• Au cinéma : Edmond ; et Une intime conviction

    La Rédaction 

    Au cinéma : Edmond

    Un film agréable qui nous renvoie en cette époque civilisée de la fin du XIX° siècle, lorsque Edmond Rostand signe son chef-d’œuvre, Cyrano de Bergerac. On y trouve un Olivier Gourmet magnifique dans le rôle de l'acteur de théâtre Constant Coquelin, connu sous le nom de Coquelin aîné et qui créera le rôle de Cyrano, et Thomas Solivérès convaincant dans un Edmond Rostand timide.

    Ce film mérite un excellent accueil. Un seul anachronisme, mais de taille : l'épouse qui, après le constat d'une mésentente, souhaite que son mari ne couche pas chez lui ce soir... Les fumées de notre époque ne rongeaient pas encore le cerveau des époques encore civilisées.

    Olivier Gourmet est devenu un des grands acteurs du cinéma français. Il est en ce moment à l'affiche de Une intime conviction, où il campe solidement le célèbre avocat Dupond-Moretti. Si ce dernier a déjà campé son propre rôle deux fois dans une brève apparition dans un long métrage (Neuilly sa mère sa mère ; 2018), ou dans Les salauds (2013) ou dans un rôle approchant dans la série Vaugand (2013) et s'il joue en ce moment même au Théâtre de La Madeleine pour quelques représentations dans un one-man-show (Eric Dupond-Moretti à la barre), et s'il avait joué deux fois en tant qu'acteur principal comme, encore, un avocat dans le téléfilm L'Affaire de Maître Lefort (2016), ou comme président de cour d'assises au cinéma dans Chacun sa vie (2017), c'est la première fois qu'il se voit joué par un acteur.

    Au cinéma : Edmond  ;  et Une intime conviction


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    TR
    Jeudi 7 Février à 17:19

    "Ce film mérite un excellent accueil. Un seul anachronisme, mais de taille : l'épouse qui, après le constat d'une mésentente, souhaite que son mari ne couche pas chez lui ce soir... Les fumées de notre époque ne rongeaient pas encore le cerveau des époques encore civilisées."

    Je peux me tromper, mais je tends à penser que cela dépendait des milieux.

      • Jeudi 7 Février à 20:06

        L'attitude de la femme, en principe autrefois était de partir, lorsqu'elle n'était pas propriétaire, en emmenant ses enfants (ce qui est le cas dans le film) et elle trouvait assez facilement à être hébergée en attendant de trouver un nouveau logement. Mais cela variait peut-être selon les situations de milieu.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :