• La Princesse de Beauvau Craon

    La Rédaction

    Au printemps 2017 disparaissait la Princesse de Beauvau-Craon. Elle était l'âme de la célèbre maison Sotheby's France qu'elle avait dirigée jusqu'en 2015 (directement jusqu'en 2003, puis comme Présidente d'honneur), l'une des incontournables personnalités de la vie parisienne et, pour le monde entier une de ces ambassadrices naturelles de l'élégance parisienne et du charme français.

    En 2001, elle était parvenue à briser le monopole des commissaires-priseurs français, permettant l'ouverture internationale de la France au marché de l'Art. En 2002, elle avait été élue 8ème femme d'affaires européenne par le Wall Street Journal.

    Elle était la seconde épouse de Marc, Prince de Beauvau-Craon (mort en 1982), déjà père des Princesses Diane et Minnie qui continuent ce nom.

    La demeure historique des Beauvau est toujours aujourd'hui le célèbre et splendide Château d'Haroué en Lorraine. C'est depuis, entre autres la Lorraine que cette famille, déjà l'une des plus considérables du Royaume lorsqu'elle vivait en Anjou, avait contribué à l'Histoire au cours des siècles modernes. 

     

     

    L'illustre maison de Beauvau fut une des plus considérables races du Moyen-Age. Elle s'allia à la maison royale et tous les Capétiens vivants, et toutes les familles royales descendent d'elle. C'est de Jean II, Comte de Vendôme, et d'Isabelle de Beauvau au milieu du XVeme siècle que sont descendus Henri IV et les rois Bourbons.

    Rectifions une erreur de Vincent Meylan dans un texte fait d'envolée lyrique tout-à-fait compréhensible pour évoquer les qualités de Laure de Beauvau-Craon. Ce n'est pas la mère du premier Prince, qu'il nomme pourtant de façon précise et déclare avoir été héritière de la maison de Craon. Mais c'est trois siècles plus tôt que cette jonction s'est produite. Mais on excuse volontiers ce confrère de Point de Vue, quand on sait que la précision et la connaissance de l'histoire des grandes familles ne sont pas les points forts de la revue que l'on aime quand même.

     

    Getty Images ; Château de Versailles 2009, Fondation pour l'enfance, Anne-Aymone Giscard d'Estaing.

    La Princesse Napoléon, Anne-Aymone et Valéry Giscard d'Estaing, la Princesse de Beauvau-Craon

    La Princesse de Beauvau Craon


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :