• Histoire de Charles VII et de Louis XI  -  Thomas Basin

    Joël Blanchard, Franck Collard, Yves de Kisch

    Pocket ;   25 oct. 2018 ;   912 p.;    16€.

    Présentation officielle : Surgi de notre oubli immérité, Thomas Basin (1412-1491), évêque, politique et historien de son siècle, nous est rendu par cette traduction nouvelle de son Histoire des règnes de Charles VII et Louis XI. Depuis trop longtemps, l'écrivain ne nous était plus accessible. Il revient, acteur de son temps, partisan assurément (il a par exemple l'art et la manière de se faire détester de Louis XI) ; il n'en est que plus précieux.
    La haute idée qu'il a de ses mérites le fait appeler à sa rescousse toute sa culture, de Salluste et Suétone aux Evangélistes, voire au Tout-Puissant... Historien, il fait de son écriture une arme, non sans maladresse parfois. Mais le témoignage reste d'autant plus passionnant qu'il est animé par un fort ressentiment, bien peu religieux, avouons-le. Outre l'importance de ces textes, dûs à un contemporain de ce qui est décrit, nous découvrons un temps vécu, un ressenti dans sa brutalité, dans ses rancoeurs, mais aussi dans la construction de l'Etat.
    Nous ne devions pas nous priver plus longtemps de l'œuvre majeure de Thomas Basin, relue à la lumière des acquis les plus récents de l'Histoire.

    Histoire de Charles VII et de Louis XI  -  Thomas Basin


    votre commentaire
  • David Lloyd George  - James Mc Cearney

    Pierre-Guillaume de Roux ;  biographie ;  17 janv. 2019 ;    280 p.;   25€.

    Présentation officielle : « M. Lloyd George, disait Clemenceau, n’est pas un gentleman anglais. »

    David Lloyd George (1863-1945) siège plus de cinquante ans à la Chambre des communes, élu et réélu quatorze fois dans la même circonscription. Il est ministre sans interruption, pendant dix ans, avant d’être propulsé au 10 Downing Street de 1916 à 1922. Il réussit l’exploit d’instaurer les conditions de l’État-providence au Royaume-Uni. La solution qu’il apporte, contre tout espoir, à l’épineuse question irlandaise s’avère enfin durable. Surtout il conduit le pays à la victoire lors de la guerre de 14-18. Un bilan politique, à première vue, des plus convaincants… D’autant que Lloyd George, né gallois, dans l’un des comtés ruraux du Nord, pauvres et décriés, n’a guère le profil idoine pour prétendre aux plus hautes fonctions de l’Administration. Qu’importe ! L’homme a le génie de transformer ses faiblesses en forces. Non content d’opposer sa spécificité galloise au sentiment de supériorité de l’Anglais bon teint, il en fait une arme politique redoutable, en s’attirant les suffrages d’un électorat qui se reconnaît en lui. Sa formation de solicitor, profession certes moins prestigieuse que celle d’avocat, lui permet néanmoins de développer les qualités d’un négociateur hors pair, qui sait se montrer aussi pragmatique qu’intraitable en cas de nécessité, autre atout de taille dont il saura se servir dans son œuvre de législateur. Lloyd George détient enfin un dernier avantage : celui de la séduction. C’est, hélas, également son talon d’Achille. Outre les innombrables conquêtes féminines qu’on lui connaît, il en vient parfois à conclure certaines affaires financières des plus suspectes…

    À croire que deux Lloyd George habitent le même corps : l’homme fort, sauveur de la nation, et l’homme-enfant à jamais resté prisonnier de ses origines obscures, tourmenté par l’éternelle soif de plaire et de gagner.

    Le portrait atypique d’un ministre « anglais » tout aussi atypique.

    Un commentaire de RoyautéNews : A quoi on peut rétorquer que Clémenceau lui non plus, par ses opinions, n'était pas un gentilhomme français ni un gentilhomme tout court et ce malgré ses origines de notable campagnard.

    David Lloyd George  - James Mc Cearney


    votre commentaire
  • La Rédaction

    Mgr Dubost, ancien Evêque aux Armées et évêque émérite d'Evry-Corbeil-Essonnes et ancien directeur des Oeuvres Pontificales Missionnaires vient d'être nommé par le Saint-Siège Administrateur Apostolique de l'archidiocèse de Lyon, à la demande des deux évêques auxiliaires de Lyon et tandis que le Cardinal Barbarin s'était mis en retrait il y a quelques mois après que sa démission ait été refusée.

