• Les grandes plaidoiries des ténors du barreau - Matthieu Aron -

    Mareuil editions ; paru le 21 Novembre 2016 ;  18 €.

    Présentation oficielle : Un demi-siècle d'histoire judiciaire revisité dans un ouvrage réunissant 50 plaidoiries. Crimes historiques (Pétain, Barbie, Papon), erreurs judiciaires (Outreau, Dils, Seznec), combats sociétaux (affaire du sang contaminé, drame des bébés congelés, procès de l'amiante) énigmes criminelles (affaire Grégory, procès Agnelet, dossier Ranucci), scandales financiers ou politiques (Kerviel, Villepin, emplois fictifs, Bettencourt) ou dossiers de terrorisme (Colonna, Charlie Hebdo, Carlos, Islamistes radicaux, Karachi). Les grands procès façonnent l'histoire de notre pays. Ils sont un fantastique miroir de notre société. Ils sont pourtant rarement retranscrits. Lors des audiences, la procédure est orale, les débats ne sont presque jamais enregistrés, les mots s'envolent. L'auteur, chroniqueur judiciaire durant 20 ans, a pu, grâce à ses notes d'audiences et à ses recherches, reconstituer les plaidoyers vibrants des plus grands ténors du barreau. Ils s'appellent Badinter, Dupont-Moretti, Halimi, Leclerc, Lombard, Szpiner, Malka, Lemaire, Mignard, Soulez Larivière, Saint Pierre, Bourdon, Kiejman...leurs noms claquent dans les prétoires. « Plaider c'est partir au combat » disent ces orfèvres des joutes oratoires. Avec la seule force de leurs mots -qu'ils défendent une cause ou un individu- ils tentent souvent l'impossible : renverser le cours du destin. En cela, leurs plaidoiries sont toujours un extraordinaire pari sur l'Humanité.

     Les grandes plaidoiries des ténors du barreau - Matthieu Aron


    votre commentaire
  • Ce que doit faire le (prochain) président - Agnès Verdier-Molinier -

    Albin Michel ;  paru le 2 Janvier 2017 ;  304 p.;  20 €.

        Par l'auteur de On va dans le mur (clic). La Rédaction.

    Présentation officielle : Est-ce inconvenant de suggérer ce que DOIT faire le prochain président, en pleine campagne ? Non : car ceci est plus qu'un plan ou un programme. C'est une obligation morale de résultat. La situation de la France est en effet à haut risque. Elus, syndicats, gestionnaires, ministres en portent la responsabilité. Nous avons pourtant toutes les clés pour éviter le mur. En sortant de l'asphyxie fiscale et de la prolifération des normes et des lois.
    On croit que c'est impossible de réformer notre pays car tout – les dépenses folles, le chômage, la dette – est à reconstruire ? C'est juste qu'il faut « faire le job », maintenant. La feuille de route est là, il suffit de la mettre en œuvre. Agnès Verdier-Molinié est directrice de la Fondation iFRAP, un think-tank qui évalue les politiques publiques. Elle intervient régulièrement sur les thématiques de la campagne présidentielle et a déjà publié avec succès, entre autres, On va dans le mur !

    Ce que doit faire le (prochain) président - Agnès Verdier-Molinier


    votre commentaire
  • Les Nouveaux seigneurs - Yves-Marie Adeline -

    Considérations sur la montée irrésistible de la nouvelle aristocratie ;

    Paru en 2015 ; En format kindle ( clic) ; 2 € 99.

    Les Nouveaux seigneurs - Yves-Marie Adeline

    Lire aussi l'Interview d'Yves-Marie Adeline sur Royauté-News


    votre commentaire
  • Un défi de civilisation - Chevènement -

    Fayard ; paru le 12 Octobre 2016 ;  464 p.;  20 €.

    Présentation officielle : Sidération. les attentats terroristes et le spectre de la guerre civile nous ont pris à l’improviste. Comme en 1870 et en 1940, la France se découvre un ennemi qu’elle n’avait pas vu venir et qu’elle peine d’ailleurs à définir.
    D’abord comprendre : nommer les maux, mais avec de justes mots.
    La gravité des attentats tient aux faiblesses qu’ils révèlent et que nos élites ont laissé se creuser au fil des ans.
    Pour remonter aux causes, déplaçons notre regard du terrorisme djihadiste mondialisé vers une « globalisation » devenue folle. Cette globalisation a modifié la hiérarchie des puissances, créé les fractures sociales, géographiques, générationnelles, miné la démocratie, suscité frustrations et rejets, particulièrement dans le monde musulman. Elle a mis en crise le modèle républicain et périmé le projet européen initié par la France après 1945.
    Le fond de l’affaire ne serait-il pas que nous ne savons plus aujourd’hui qui nous sommes ni ce que nous voulons faire ?
    Face à une globalisation, mère d’un nouveau chaos mondial, la France a encore les moyens de faire face, en donnant vie, de concert avec l’Allemagne, au projet d’Europe européenne, de l’Atlantique à l’Oural, que le général de Gaulle avait conçu pour elle. Seul levier pour peser au xxie siècle entre les États-Unis et la Chine, et renouer avec l’universel en ouvrant au monde, y compris musulman, un horizon de progrès. Dans les épreuves, des forces de résilience insoupçonnées sont en train de surgir, qui sont aussi des forces spirituelles : regain d’un patriotisme républicain, à la fois de principes et enraciné dans toute notre histoire, laïcité éclairée par la Raison, universalisme du réel.
    Le bateau France a encore les moyens de se redresser. Jean-Pierre Chevènement dessine la carte d’une confiance retrouvée. Le bateau France n’a besoin que d’un cap : un projet politique qui soit aussi un projet de civilisation.

    Un défi de civilisation - Chevènement


    votre commentaire
  • Le recueil de nouvelles "La Belouette" n° 2 est paru !

    Il est lancé par des blogeuses et reçoit des textes d'auteurs en herbe ou amateurs, édités par Plumes et Talents.

     

    Rendez-vous ici (clic !)

    et pour commander le recueil : labelouette@yahoo.fr

    Recueil de nouvelles "La Belouette" n° 2


    2 commentaires