• France : refuser la nouvelle carte d'identité

    La Rédaction

    Plusieurs fois nous avons dit qu'il fallait rendre inertes les actes du pouvoir. La nouvelle carte d'identité, actuellement à l'essai dans un département, rassemble toutes les horreurs qui plaisent à ces monstres, et nous déplaisent, à nous.

    Comme le passeport biométrique, elle aura pour premier tort de ne pas respecter la dignité humaine.

    La carte d'identité n'est pas obligatoire, malgré ce que l'on croit généralement. Elle n'est qu'un moyen d'abattre le citoyen à la moindre incartade, ce citoyen étant un terroriste en puissance selon l'opinion des gouvernements qui se sont succédés jusqu'à ce jour. Mais il se trouve que la non-possession d'une carte d'identité au nouveau format entraîne, et entraînera encore plus, lors de la mise en circulation de la carte biométrique, des complications pratiques (voyage à l'étranger par exemple), et l'on doit attaquer l'État en justice en raison de ce manquement à la règle qu'il ne peut y avoir de régime différent entre les "citoyens". Et l'annonce qu'elle ne sera pas obligatoire, laisse à croire et confirme fortement qu'elle le sera !

    Le prétexte habituel donné pour "sécuriser" tout et tout le monde, (lutte contre la fraude et le terrorisme) est un piège à nigauds. Il est révélateur qu'on place sur le même terrain de justes et honnêtes fraudeurs avec le terrorisme...

    Les pouvoirs veulent nous connaître. Mais nous, voulons-nous les connaître ? Alors il faut continuer d'investiguer sur les méthodes et sur ceux qui les appliquent. C'est en démontrant l'ineptie du système institutionnel et constitutionnel français que l'on pourra convoquer en jugement la république. Jugement moral d'abord.

    Il n'est pas certain d'ailleurs, que notre voie, qui est celle de la réflexion, et de l'action optimale pourtant, plaira. Comme toujours, ceux qui voudraient basculer le régime se situent au même niveau mental que leurs adversaires, c'est dire s'il est gagné que la partie est déjà perdue. Du moins pour une résolution idéale.

    Jugement moral d'abord, contre la république : la suite qui en découlera, ne doit pas se forcer à suivre des canaux précis, et l'avenir n'est pas encore dessiné. Mais le ras-le-bol gentil, mais net, des Français devant les mensonges Covid, et les mesures Covid (ce qui est autre chose) comme par exemple ce carnaval à Marseille, laisse à penser que le pouvoir gouvernemental français a tout-à-fait intérêt - pour sa propre sauvegarde - à revenir à la normale et à ne plus s'occuper de ce qui ne le regarde pas.

    Espérons seulement qu'il ne le comprendra pas. Ainsi il se balaira lui-même.  


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 23 Mars à 11:32
    Charte de Fontevraul

    Cette  fois  je  crois  que , sur le  blog de la Charte , la mention RoyautéNews est écrite  conformément à vos veux  " Légitimes".

      • La Rédaction
        Mardi 23 Mars à 12:00

        Merci à la Charte ! happy happy happy



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :