• Une procession catholique à Paris en 1986

    La Rédaction

    En 1986, une grande manifestation rassemblait des catholiques traditionalistes parisiens (pour la plupart) en plein mois d'Août.

    Nous donnons un texte de François Brigneau, le défunt éditorialiste de Minute, qui en fut aussi le directeur en chef.

    A cette occasion, il écrivait : (il s'agit de la fin de son article, dans Minute du 22 au 28 août 1986).

    (...)

     « - Si on en avait cinq cents, ce serait beau.

    Le fantôme de Vatel - d'un Vatel qui n'aurait pas raté son repas mais sa procession - flotte sur le Père Tranquille. Mais sainte Geneviève veille toujours sur Paris. Yves Mourousi, esprit curieux, original, indépendant, toujours soucieux de faire un journal pas comme les autres, a vent du projet. Ce spécialiste des vins de Loire, marguillier de sa paroisse, il le voit comme un personnage de Marcel Aymé, de Jacques Perret et de René Clair. Le 13 août, à TF 1, Jean Nouyrigat est l'invité du journal de treize heures. Du coup, France3-Ile-de-France embraye. L'abbé Laguérie donne les raisons et les détails. Les téléspectateurs découvrent un jeune prêtre à l'ancienne, simple, direct, chaleureux, intelligent, qui assure dans un style, un ton, un esprit qui lui sont propres la difficile succession de Mgr Ducaud-Bourget. Résultat : même Libération le reconnaît, qui, au-dessus d'une fort belle photo de Michel Clément (de l'AFP) titre : « A Paris, 6000 intégristes ont promené la statue de la Vierge à travers le Quartier Latin ».

    « Si Libé donne 6000, on peut annoncer dix ou douze. Au premier reposoir de la rue Monge, les policiers estimaient à 8000 le nombre des « intégristes ». Un 15 août, à Paris ! Pierre Sidos, le président de l’Œuvre Française, qui marchait derrière les bannières, disait :  - Je n'en crois pas mes yeux !

          La composition du cortège n'est pas moins surprenante. A l'exception d'un noblaillon venu pour se faire voir et se faire passer pour Louis XIII, beaucoup de gens de toutes conditions, de toutes races (nombreux sont les Noirs d'Afrique et des Antilles), de tous âges, les uns lestes, les autres moins, quelques-uns s'aidant de cannes et de béquilles. Au rythme lent des porteurs de la statue, ils débouchent de la rue d'Ulm - O Péguy - et se déploient autour du Panthéon.

    Si Mme Fabius est là, elle peut entendre de son appartement monter le vieux cantique : « Catholiques et Français toujours ». 

        Ce qui n'empêchera pas le lendemain, sur RTL, à 8 h 13, un journaliste professionnel, impartial, formé au service de la vérité et de l'information brute, de déclarer :

     - Le français est proscrit. On ne vocalise qu'en latin. (En fait il n'y eut que des chants français, à l'exception du refrain de l' « Ave Maria »).

         Un autel de campagne a été dressé sur le parvis  de l'église transformée en loge funèbre. C'est là que, en 1981, Mitterrand-Belphégor joua le sketch de Jack Lang  que la Télévision serait bien avisée de nous repasser de temps à autre, elle n'est pas à une rediffusion près, que diable. Ce fut un moment sublime. Une rose à la main, la tête inclinée sur l'épaule gauche ; la canine en ouvre-boîte tout-à-fait Dracula reconverti dans le bonneteau électoral, le nouveau Président glissait sur ses pieds plats, pour aller remercier, dans les soutes du temple, les forces occultes de son succès.

         Mais maintenant les musiques et les ors officiels avaient disparu. Il y avait la Vierge au-dessus des têtes,  des fleurs blanches,  une croix, les bannières que gonflait le vent des vacances et de l'été, le murmure des voix qui frissonnait  comme un vol d'oiseaux... »


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    TR
    Jeudi 22 Septembre 2016 à 16:05

    C'est bien écrit, c'est drôle, mais vous n'allez pas vous faire que des amis en citant Minute et un événement catholique...

    2
    Jeudi 22 Septembre 2016 à 16:32

    A la rédaction nous sommes tous d'accord, ce qui n'est pas toujours le cas, quand il s'agit du Catholicisme, y compris dans sa dimension traditionaliste car elle donne le relief de ce qu'est l'Eglise aujourd'hui. En outre elle intéresse directement une partie de nos lecteurs !

    Vous savez que Royauté-News, organe indépendant, joue sans modération de cette indépendance... Et, sans doute l'un des rares, à traiter les choses avec l'esprit du vrai journalisme.

    En outre, François Mitterrand, on le sait, n'hésitait pas à fréquenter des amis de ces milieux proches de Minute...

    Bonne journée ! happy happy happy



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :