• Le dernier des Condé - Emmanuel Maury

    Le dernier des Condé  -  Emmanuel Maury

    La vie romanesque d'un prince de France ;

    Tallandier ; paraîtra le 10 janvier 2019 ;   384 p.;  22€50.

    Présentation du livre par Emmanuel de Waresquiel, auteur de la préface : « De toute leur lignée, sans doute le duc de Bourbon est-il le plus étonnant tout en étant le moins connu. Il appartient à cette génération où les vainqueurs et les vaincus l’ont été plus que les autres. Celle qui, née dans les années 1750, eut à affronter la Révolution, avec les sorties tragiques de l’histoire que l’on sait. Louis de Bourbon, devenu prince de Condé à la mort de son père, appartient au camp des vaincus et c’est peut-être cet intérêt que porte son biographe aux destins brisés qui fait le charme de son livre. » Emmanuel de Waresquiel

    Le dernier de la maison de Condé était le dernier Capétien et le dernier Bourbon en dehors du roi Louis XVI et de ses frères et de leur famille, et à résider sur le sol de France.  Et le dernier Bourbon, en dehors de ceux d'Espagne, de Parme, et de Siciles, de cette branche de Condé qui a été fidèle à la monarchie et aux rois. Il légua ses biens - seulement, non ses titres - à l'un des fils de Louis-Philippe, le Duc d'Aumale. Ce dernier légua Chantilly et les collections qu'il contenait à la France. RoyautéNews

    Le dernier Condé  -  Emmanuel Maury


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    TR
    Lundi 3 Décembre à 22:03

    C'est d'ailleurs ce legs qui a précipité sa mort...

    2
    Mardi 4 Décembre à 08:17

    C'est ce que l'on a dit et avec la plus grande vraisemblance. Plusieurs points sont étranges dans ce transfert de fortune, comme le fait que le fils de Louis-Philippe ait été l'héritier de la totalité des biens. Nous verrons ce que dira le livre à ce sujet. Le dernier Prince de Condé était le parrain du futur Duc d'Aumale, et il était normal de lui léguer quelque chose. Mais pas la totalité d'une fortune importante, en ne réservant rien à sa propre famille.

    Louis-Philippe a usurpé les titres de cette branche, en les distribuant à certains de ses descendants. Mais les Orléans du 20ème siècle n'ont pas osé continuer et il leur en a bien pris.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :