• Flux principal de RoyautéNews

    Vous êtes sur le Flux principal de RoyautéNews

  • Saladin  -  Anne-Marie Eddé

    Flammarion ;  biographie (2008) ;   2016 ;  768 p.; 

    Plusieurs fois réédité et complété, cette biographie parue en 20008 était la première depuis cinquante ans. L'auteur, libanaise, est spécialiste du Moyen-Age oriental. Saladin fut pour le monde européen la grande figure admirée, rencontrée chez leurs adversaires par les Chevaliers. RoyautéNews

    Présentation officielle : Pour le monde arabo-musulman, Saladin est une figure mythique : de Nasser à Saddam Hussein, nombreux sont les dirigeants qui se sont réclamés de lui, nombreux les poètes et les artistes qui ont exalté sa mémoire. À Damas, son mausolée est aujourd'hui encore un lieu de pèlerinage. En Occident aussi, une véritable légende s'est construite autour de ce sultan kurde (1137-1193) devenu champion de l'islam et souverain d'un immense empire. Il est celui qui sut reprendre Jérusalem aux croisés et susciter chez ses adversaires chrétiens, notamment Richard Cœur de Lion, une certaine admiration.
    Dans cette biographie nourrie aux meilleures sources, Anne-Marie Eddé a voulu comprendre la formidable popularité qui fut celle de Saladin, une popularité à laquelle il veilla toujours de très près. Une propagande inlassable encensait le sultan, défenseur de l'islam, serviteur fidèle du calife de Bagdad, parangon de justice, magnanime et généreux envers ses sujets comme envers ses ennemis... S'efforçant de faire la part de l'imaginaire et de la réalité, Anne-Marie Eddé replace le personnage dans l'époque tourmentée qui fut la sienne. Elle décrit l'ascension d'un homme doté d'un grand sens politique, qui parvint à étendre sa domination sur un territoire allant du Nil à l'Euphrate et du Yémen au nord de la Mésopotamie ; un homme authentiquement intéressé par la vie religieuse, soucieux d'appliquer la loi musulmane, sans concessions mais sans excès non plus, notamment à l'égard des communautés juives et chrétiennes ; un homme qui fut un guerrier infatigable, mais aussi un administrateur doué d'une prodigalité qui faisait le désespoir de ses proches. Un homme, enfin, qui montra autant de volonté dans la maladie, le deuil et les combats déçus que sur les chemins de la gloire.

    Saladin  -  Anne-Marie Eddé


    votre commentaire
  • La Rédaction

    Un rappel peut-être utile pour les utilisateurs de Google +.

     

    "Nous vous rappelons que le 2 avril 2019, la version grand public de Google+ cessera de fonctionner et que nous commencerons à supprimer les contenus des comptes Google+ personnels. Les photos et les vidéos associées à ce service stockées dans vos albums archivés et publiées sur vos pages Google+, seront également supprimées.

    Le téléchargement de votre contenu Google+ peut prendre du temps, c'est pourquoi nous vous conseillons de commencer avant le 31 mars 2019.

    Aucun autre produit Google (tel que Gmail, Google Photos, Google Drive ou YouTube) ne cessera de fonctionner dans le cadre de l'arrêt de Google+ grand public, et le compte Google que vous utilisez pour vous connecter à ces services sera conservé. Notez que les photos et les vidéos sauvegardées dans Google Photos ne seront pas supprimées.

    Pour plus d'informations, consultez les questions fréquentes relatives à l'arrêt de Google+."


    votre commentaire
  • Bordeaux : Grands crus classés 1855 - Franck Ferrand ; Hugh Johnson

    Photographies : Guillaume de Laubier ; Avec la collaboration de : Olivier Poels, Cornelis Van Leeuwen ; traduit de l'Anglais  : Jacques Guiod, Jean Pavans ;

    Flammarion ;  6 déc. 2017 ;   45€.

    Incontestable et valeur d'absolu : le Classement de 1855 reste et restera. RoyautéNews

     Bordeaux : Grands crus classés 1855 - Franck Ferrand ; Hugh Johnson

    Présentation officielle : Le seul ouvrage consacré à l'ensemble de ces Grands Crus Classés 1855 mettant en valeur la beauté des châteaux et l'excellence de leurs vins. Ce classement de 1855 est désormais un patrimoine collectif de l'univers du vin et reste la référence suprême.

    Franck Ferrand nous révèle l'histoire cachée derrière chacun de ces vins, les secrets des cuviers et des chais. Il guide le lecteur à travers ces vignobles et ces châteaux qui font rêver le monde entier. Hugh Johnson évoque la naissance des crus classés de Médoc «au rouge plus intense et miroitant qu'un rubis» et l'origine mystérieuse de ce vin blanc unique aux arômes envoûtants qu'est le Sauternes.


    votre commentaire
  • 100 châteaux qu'il faut connaître à Bordeaux - Jean-François Chaigneau et Isabelle Spaak

    La Figaro Vin ;  22 fév. 2018 ;  138 p.;  9€90.

    Présentation officielle : « A chaque château son vin et son histoire. Dans cet ouvrage, Isabelle Spaak et Jean-François Chaigneau passent en revue les 100 plus belles propriétés de Bordeaux, rive droite et rive gauche confondues, sélectionnées pour la qualité de leurs millésimés successifs et leur rôle dans l'histoire viticole de la région. De Saint-Estèphe à Pomerol, les deux auteurs nous emmènent dans un voyage gourmand ponctué de fascinants récits ». Stéphane Reynaud, rédacteur en chef.

    100 châteaux qu'il faut connaître à Bordeaux - Jean-François Chaigneau et Isabelle Spaak


    votre commentaire
  • Portraits de femmes au moyen Age (Ve - XVe siècles) - Stéphane William Gondoin

    La Louve éditions ;  360 p.;   19€.

    Ce livre montrera aux déracinés, parmi lesquels figure l'intelligentsia républicaine, qui découvrent la lune en même temps que de superbes évidences, qu'elle « imagine » à tort. RoyautéNews

    Présentation officielle : On imagine les femmes du Moyen Âge comme des êtres entièrement soumis à l’autorité des hommes, pères, maris, prêtres. Pourtant, on rencontre régulièrement des femmes étonnantes, de toutes conditions, qui échappèrent à cette domination. Il en fut qui menèrent des vengeances terribles, ou qui luttèrent bec et ongles pour défendre leur droit ou celui de leurs enfants, n’hésitant guère à braver des adversaires capables de les broyer. Certaines traversèrent un océan en quête de mondes à explorer, ou levèrent des armées qu’elles dirigèrent d’une main de fer sur les champs de batailles. D’autres donnèrent de leur personne par simple compassion. On trouve aussi des malheureuses croupissant dans des prisons sordides, attendant que des hommes statuent sur leur sort...

    Elles étaient vikings, franques ou saxonnes. Elles vivaient en Norvège, en Normandie, en Angleterre, en Provence ou même au Groenland ! Elles se nommaient Marie, Juette, Chrodielde, Constance, Aude la très sage, Gerberge, Marion la Droiturière ou Huguette du Hamel. Elles étaient reines, nonnes ou sorcières. Leur sort fut heureux ou tragique. Mais toutes laissèrent, d’une manière ou d’une autre, volontairement ou non, leur empreinte dans la légende des siècles.

    Portraits de femmes au moyen Age (Ve - XVe siècles) - Stéphane William Gondoin


    1 commentaire
  • Le sabordage de la noblesse  -  Fadi El Hage

    Mythe et réalité d'une décadence ;

    Passés Composés ;  13 mars 2019 ;   249 p.;  22€.

    Passé Composés est une nouvelle maison créée au début de cette année au sein du Groupe Humensis.  Fadi El Hage a publié plusieurs ouvrages intéressants, dont une biographie du Duc de Vendôme. Royauté-News

    Courte présentation officielle : Aveuglée par ses privilèges, empêtrée dans les scandales financiers et sexuels, la noblesse serait-elle responsable de sa propre chute ?

    Résumé plutôt abrupt de Babelio : Au XVIIIe siècle, la noblesse française comme l'aristocratie, minorité ô combien plus " médiatisée ", sont perçues comme décadentes par la grande majorité du peuple de France. Rongée par les dissensions internes, minée par les rumeurs et les scandales, contestée dans sa légitimité à revendiquer une supériorité sociale, la noblesse paraissait au plus grand nombre indigne de sa vocation à servir le royaume. Elle vivait alors la clôture d'un cycle, dont 1789 ne serait que l'ultime conséquence. En somme, et l'image perdure jusqu'à nos jours, la noblesse, en dérogeant à l'honneur, aurait perdu sa raison d'être. Mais y avait-il, dans les faits, une inconscience collective de la noblesse ? Pour démêler le vrai du faux, Fadi El Hage retrace son histoire au XVIIIe, dans toutes ces composantes, de l'aristocratie versaillaise aux vieilles familles prestigieuses mais désargentées, sans oublier la noblesse de robe. Fondé sur une relecture des sources et l'étude de documents inédits, cet essai novateur invite le lecteur à s'interroger sur la place et le rôle d'une noblesse victime autant de fantasmes que de l'image sociale et morale qu'elle renvoyait au public.

    Avis de RoyautéNews : Nous serons loin encore d'une véritable étude sur la noblesse même centrée sur sa seule décadence, qui ne prenne pas appui sur ces lassantes questions de Révolution ou pas Révolution... ni sur une question d'image, dont la notion n'existait pas au 18e s. Cependant l'auteur revendique une approche originale censée échapper aux partis pris, en se référant à des faits divers, témoignages, publications. Ces sources sont-elles suffisantes ? Sa lecture nous le dira mais elle semble reprendre les clichés habituels, et aborde-t-elle vraiment les causes en profondeur de l'effondrement de la société française, bien plus profondes qu'une éventuelle décadence supposée de la noblesse ?

    Le sabordage de la noblesse  -  Fadi El Hage


    9 commentaires
  • Lucullus - Général et gastronome  -  Yann Le Bohec

    Tallandier  ;   14 mars 2019 ;   301 p.;   19€90.

    Présentation officielle : « Ce soir, Lucullus dîne chez Lucullus » : cette citation est très connue. Et, pour cette raison, ce personnage est devenu l’exemple du parfait gastronome. D’ailleurs, son nom a été donné à des mets, à des restaurants, et même – on frémit de le rapporter – à de la nourriture industrielle.

    Pourtant, celui que cache cette célébrité, à vrai dire méritée, reste un inconnu. Les historiens, à tort peu intéressés par ses talents trop multiples, ne l’ont pas étudié, si ce n’est dans des ouvrages de pure érudition et dans des publications anciennes.

    Gourmet, certes, il le fut. Mais il fut surtout un aristocrate de premier plan, admiré par ses amis, comme Cicéron, et même par ses ennemis, tel César, qui voyait en lui un général et amiral très compétent, l’ennemi de Mithridate et le rival de Pompée. Homme politique d’une grande habileté, intellectuel à la Socrate, qui maniait les idées sans les écrire, esthète raffiné, il possédait de nombreux talents… et de grands biens.

    C’est ce Romain fascinant qui nous est dévoilé dans une enquête qui va au-delà des apparences. Et ce livre donne, à la fin, l’explication permettant de découvrir la vraie personnalité de Lucullus.

    Lucullus - Général et gastronome  -  Yann Le Bohec


    votre commentaire
  • Eloge des Pharaons et des reines d'Egypte - Philippe Valode

    Philippe Rey ;  14 févr. 2019 ;   416 p.;   22€.

    Présentation officielle : Dans ce passionnant ouvrage, Philippe Valode exprime sa fascination pour l’Égypte ancienne : 3 000 ans d’histoire, 1 300 sites repérés (mais au moins autant à découvrir), 150 pyramides, 300 pharaons, 250 missions archéologiques au travail aujourd’hui… Des mystères partout dont le plus intrigant demeure celui de la construction de la Grande Pyramide de Khéops. Comment un si petit peuple, limité à un territoire confiné, désertique, dépendant de la crue annuelle du Nil, a-t-il pu faire tant de merveilles : inventer les hiéroglyphes, élever les pyramides, creuser les hypogées, bâtir d’immenses temples, faire naître de puissantes cités…
    Parmi les trente et une dynasties, des hommes et des femmes exceptionnels ont présidé à la plus éblouissante civilisation de l’histoire, des pharaons et des reines inoubliables, dont les figures devenues mythiques de Ramsès II, Khéops, Toutankhamon, Néfertiti, Hatshepsout, Cléopâtre…
    Grâce à de solides connaissances historiques et une large fréquentation des paysages et des sites égyptiens contemporains, Philippe Valode nous invite dans l’intimité des quarante reines et pharaons les plus importants. De nombreuses anecdotes authentifiées, des propositions de visites des sites actuels, des impressions ressenties au cours de ses voyages font de cet Éloge une indispensable initiation à l’Égypte pharaonique.

    Eloge des Pharaons et des reines d'Egypte - Philippe Valode


    votre commentaire
  • Port-Royal  -  Michel Carmona

    Fayard ;   3 oct. 2018 ;   496 p.;   26€.

    Présentation officielle : Un récit qui retrace une page complexe de l’histoire de la France des Temps modernes et contextualise ses différents aspects (politique, religieux, sociétal, littéraire, et même pédagogique).
    Religion et politique s’entremêlent sans cesse au Grand Siècle. Parfois de façon dramatique  : Louis XIV ordonne en 1710 de raser l'abbaye de Port-Royal-des-Champs et de vider le cimetière de ses morts. À l'origine de cette histoire, une figure mythique  : Angélique Arnauld. En 1602, elle n'a que dix ans lorsqu'elle est nommée abbesse, contre son gré, de ce monastère moyenâgeux perdu dans la vallée de Chevreuse. À dix-sept ans, prise d'un soudain désir de servir Dieu, elle décide de faire de l’abbaye le flambeau de la Contre-Réforme. Cette mission, elle va la mener à bien, corps et âme littéralement, pendant un demi-siècle. Sous l’influence d'éminents ecclésiastiques qui s’emparent de sa conscience tourmentée, Port–Royal devient le foyer du jansénisme. 
    En ce siècle des héros et des saints, de nombreux Français sont favorables à un mouvement qui exalte les valeurs du christianisme primitif telles que saint Augustin était supposé les avoir définies. Parmi eux, La Rochefoucauld, madame de Sévigné, Pascal ou encore Racine. Les jansénistes sont-ils des moralistes intransigeants, des intégristes rétrogrades, les pionniers d’une pensée libre  ? Le pouvoir ne se pose pas toutes ces questions en cette époque où se fabriquent l’honnête homme mais aussi l’absolutisme et le despotisme bureaucratique. Les jansénistes s’écartent de la ligne officielle, et cela suffit pour en faire une cible à abattre. Plusieurs papes soufflent sur le feu, car leurs intérêts rejoignent ceux du roi de France, et décrètent que le jansénisme est une hérésie. Port-Royal est certes détruit mais le jansénisme fera le lit des Lumières et de l’esprit de liberté.

    Port-Royal  -  Michel Carmona

     

    1 commentaire
  • Guillaume le Conquérant - David Bates

    Flammarion ;  27 févr. 2019 ;  864 p.;  28€.

    Présentation officielle : Sans nul doute, l’Europe aurait pris un cours différent sans l’œuvre politique de Guillaume le Conquérant (v. 1027-1087). Non seulement il l’a façonnée, mais elle l’a façonné aussi…

    Resituant sa vie au-delà des limites nationales et nationalistes, David Bates offre ici une œuvre aboutie qui fera date. Cette biographie magistrale, ambitieuse et érudite pénètre en profondeur la vie intime de Guillaume, notamment ses origines, la relation à sa mère Arlette, son mariage avec Mathilde de Flandre ou sa fidélité conjugale, mais elle relate aussi un destin politique et militaire hors du commun. David Bates s’interroge sur les conditions de la conquête de l’Angleterre en 1066, à laquelle il consacre des pages passionnantes, de la succession anglaise à la bataille décisive d’Hastings dans le Sussex. Une dizaine d’heures durant, le Conquérant combat jusqu’à la mort Harold dont il nie la légitimité. Devenu roi, Guillaume écrasera impitoyablement toute résistance dans le pays, laissant outre-Manche un souvenir indélébile. Mais ce bouleversement politique et social que d’aucuns ont pu qualifier de colonisation contribua à la formation d’un véritable Empire transmanche.

    Guillaume le Conquérant - David Bates


    votre commentaire