• Spécial Covid

     

    Rubrique Spécial Covid                  revenir à la rubrique centrale

  • La Rédaction

    Certains masques artisanaux interdits en France

    Certains masques fabriqués chez soi, dans des matières insuffisamment filtrantes, sont interdits désormais en France.

    Le styliste créateur Laurent De Vengelis propose des masques "à haute respirabilité", selon des modèles personnalisés, aux couleurs que vous aurez choisies, munis d'une barrette pince-nez (indispensable à ceux qui portent des lunettes !) et correspondant aux normes.

     

     

    Pour commander son masque :    thems63@hotmail.fr

     


    2 commentaires
  • RN 2 pour La Rédaction

    Sur l'utilité ou non d'un vaccin

    Questions simples, que certains se posent : A quoi sert un vaccin, si le virus devient plus virulent, voire s'il mute ? Et il n'est pas normal qu'on ne donne pas des indications précises sur l'âge de ceux qui décèdent chaque jour, si on en croit... (le nombre de) ce que prétendent les sources officielles ?

    Et enfin, faut-il mettre de côté la prudence, que nous avons observée jusqu'ici, devant la survenue "inopinée" de nouvelles catastrophiques, comme l'annonce (pour janvier !) d'une 3ème vague hospitalière... la découverte en Italie d'une nouvelle souche virulente au Royaume-Uni..., sans parler de l'aggravation quasi mondiale de la pandémie... informations qui donneraient corps à l'opinion déjà émise ici, que l'on ne veut pas que ça s'arrête...

     

    S'il devient plus virulent, c'est qu'il a muté. Et les vaccins ne sont pas très efficaces en cas de mutation, cela dépend du vaccin et de l'endroit où le virus a muté (quelle partie du virus). Cela permettra de vendre de nouvelles doses.

    Quant à l'âge de ceux qui décèdent, il y a aussi les comorbidités qui importent, et là où on refuse d'utiliser l'hydroxychloroquine et l'azithromycine, pas mal de gens meurent alors qu'ils auraient pu vivre des années.

    Mais le virus n'arrête pas de muter, depuis le début ! L'IHU suit toutes les mutations qu'ils trouvent dans les Bouches-du-Rhône, c'est impressionnant ! On essaie de nous faire peur.

    Quant aux vaccins chinois, du moins les Sinopharm et les Sinovac, il est complètement délirant qu'on essaie de nous faire peur avec eux (mais j'avais déjà lu ailleurs ce genre de mensonge), alors que leur technologie longuement éprouvée en fait de loin les vaccins les plus sûrs et qu'ils contiennent moins d'adjuvant donc moins de risques de syndrome de Guillain-Barré par exemple, ce qui fait qu'on peut raisonnablement les utiliser à grande échelle sans même des tests poussés, ce sont même les seuls qui n'avaient pas besoin de tests sur animaux, et ce sont les seuls que j'accepterais de recevoir. En plus ils ont déjà été testés sur 60.000 personnes, même si le résultat n'est "que" de 86% d'efficacité (contre 100% pour les tout premiers tests, peut-être à cause des mutations), il n'y a eu qu'un seul cas de syndrome de Guillain-Barré, au Pérou, et cela a été révélé publiquement, donc ils ne font pas dans l'obstruction d'information contrairement aux autres pays.

    Mais, bien que les Chinois soient en train d'amasser des fortunes, ce n'est pas "Big Pharma" ni le club de ceux qui tiennent la presse et pas mal de labos en Occident. On est dans un cas "modèle" d'inversion accusatoire.

    (Quant à la prudence,) C'est délicat.

    Ce qu'on peut affirmer, c'est d'une part, que les mutations permanentes du coronavirus, telles que montrées par les études, vont permettre à un vaccin d'être assez efficace lors de sa conception, puis de moins en moins efficace ensuite.
     
    D'autre part, que mis à part les vaccins basés sur des souches inactivées ou atténuées qui sont un procédé tellement étudié et appliqué depuis près d'un siècle et demi qu'on peut accepter des essais réduits (actuellement, SinoPharm et SinoVac sont passés à des essais à grande échelle, attirant des critiques occidentales relevant de l'inversion accusatoire, mais il y a d'autres candidats), il suffit d'éviter les contre-indications de plus en plus connues et communes avec les autres méthodes ; on a d'une part des vaccins utilisant des procédés déjà appliqués à d'autres virus mais dont la sûreté et l'efficacité n'ont pas été prouvées par des études indépendantes, procédés qui ont d'ailleurs échoué dans la mise au point de vaccins contre d'autres coronavirus (SARS CoV-1 et MERS) ou contre le HIV (SIDA) dont une partie est similaire à une partie du CoViD 19; d'autre part des vaccins à ARN et à ADN, procédé jamais encore essayé et auquel on fait sauter presque toutes les étapes d'essai, et qu'on veut inoculer à des centaines de millions de personnes ! (Moderna, Pfizer, Sanofi/Translate, Inovio, CureVac, Genexine, Symvivo)



     

     

    Nos articles   #Covid-19   #Coronavirus


    votre commentaire
  • RN 2 pour La Rédaction    (du mercredi 9 déc.2020)

    On ne devrait pas utiliser de tests antigéniques, il y a trop de faux négatifs.
    Avec les PCR, s'il y a trop de faux positifs c'est parce que le gouvernement ne limite pas le nombre de cycles à 35 (au-delà, l'échantillon ne contenait aucun virus) mais va jusqu'à 50 voire 55, ce qui est parfaitement inutile du point de vue de la santé (un test se "révélant positif" après 35 cycles est toujours un faux positif) et gaspille inutilement des réactifs précieux, occasionne de nombreux arrêts de travail inutiles et d'autres conséquences sociales (allant jusqu'à la santé) et économiques graves.
     
    Et la France est une habituée de la manipulation des chiffres, d'ailleurs le nombre d'hospitalisations est très, très largement surévalué, il inclut même les gens guéris qui participent à des séances de rééducation du goût et de l'odorat à l'hôpital !

     

    Nos articles   #Covid-19   #Coronavirus


    votre commentaire
  • La Rédaction

     

    Masque Covid-1984

    (source : https://www.tostadora.fr/web/covid-1984/2950096)

    Voici deux documents essentiels que nous vous proposons :

    le 1er,

    le 2nd.

    Pensez à retirer la lecture automatique en haut à droite de la page qui va s'ouvrir.

     

     

    Nos articles   #Covid-19   #Coronavirus

     


    votre commentaire
  • La Rédaction

    Ceux qui s'y intéressent, enregistrez tout cela !

    De la vidéo de l'intervention policière peu après l'attentat contre Samuel Paty, la première impression, et la seule, qui se dégage, ce sont les cris hystériques des policiers. Pas étonnant que tant d'affaires se terminent mal si les policiers n'ont pas de nerfs. Ceci dit, et nous ne développerons pas ici notre idée que les policiers sont très mal formés depuis longtemps, passons à la crédibilité de l'événement.

    Nous confirmons qu'il est presque impossible de décapiter quelqu'un avec un couteau, et même avec un sabre ! EN 2016, lors de l'assassinat du chef d'entreprise par décapitation, plusieurs intervenants ont affirmé, à propos, que cela était très, très difficile de commettre cet acte.

     

    Au sujet de l'attentat de Nice survenu ce matin, le même terme a été utilisé un peu partout.

    Ce matin, Valeurs Actuelles, dont nous avons déjà parlé et qui a tout intérêt à exagérer en utilisant le terme de décapitation, à découvrir ici.

     https://twitter.com/Valeurs/status/1321752465423949825

    Voici ce que déclare la Provence au sujet de l'attentat de ce matin, à Nice : « Sans employer le terme de décapitation, Christian Estrosi a indiqué que les victimes avaient été tuées "de manière horrible" dans un acte qui "correspond au moyen utilisé sur Samuel Paty" Lire l'article de La Provence

    France info à ce sujet

    et Europe 1

    _________

    En attendant,

    Effectivement, 1 jour avant le meurtre du professeur, Chevènement devant Zemmour parle d'une "décapitation d'un professeur" à partir de la 27e minute. C'est juste dingue ! https://youtu.be/puYn_eE1TnQ

    lire l'extrait

    Il y a des gens qui savent mieux et plus que d'autres !

    L'émission de CNews a été enregistrée la veille, le 15.

    Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : le doute est permis

     


    votre commentaire
  • La Rédaction

    Rien n'a été clair. Et ça continue. Pour un préfet a-t-il autorisé une rave party dans un département français, il y a quelques semaines ? Et dans une autre région, le rassemblement évangéliste, aussi (il ne s'agissait pas d'une réunion religieuse mais plutôt un congrès ?

    Ceux qui s'y intéressent, enregistrez tout cela !
     

     

    Hydroxychloroquine

    Estrosi a pris de la chloroquine chez le Pr Raoult vers le début de la crise. Le Président Trump a utilisé lui aussi la chloroquine lors de sa contamination, voici peu. Nous apprenons ici qu'Agnès Buzyn a fait de même...

    écouter ce passage très court dans cette vidéo

    et jusqu'à la minute 46, refermez. La vidéo complète est indiquée ailleurs.

     

    Tentative de discrédit contre l'hydroxychloroquine

     

     

    Cet article habile venant de l'OMS.

    Astucieusement, quatre médicaments cités dont le remdesivir... réputé dangereux et / ou non fiable, et l'hydroxychloroquine, pour une totale confusion.
    Quand on ouvre le lien Medicalxpress, on s'aperçoit que le signataire de l'article n'est autre que l'OMS.

     

    ________

    La saturation hospitalière et l'affluence en réanimation

    La saturation hospitalière causée notamment, et dès avant le prétendu pic de ces derniers jours, par l'envoi anormal dans les services de réanimation des personnes qui n'en avaient pas besoin. On a donc occupé des places au détriment d'autres patients naturels, après avoir diminué le seuil du nombre de litres d'oxygénation...

     

    ______

    Le virus de l'Institut Pasteur

    Nous ne rentrons pas dans la question d'une action néfaste ancienne, prêtée à l'Institut Pasteur par des intervenants sur Internet, même parfois au fait d'un certain nombre de questions.  Nous nous bornons à constater que :

      Le virus de l'Institut Pasteur en 2011, dont le brevet a été déposé par Richard Rothschild, de la branche anglaise des Rothschild le 13 octobre 2015, a été vendu pour plus de 10 milliards depuis 2017.

    Au sujet du puçage

    Le puçage humain au motif du vaccin...

    www.verite-covid19.fr (Tal Schaller s'y trouve ; nous avons déjà publié une critique sur certains des propos de Tal Schaller ; Radio Courtoisie mentionnée sur ce site : ce n'est pas une référence... )

     

    Personnages âgées dans les EHPAD

    Le Rivotril est un produit dangereux utilisé dans les EHPAD... ( voir la même vidéo )

     

    Campagnes essoufflées

    Les campagnes, comme celle de 20Minutes pour tenter de démonter des questions soulevées...

    Pas convaincus...

    nous y reviendrons quand nous le pourrons.

     

    Effectivement, 1 jour avant le meurtre du professeur, Chevènement devant Zemmour parle d'une "décapitation d'un professeur" à partir de la 27ème minute. C'est juste dingue ! https://youtu.be/puYn_eE1TnQ

     


    votre commentaire
  • La Rédaction

    Les conseils de santé

    Munissez-vous dès maintenant, ou faites-vous prescrire de la vitamine D pour tout l'hiver et même au delà. Cela peut se justifier auprès du médecin en raison du confinement (qui a plus d'une chance de se poursuivre longtemps (trop longtemps !), donc à une exposition moindre aux rayons solaires.

