•  

    01-03

     

    Félix, le dernier enfant vivant du dernier Empereur d'Autriche, le Bienheureux Charles d'Autriche, et de l'Impératrice Zita, vient de s'éteindre à l'âge de quatre-vingt quinze ans.

     

    Son frère aîné, l'Archiduc Otto, venait de s'éteindre le 4 juillet dernier. L'Archiduc Felix avait une nombreuse descendance.

     

    Nous évoquerons dans un article à venir le procès de béatification de l'Impératrice Zita, qui a été ouvert voici quelques années.

     

    L'Archiduc Felix, ainsi que son frère l'Archiduc Carl Ludwig (1918-2007), avaient eu l'autorisation de rentrer dans leur pays, en déclarant officiellement qu'ils abandonnaient leurs droits de famille.



    4 commentaires
  •  

    Un CD a été publié en allemand retraçant la vie de l'Archiduc Otto de Habsburg, publié par la télévision autrichienne.

     

    Il n'est visible que sous le système PAL. 

    Adieu à Otto de Habsburg - 14 € 90  Ici pour commander.


     

    19


     


    2 commentaires
  •  

    "Ce chant monarchique fut composé il y a des décennies par des monarchistes autrichiens."

     

    Merci à RN 2.

     

    Il existe sous deux versions traduites, de l'Allemand au Français par M. R., du Français à l'Espagnol par T.R., une composition par P.R., et ci-dessous par RN 1, la version arrangée pour le chant, grâce aux notes de traduction de RN 2. Nous donnerons ultérieurement toutes les traductions.

     

     

     

         En exil, loin de nos terres
        Tu demeures, espoir de l'Autriche.


        Otto, fidèles, unis, solides

        Et devant toi comme des rocs.

     

     

         A toi, mon empereur, à toi rendus
        La gloire ancienne et le bonheur nouveau !

     

         Amène aux peuples enfin la paix,

        Vite reviens à la patrie ! 

     

           (bis)    Amène aux peuples enfin la paix,

                       Vite reviens à la patrie ! 

     

     

     

     


    6 commentaires
  •  

     

    Des images du cortège dans la Capitale Autrichienne, comportant des délégations de territoires (comme Trieste) qui ont appartenu à l'Empire des Habsbourgs.

     

    © Daylife

    14 15

     

    19

    37


    votre commentaire
  •  

     

     

    Les cercueils, qui avaient été veillés par la Garde Impériale, étaitent entourés de représentants de régiments historiques de l'ancienne monarchie.

     

    Ces obsèques revêtaient  un caractère officiel par la présence du Président Autrichien, ainsi que le président Georgien, et les Chefs de Gouvernement Croate et de Macédoine, cérémonie à laquelle assistaient - outre les membres de la maison de Habsbourg et celle de Bavière - et ainsi que les familles royales citées à l'article précédent, le Grand-Duc régnant de Luxembourg et le Roi Simeon de Bulgarie, le Grand-Maître de l'Ordre de Malte, et ainsi que le Prince Asfa Wossen Asserate, petit-neveu de l'Empereur Hailé Sélassié.

     

    Le Cardinal Schönborn, Primat d'Autriche, a lu la Bénédiction Apostolique envoyée à la famille de Habsbourg. 

     

    Les régiments ont salué plusieurs fois les dépouilles par des salves d'artillerie, avant qu'elles soient déposées dans la crypte.

     

    © Keystone

    13

     

    © Daylife Reuters Pictures


    06

     

    10

    05

    11

    Ci-dessus, on distingue le Roi et la Reine de Suède, derrière eux le Prince et la Princesse de Liechtenstein, derrière eux le Grand-Duc de Luxembourg et à sa gauche le Grand-Maître de Malte, un peu en arrière l'Archiduc Lorenz et la Princesse Astrid, et au centre à l'arrière, le Roi Simeon. Au milieu d'un impressionnant service de protection. 


    votre commentaire