• Dictature 2.0. Quand la Chine surveille son peuple (et demain le monde) - Kai Strittmatter

    Dictature 2.0. Quand la Chine surveille son peuple (et demain le monde) - Kai Strittmatter

    Tallandier ;   paraîtra le 2 avr. 2020 ;   352 p.;   21€90.

    A prévoir ! L'image de couverture n'est pas encore arrivée.

    Résumé (Electre) : Au-delà du domaine économique, la Chine met en place un système autocratique s'appuyant sur les nouvelles technologies pour assurer le contrôle de la population. Le gouvernement de Xi Jinping recueille et exploite, à l'aide de l'intelligence artificielle, des données massives concernant les citoyens chinois, et exporte sa technologie de surveillance.

    Note de RoyautéNews : C'est que que fait actuellement le pouvoir chinois, qui recueille les données des opérateurs téléphoniques. Les Chinois, spécialement dans les provinces touchées par le coronavirus, ne peuvent accéder à leur travail sans avoir obtenu une code vert sur une plateforme Internet, sur laquelle ils doivent répondre à un interrogatoire concernant leur état de santé et leurs déplacement. De plus, le pouvoir recueille également les données obtenues par Alibaba, à travers sa filiale Aliplay (achats), qui recueille 1,2 milliards de Chinois, soit l'équivalent de la population active... Ces informations ont été fournies par Le Figaro la semaine dernière.


  • Commentaires

    1
    TR
    Lundi 2 Mars à 21:49

    Sans parler de la persécution des chrétiens, intensifiée depuis l'accord secret ignoble avec le Vatican.

      • Mardi 3 Mars à 08:27

        Il semblerait que les choses soient devenues sinon bonnes, mais un peu meilleurs avec les Chrétiens, comme en témoignent les accords récemment conclus, qui permettent des relations diplomatiques ainsi qu'une entente officielle sur la nomination des évêques.

        C'est sans doute le seul moyen possible pour le Vatican d'aller vers un apaisement des persécutions...

         

        En tous cas les Ouighours n'ont pas une situation enviable.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :