• La chute de l'Empire Romain - Bertrand Lançon

    La chute de l'Empire Romain - Bertrand Lançon -

    Perrin ;  14 septembre 2017 ;  250 p.;  22€.

    C'est la saison de la remise en question de ce qui existe, comme pour l'ouvrage de l'article qui suit, sur la Terreur. Avant, ce genre de sport était pratiqué par des charlatans idéologiques en mal de thème. Aujourd'hui, ce sont des historiens établis, qui se laissent prendre à un "jeu" qui est l'ultime fin des universitaires. Effet d'une époque qui n'a d'autre qui n'a d'autre ressource que de vomir tout ce qui a été établi et tout ce qui, simplement, existe. Et comme on peut le voir, il s'agit plus d'une psychanalyse, que d'une réflexion historique. Royauté-News

    Présentation officielle :

    Et si la chute de l'Empire romain n'avait jamais eu lieu ?

    La « chute » de l'Empire romain ne cesse de faire couler beaucoup d'encre. Plus encore, elle a suscité un nombre de publications sans précédent ces dernières années. On la traite à tort comme une énigme historique qu'il s'agirait de résoudre en identifiant les causes, alors que c'est bien la longévité de l'Empire romain qui relève de l'énigmatique. Si elle fascine autant, c'est parce qu'elle agit tel un miroir reflétant les peurs contemporaines du déclin et de l'effondrement, qui connaissent aujourd'hui un nouvel essor au sein de l'« Empire américain » comme de l'Union européenne.
    Si ce livre raconte et interroge naturellement le dernier siècle de l'empire d'Occident, il entend montrer que sa « chute » est largement un fantasme. Non seulement il est impossible d'en épuiser la réalité, mais encore la culture occidentale semble n'avoir aucun désir d'y renoncer. La raison en est peut-être que cet abandon mettrait en cause le pessimisme foncier qui la sous-tend. Cette « chute » est devenue une histoire sans fin, car on s'efforce en vain d'accumuler les facteurs incertains d'un événement sans contours définissables, tandis qu'elle sert en réalité de miroir et d'exutoire à nos angoisses.

    La chute de l'Empire Romain - Bertrand Lançon


  • Commentaires

    1
    TR
    Samedi 16 Septembre à 19:44

    Elle a pourtant eu maints témoins et commentateurs contemporains, depuis le Ier siècle avant Jésus-Christ (début de la décadence)!

    Ce qui n'ôte rien au caractère exceptionnel de sa longévité, bien sûr.

    2
    Dimanche 17 Septembre à 01:35

    Bien entendu.

    Mais ce qui est insupportable, c'est pour quelle raison l'Occident devrait renoncer, on se demande pourquoi, à une réalité dont l'auteur affirme lui-même dans la même phrase qu'elle est inépuisable ? 

    Les mots d'ordre des pouvoirs, surgis notamment dans la presse, apparaissent régulièrement, et tant qu'il s'agit de cette agitation-là, il suffit de se boucher les oreilles. Ce qui est beaucoup plus grave est que la même démarche survienne à des universitaires ou historiens de bon niveau, qui s'emparent d'un sujet historique pour en faire le support de leurs énervements sans contrôle, de leurs agacements et prurits sociaux et qu'ils projettent à deux mille ans de distance !



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :