• L'Histoire politisée ?  -  Vincent Badré

    Éditions du Rocher ;  1er sept. 2016 ;   335 p.;  19€90.

    Présentation officielle : L'histoire est-elle politisée ? Oui, elle est mal politisée. Le gouvernement a voulu réaliser une "refondation de l'école" et une réforme du collège. Pour cela, il devait relire et revoir à sa manière l'enseignement de l'histoire et de l'éducation civique. Choisir ce que l'histoire veut garder de nos mémoires. En France, un tel choix ne peut que déchaîner les passions. Les camps s'affrontent et s'accusent mutuellement de vouloir imposer un "roman national" dangereux ou une "repentance" excessive ; d'abandonner la chronologie ou de refuser une pédagogie de la construction des savoirs par les élèves.
    Après un essai sur les manuels d'histoire, du temps des programmes écrits sous Nicolas Sarkozy : L'Histoire fabriquée ? Ce qu'on ne vous a pas dit à l'école, Vincent Badré a voulu revenir sur la question de l'enseignement de l'histoire, en tenant compte des évolutions actuelles, des nouveaux programmes de 2016 et en élargissant le regard. Ce nouveau livre veut montrer comment les textes officiels peuvent être mis en application de manière très variée, comment l'histoire et l'éducation civique peuvent se politiser ou devenir des moyens de partager nos mémoires historiques françaises au lieu de les affronter.
    Il est temps de prendre part au débat sur l'histoire et la fabrique de nos identités. Vincent Badré est professeur d'histoire-géographie à Paris.

    L'Histoire politisée ?  -  Vincent Badré


    votre commentaire
  • L'Histoire fabriquée ?  -  Vincent Badré

    Éditions du Rocher ;  6 sept. 2012 ;  288 p.;  20€99.

    Le commentaire de RoyautéNews : Très excellent ouvrage qui analyse avec pertinence les techniques du mensonge dans les manuels scolaires... 

    Présentation officielle : L'histoire que nous avons reçue et que nous transmettons aux élèves naît-elle d'une analyse objective des faits historiques ou bien est-elle fabriquée en fonction de nos mentalités contemporaines ? C'est la question que pose ce livre en observant ce qui est présenté aujourd'hui dans les manuels scolaires. Page après page, nous découvrons comme se forge notre culture historique souvent appuyée sur des affirmations sans nuance là où des questions sensibles mériteraient un regard plus modéré : la situation ouvrière, la place de Louis XIV, le rôle de Napoléon, l'histoire des royaumes africains, l'Inquisition, la construction européenne, mais également l'histoire des femmes, des lois sociales ou des régions...
    L'histoire fabriquée ? permet aussi de relire des pans d'histoire peu mis en valeur ou complètement laissés de côté dans l'enseignement actuel. Nourri des recherches les plus récentes, cet ouvrage invite à la réflexion sur la manière dont l'éducation forme les citoyens de demain. Un livre à lire d'urgence ! Un livre à offrir à vos enfants, et à leurs professeurs.

    L'Histoire fabriquée ?  Vincent Badré


    2 commentaires
  • La pérégrination vers l'Occident  -  Pierre Klein

    De Pékin à Paris, le voyage de deux moines nestoriens au temps de Marco Polo ;

    Olizane ;  5 mars 2020 ;   348 p.;   18€.

    Présentation officielle : 1275. L'Empire mongol domine l'Asie de la Chine à la Syrie. Deux moines ouïghours chrétiens nestoriens vivant près de Pékin, Çauma et son disciple Marcos, décident de se rendre en pèlerinage à Jérusalem. A la même époque, Marco Polo effectue le trajet en sens inverse.
    La guerre entre les Mongols et les Mamelouks musulmans d'Egypte immobilise les deux pèlerins en Mésopotamie.
    Par une suite de surprenants concours de circonstances, Marcos va devenir le catholicos des nestoriens, c'est-à-dire le pape de la vaste Eglise d'Orient.
    Çauma, quant à lui, deviendra l'ambassadeur des Mongols auprès des souverains européens pour tenter de sceller contre les Mamelouks une alliance qui aurait pu changer la face du monde ! Il est le premier homme connu à parcourir l'Asie et l'Europe du Pacifique à l'Atlantique.
    La biographie des deux moines a été rédigée au début du XIVe siècle. Tout en respectant fidèlement la trame historique, Pierre Klein donne vie aux deux pèlerins en replaçant leur pérégrination au cœur des grands enjeux de l'époque, dont beaucoup demeurent d'actualité.

    La pérégrination vers l'Occident  -  Pierre Klein


    1 commentaire
  • Commis d'office - Chroniques de garde à vue - Thierry Chevillard  

    Mareuil Éditions ; paraîtra le 20 mars 2020 ;  179 p.  17€.

    Présentation officielle : Avocat au barreau de Paris depuis 1989, Thierry Chevillard nous livre un témoignage inédit sur le processus de garde à vue. Il relate les gardes à vue auxquelles il a assisté de septembre 2017 à novembre 2019. C’est la première fois qu’un avocat raconte de l’intérieur ce fonctionnement de la garde à vue, notamment en termes d’enjeux humains et sociétaux.« […] L’humain est palpable dans toutes ses dimensions transgressives et douloureuses. Vous êtes le seul à prendre en compte son destin tragique, comme une fatalité malheureuse. En retour, il vous en sait gré, par un « au revoir » respectueux. Votre présence fluidifie les rapports avec les enquêteurs car l’homme reste « quelqu’un ». Ni pire ni meilleur qu’un autre. L’enjeu est de civilisation. Vous participez dans l’indifférence générale, les contraintes de temps, en des lieux quelquefois répugnants, emplis d’odeurs âcres, si caractéristiques des maisons d’arrêt, à ce que chacun ne perde pas sa dignité. »

    Pour la première fois un avocat au barreau de Paris livre son expérience dans l'assistance des personnes placées en garde à vue, un moment critique qui place l'individu en situation de privation de liberté alors qu'il n'est pas encore jugé. La tension nerveuse de ces situations est extrême, et le stress des mis en cause, parfois même des enquêteurs dans certaines circonstances, est palpable. C’est dans cette atmosphère très particulière que Thierry Chevillard intervient en notant de façon clinique les transgressions sociales et psychologiques, mais aussi la part d’humanité qui existe chez tout un chacun. Ainsi, à travers son expérience de plusieurs années comme commis d'office, il donne dans cet ouvrage une analyse indirecte de la société en racontant près d'une vingtaine de gardes à vue. Une plongée hallucinante dans les abysses de la nature humaine.

    Commis d'office - Chroniques de garde à vue - Thierry Chevillard


    votre commentaire
  • Diplomatie européenne  -  René Girault

    Tome 1, Nations et Impérialismes

    Payot ;  (2004) ;   22 août 2018 ;  522 p.;  10€50.

    Présentation officielle : Pour comprendre les nationalismes actuels, il est obligatoire de revenir au XIXe siècle, qui crée en Europe les États-nations dominateurs des relations internationales. Il faut connaître la colonisation, qui trouve son apogée entre 1870 et 1914. Il faut aussi s’interroger sur le sens des impérialismes. Enfin, il faut saisir les causes de la Première Guerre mondiale, véritable guerre civile européenne qui engendre un monde nouveau, celui du XXe siècle. Écrit par l’un des meilleurs spécialistes de la question, ce livre, qui rend compte non seulement de l’histoire diplomatique, mais aussi des relations économiques internationales et des mutations culturelles, propose une approche globale des relations internationales.


    votre commentaire
  • Hitler et la franc-maçonnerie  -  Arnaud de La Croix

    Tallandier ;  paraîtra le 2 avril 2020 ;  192 p.;   8€50.

    Présentation officielle : Comment les francs-maçons allemands ont-ils réagi à la prise du pouvoir par les nazis ? Himmler et son Ordre noir s’inspiraient-ils de la franc-maçonnerie ? Qui était le docteur Hjalmar Schacht, maçon et ministre du Reich, qui soutint le régime jusqu’au bout ?

    Arnaud de La Croix propose une enquête approfondie qui met en lumière l’un des épisodes les plus mystérieux de la Seconde Guerre mondiale, entre la passion des nazis pour l’ésotérisme et la véritable chasse dont les francs-maçons furent les victimes. En effet, convaincus qu’une « direction juive » était à la tête de la société secrète, les nazis jugèrent qu’elle était le vecteur de la pernicieuse influence des Juifs. Dès lors, sa destruction devenait nécessaire…

    Commentaire de RoyautéNews : la passe serait si facile... Si simple et elle a tant de fois servi... Délivrer un passeport pour ce truc en faisant appel à Hitler... Des ficelles qui ne trompent plus même les imbéciles que nous sommes. Non, ce n'est pas un brevet de bonne conduite, que d'avoir été persécuté par Hitler et par le régime nazi. Ni de laisser planer un soulagement sous le prétexte bien fatigué - et fatiguant - qu'aucune influence juive ne se dissimulerait sous le lit.

    Hitler et la franc-maçonnerie  -  Arnaud de La Croix

     


    votre commentaire
  • Dictature 2.0. Quand la Chine surveille son peuple (et demain le monde) - Kai Strittmatter

    Tallandier ;   paraîtra le 2 avr. 2020 ;   352 p.;   21€90.

    A prévoir ! L'image de couverture n'est pas encore arrivée.

    Résumé (Electre) : Au-delà du domaine économique, la Chine met en place un système autocratique s'appuyant sur les nouvelles technologies pour assurer le contrôle de la population. Le gouvernement de Xi Jinping recueille et exploite, à l'aide de l'intelligence artificielle, des données massives concernant les citoyens chinois, et exporte sa technologie de surveillance.

    Note de RoyautéNews : C'est que que fait actuellement le pouvoir chinois, qui recueille les données des opérateurs téléphoniques. Les Chinois, spécialement dans les provinces touchées par le coronavirus, ne peuvent accéder à leur travail sans avoir obtenu une code vert sur une plateforme Internet, sur laquelle ils doivent répondre à un interrogatoire concernant leur état de santé et leurs déplacement. De plus, le pouvoir recueille également les données obtenues par Alibaba, à travers sa filiale Aliplay (achats), qui recueille 1,2 milliards de Chinois, soit l'équivalent de la population active... Ces informations ont été fournies par Le Figaro la semaine dernière.


    2 commentaires
  • Les grandes plaidoiries du barreau  -  Mathieu Aron

    Mareuil Éditions ; (2011 ; 2016) nouvelle édition augmentée 27 févr. 2020 ; 19€.

    Présentation officielle : Crimes historiques (Pétain, Barbie, Papon), erreurs judiciaires (Outreau, Dils, Seznec), combats de société (affaire du sang contaminé, drame des bébés congelés), énigmes criminelles (affaire Grégory, procès Agnelet, dossier Ranucci), scandales financiers ou politiques, dossiers de terrorisme (Colonna, CharlieHebdo, Carlos, Islamistes radicaux), les grands procès façonnent l'histoire de notre pays. Lors des audiences, la procédure est orale, les débats ne sont presque jamais enregistrés et les mots s'envolent. L'auteur, chroniqueur judiciaire durant 20 ans, a pu, grâce à ses notes d'audiences et à ses recherches, reconstituer les plaidoyers vibrants des plus grands ténors du barreau.Ce livre fait aujourd'hui l'objet d'une réédition revue et augmentée. Il présente désormais la plaidoirie de Francis Szpiner dans le procès des attentats de Toulouse, celle de Fernand Labori dans l'affaire Dreyfus, le plaidoyer de François Lafforgue contre Monsanto, celui de Félix Molteni pour le droit d'asile, ou l'intervention d'Eric Morain aux côtés des victimes de pédophiles, et, enfin, le monument d'éloquence de Jules Senard, l'avocat de Gustave Flaubert, accusé " d'outrage aux bonnes mœurs " pour Madame Bovary.

    Les grandes plaidoiries du barreau  -  Mathieu Aron


    votre commentaire
  • Les Âges clandestins  -  Bruno Dubos

    Payot ;   janv. 2020 ;   240 p.;   18€50.

    Présentation officielle : Faisons-nous notre âge ? Doit-on faire son âge ? Comment (ne pas) faire son âge ? Ces questions ont pris de l'ampleur depuis vingt ans dans notre société. Mais peut-on réellement de ne pas avoir l'âge qu'on a sur sa carte d'identité ? Oui. Car sous l'âge officiel, celui de notre date de naissance, se cachent des âges "clandestins", officieux, dont nous sommes les jouets. Sans le vouloir, nous voilà soudain immatures, ou bien nous nous sentons vieux, ou nous paraissons sans âge... Un enfant, un adolescent, une vieille personne a pris possession de nous, modifiant pour un instant ou pour longtemps notre aspect physique, notre comportement, nos sensations et nos émotions. Comment ? Pourquoi ? Et n'est-il pas possible de s'en faire des alliés, de mobiliser pour notre bien, à travers nos âges clandestins, la légèreté et l'insouciance d'un enfant, la vitalité d'un adolescent, la solidité ou la stabilité d'un adulte ?

    Les Ages clandestins  -  Bruno Dubos


    votre commentaire
  • Famine rouge  -  Anne Applebaum

    La guerre de Staline en Ukraine ;

    Traducteurs, Pierre-Emmanuel Dauzat, Aude de Saint-Loup ;

    Grasset ;  23 oct. 2019 ;  512 p.;    26€.

    Présentation officielle : La famine meurtrière qui frappa l’Ukraine au début des années 30 reste un des chapitres les moins explorés de l’Histoire soviétique. Anne Applebaum répare enfin cette injustice par un livre qui fera date. Elle impressionne par la somme des connaissances rassemblées et commentées  sur ce qui fut une véritable extermination de tout un peuple organisée par le Parti communiste soviétique sous Staline, mais aussi par son talent d’écrivain. Son récit des faits débute par l’histoire de la révolution ukrainienne en 1917 et celle du mouvement national qui en est issu, puis se poursuit par les premières décisions du Politburo sur la politique agricole à mener dans cette province si fertile de l’Union Soviétique jusqu’à la persécution systématique de l’élite ukrainienne. Le tableau brossé par Applebaum nous plonge de manière inédite dans les horreurs de la répression menée par le régime stalinien. Car cette famine «  organisée  » fit plus de 5 millions de victimes - dont 3.9 millions d’Ukrainiens, et l’héritage de cette mémoire que l’URSS a tenté d’éradiquer joue évidemment un rôle considérable dans les relations russo-ukrainiennes au temps présent.
    Famine rouge s’impose par sa documentation incontestable, sa hauteur de vue et les perspectives qu’il dégage, c’est aussi un livre nécessaire pour comprendre un épisode tragique de l’Histoire du XXème siècle autant que la réalité politique actuelle de cette région du monde.

    Famine rouge  -  Anne Applebaum


    1 commentaire