    1 commentaire
  • Histoire de la France  -  Jean-Christophe Petitfils

    Pluriel ;    13 nov. 2019 ;  réédition ;    1152 p.;   19€90.

    Présentation officielle : Dans une fresque vivante et colorée, Jean-Christian Petitfils redonne vie à ceux qui, grandes figures héroïques comme petites gens, ont écrit l’histoire de la nation, et retrace ainsi ce vrai roman national de la France.

    De la scène inaugurale du partage de l’empire de Charlemagne jusqu’à nos jours, Jean-Christian Petitfils livre une fresque vivante et colorée de l’Histoire de la France.
    Au-delà des récits légendaires, ce vrai «  roman national  » se lit dans l’action des gouvernants, les transformations sociales ou économiques, le mouvement des idées, l’histoire des mentalités, le dévouement des grandes figures héroïques ou celui, plus obscur, des petites gens transportées par l’amour de leur pays.
    Car n’en déplaise à ses détracteurs, il existe bien une identité de la France, façonnée peu à peu autour de quelques piliers fondateurs  : un État central propice à l’épanouissement de la nation, incarnant la justice au service du bien commun, défendant une laïcité ne reniant pas ses racines chrétiennes ; un État marqué par des valeurs universelles, permettant l’assimilation des peuples et des cultures. Des piliers fortement ébranlés aujourd’hui.
    S’appuyant sur les données historiques les plus récentes, Jean-Christian Petitfils convoque Jeanne d’Arc, Louis XIV, Robespierre, mais aussi plus près de nous, De Gaulle ou Simone Veil, pour donner vie à ce tableau magistral.

    Histoire de la France  -  Jean-Christophe Petitfils

     


    votre commentaire