• La Rédaction

    Présidentielles 2017 :

    Nos analyses politiques en cours de journée après le 1er tour et notre commentaire distancié.

    Dans la semaine, notre programme : le programme d'urgence à appliquer en France, complément des programmes énoncés par les candidats.

     

    En parallèle : L'avenir monarchique en France ? Illusions, désillusions, absences, et...


    votre commentaire
  • Par RN 1

    Voici la nouvelle devise française que nous proposons. Elle est de nature à satisfaire tout le monde. La Fraternité est naturellement contenue dans la Liberté, dans la Régalité, car ce qui est vraiment royal est fraternel, et dans la Maternité aussi, puisqu'on passe par cette case avant d'accéder à d'autres.

    Ce principe de Liberté doit reposer sur un fonds antérieur à l'emblème révolutionnaire. Les rêveurs et nostalgiques de la République auront le droit de vouloir que ce principe et son image soient toujours ceux de la Révolution, et ce sans amende.

    La nouvelle permet de recentrer la Liberté par rapport aux deux autres principes de Régalité et de Maternité. Le nombre écrasant de monarchistes (ils sont nombreux ; tous ceux qui se rapportent de Gaulle par exemple ; mais aussi, les patriotes : ceux-là ne cessent de se multiplier) se retrouveront dans le principe de Régalité. Qui signifie : "se régaler avec le roi". Maternité fera plaisir à Philippe de Villiers et aussi à Sens Commun ; élargie à beaucoup de monde, elle évoquera peut-être la déesse-mère.

    Ceux qui ne seront pas contents, et aussi les Vegan et tous mangeurs de salade, ainsi que les moines se retrouveront dans la devise sur mesure : Liberté, Frugalité, Chasteté. Celle-ci sera taxée à 18,5, sauf Jean-Luc qui, toujours coquin, voulait instaurer des impôts Raffarineux. Pour lui, ce sera 35 %.

    La version gastronomique sera : Pot-au-Feu, Apéro saucisson pinard, du Pain, du vin et du Boursin.

    Nouvelle devise française : Liberté, Régalité, Maternité


    2 commentaires
  • Utopies pirates - Peter Lamborn Wilson -

    Corsaires, Maures et Renegados ;

    L'éclat/poche ; paru le 2 Mars 2017 ;  235 p.;  8 €.

    Résumé : Du XVIe au XVIIIe siècle, tandis que les pirates des pays barbaresques sillonnent les mers et réduisent en esclavage des milliers de captifs, autant d'Européens, abandonnant la prude et despotique Europe chrétienne, se convertissent à l'islam et d'aucuns rejoignent les communautés pirates. Certaines d'entre elles "abritaient des micro-sociétés vivant délibérément hors-la-loi et étaient bien déterminées à le rester, ne fût-ce que pour une vie brève, mais joyeuse " écrit Hakim Bey dans le prologue de la TAZ.
    Peter Lamborn Wilson revient sur ces utopies pirates et plus particulièrement sur l'une d'entre elles, la République de Salé, où convergèrent au XVIIe siècle nombre de ces Renegados, dont l'histoire semble s'être abîmée en mer avec leurs rêves de société égalitaire.  

     

    Utopies pirates -


    1 commentaire
  •  Pirates juifs des Caraïbes - Edwars Kritzler -

    traduction : Alexandra Laignel-Lavastine ;

    André Versailles ; paru le 19 Septembre 2012 ; 275 p.  22 € 90.

    Ce livre raconte, dans un style extrêmement vivant, la formidable histoire, haute en couleurs et encore mal connue, de ces Juifs séfarades partis au XVIe siècle à la conquête du Nouveau Monde après l'expulsion d'Espagne. Un récit qui se lit comme un roman d'aventures, qui nous mène d'Espagne à New York et d'Amsterdam au Brésil et à Mexico. L'aventure débute avec Christophe Colomb au XVe siècle, à l'âge des Grandes découvertes.
    De nombreux Juifs de la péninsule ibérique massacrés, expulsés ou contraints d'abjurer leur foi, ont l'idée de s'embarquer clandestinement avec les explorateurs et de se mêler aux conquistadors. L'accès au Nouveau Monde leur étant globalement interdit du fait de leur religion, ces marranes se feront passés pour des "nouveaux-chrétiens" du Portugal (par opposition aux "vieux-chrétiens" ou chrétiens de souche).
    Leurs fabuleuses aventures sont relatées avec leur lot d'intrigues, de drames, de rebondissements, de défaites et de victoires sur les Inquisiteurs encapuchonnés de la Sainte Terreur. La narration est également traversée par la rocambolesque entreprise de trois Juifs hollandais et de leurs enfants, tous des pirates notoires ! partis à la recherche du trésor de Christophe Colomb dans les montagnes de Jamaïque.
    On prétend que leur quête aurait échoué. Mais pour avoir découvert aux archives l'existence de documents inédits, l'auteur, Edward Kritzler, a cependant de bonnes raisons de croire le contraire...

    Pirates juifs des Caraïbes


    1 commentaire
  • Le théâtre des incapables - Franz-Olivier Giesbert -

    Albin Michel ; paru le 8 Mars 2017 ;  344 p.;  19 € 50.

    Présentation officielle : Avant même que l’expression n’existe, Franz-Olivier Giesbert était un lanceur d’alerte. Il n’a cessé d’alarmer les esprits sur les maux de nos sociétés et les absurdités de notre système. Irresponsabilité des politiques, incurie syndicale, aveuglement des hauts fonctionnaires, dérives islamistes, paralysie des sans-grades… Sa colère explose dans ces chroniques qu’il tient semaine après semaine depuis 2012. Avec une écriture digne des plus grands polémistes et une force de conviction sans égale, il nous invite à réfléchir aux drames qui se jouent sous nos yeux. Et à prendre parti, vite.Car nous sommes au pied du mur et, faute d’une action décisive, notre pays est voué à une chute sans fin : tout le débat de l’élection présidentielle se joue dans ce Théâtre des incapables. Après l’avoir lu, nul ne pourra dire : « Je ne savais pas ! »

    Le théâtre des incapables - Franz-Olivier Giesbert


    2 commentaires