    Mgr Dubost nommé Administrateur du diocèse de Lyon

    La situation est originale et se rencontre très rarement, car le Cadinal Barbarin demeure en titre à la tête du diocèse de Lyon, comme archevêque.


    votre commentaire
  • Pour l'amour de l'Eglise  -  Mgr Bernard Fellay

    Entretiens avec Robert Landers ; 

    Via Romana ;  29 mai 2019 ;  150 p.;   19€.

    Présentation officielle : En des pages d’une grande charité missionnaire, Monseigneur Bernard Fellay, ancien supérieur général de la Fraternité Saint-Pie X, évoque son engagement pour le sacerdoce, pour la foi, pour l’Église.
    Ce témoignage d’une vie consacrée à la mission et à la recherche de la vérité est aussi le portrait d’un homme au parcours peu ordinaire.
    Ouvert à toutes questions, même celles qui fâchent, l’évêque aborde avec profondeur les sujets les plus complexes, qu’il s’agisse de l’histoire de la Fraternité Saint-Pie X, du mode de vie du prêtre dans la société contemporaine et des urgences pour l’Église aujourd’hui.
    Un livre événement qui pose à sa façon la question de la place essentielle de la Fraternité Saint-Pie X au cœur de l’Église.

    Nous placerons ultérieurement un débat autour de la Fraternité Saint Pie X.


    votre commentaire
  • Colbert  ; ou le mythe de l'absolutisme  -  Daniel Dessert

    Fayard ;   22 mai 2019 ;  biographie ;  320 p.;   22€.

    Présentation officielle : Les récits d’acteurs comme ceux de Colbert ont permis de faire perdurer le mythe de la monarchie absolue. Or Daniel Dessert démontre que Louis  XIV était très dépendant d’argentiers dont les pratiques sont étonnamment proches de celles des grandes familles de la mafia. Après Richelieu et Mazarin, Colbert se révèle un véritable tacticien politique qui a légué à la postérité l’image ambiguë de ce que ses successeurs nommeront avec ravissement et hypocrisie «  un grand homme d’État  ».

    L’Ancien Régime et la figure de Louis XIV fascinent. Comment un royaume en guerre six ans sur dix a pu fonctionner  ? Parce que Richelieu, puis Mazarin et surtout Colbert ont fédéré autour de leur personne les grandes familles fortunées, répond Daniel Dessert. Sans ces grands financiers, il n’y aurait pas eu de monarchie absolue  : l’État, c’est eux  !
    Colbert est la dernière incarnation de ce système corrompu fondé sur ce qu’on appellerait aujourd’hui le pouvoir des lobbies et reposant sur des solidarités de clan. Esprit froid, minutieux et calculateur, excellent organisateur, mais cupide et amoral. Le Rémois a su léguer à la postérité l’image ambiguë de ce que ses successeurs nommeront avec ravissement un «  grand homme d’État  ». Lui qui exercera le pouvoir réel quand le roi n’en aura plus que l’apparence.
    Il aura fallu trente ans à Daniel Dessert pour restituer un fonctionnement fisco-financier complexe, dont Colbert fut l’héritier, puis le praticien le plus redoutable.

    Un commentaire de RoyautéNews : Cette analyse redoutable, à première vue avant la lecture de l'ouvrage, nous laisse perplexe. Et notre Site n'est pas un défenseur de la monarchie absolue, c'est même tout le contraire.

    La mise en cause directe de l'administration colbertiste mais aussi de la personne de Colbert en des termes crus rencontrés dans cette présentation et parmi les chapitres semble relever de l'argument d'accroche, procédé peu spirituel devenu courant chez les responsables d'édition.

    Une étude de trente ans se suffit à elle-même par les éléments qu'elle apporte sans tomber dans l'exagération. Faut-il croire qu'un ouvrage conçu à la manière universitaire soit tombé une fois de plus dans le double travers de beaucoup d'historiens contemporains, celui de l'anachronisme et de la déconstruction freudienne ?

    Colbert  -  Daniel Dessert

    Pour des raisons techniques, cette présentation a été retardée. Elle est à lire avec celle de Régner et gouverner ; Louis XIV et ses ministres.


    votre commentaire