    Une pénurie volontaire pourrait être organisée pour aggraver l'épidémie.

    Au sujet de certains conseils présentés, y compris dans une des vidéos que nous avons déjà proposées à la lecture, peuvent être mal compris.

    Il ne faut pas absorber d'un coup, ni régulièrement, des doses trop grandes de vitamines en général, pour se protéger du CoVID.

    Pour la vitamine C, si on dépasse la dose conseillée (qui varie selon l'âge, le poids, etc.), ce n'est pas grave en principe. Mais pour les autres vitamines, si l'on abuse on risque une maladie grave qui est la survitaminose.

    Soyez modéré ! Privilégiez les légumes dits de proximité ! Partez vous installer à la campagne si vous le pouvez.

     

    Nos articles   #Covid-19   #Coronavirus

     


    2 commentaires
  • La Rédaction

    Les mesures de protection

     

    Pour montrer que tout a été pensé, organisé, depuis longtemps. Ce qui suit ne semble pas concerner les urgences du jour et malheureusement, des mois qui viennent, si elles ne sont pas définitives... Mais comprendre les pièces du puzzle séparément, amène tout aussi bien à l'ensemble final, que de le prendre d'abord dans sa globalité.

    "Dès 2016, tout nouveau contrat de placement (assurance-vie) sera signalé au fisc", expliquait le magazine Capital d'octobre 2015.

    « Ce sera sans doute le fichier fiscal le plus intrusif jamais créé en France, loin devant le Ficoba, dédié aux comptes bancaires : dès 2016, les assureurs seront tenus d'alimenter le Ficovie, ou fichier centralisé des contrats d'assurance-vie. Ils ne vous en avertiront sans doute pas, sauf, peut-être discrètement, via votre prochain relevé annuel. Il n'est jamais flatteur de passer pour un auxiliaire du fisc ! Et pourtant, ce futur fichier n'a rien d'anodin. C'est ainsi que, dès le 1er janvier prochain, toute nouvelle ouverture sera communiquée dans un délai de soixante jours à l'administration. Idem en cas de dénouement par rachat total ou par décès. "Dans ce dernier cas, en plus du montant réglé, l'administration sera notamment informée de l'identité des bénéficiaires", explique Jérôme Burtheret, responsable gestion risques et conformité chez Generali.

    Par ailleurs, d'ici à mi-juin, ce sont tous les contrats d'ores et déjà souscrits qui devront être déclarés. Puis, chaque année, tous ceux dont le capital en compte ou le cumul des versements atteint 7500 euros. Et Bercy n'y est pas allé avec le dos de la cuillère : il exige d'en connaître non seulement la valeur de rachat comme le montant cumulé des primes versées, mais aussi les nom, lieu, date de naissance et adresse de l'épargnant. »

    Cette entrée en matière recoupe ce que les Français connaissent, en tant de domaines. La progressive hystérie rageuse des services publics de l'État, spécialement en matière fiscale. Au prétexte de lutter contre le blanchiment des mafias et de la drogue, on visait, dans les premiers temps de l'hystérie, qui date de la première décennie de notre siècle, ceux qui n'acquittent pas leurs impôts et la totalité de leurs impôts, la fameuse évasion fiscale. Mais en fait, c'était le particulier, tout particulier, qui s'est vu de plus en plus tracé... Des entreprises ont subi de continuels harcèlements de l'administration fiscale française, pour des chewing-gums... passés en frais... On pourrait multiplier presque à l'infini ce maillage obsessionnel, implacable, criminellement organisé et qui se base aussi sur les dénonciations, outil officiellement utilisé par la hiérarchie fiscale auprès de ses agents. Comprend-on, si on l'ignorait, ce que valent ces dirigeants, pris, ici, au sens large ?

    Dans le même temps, on diminue la capacité des habitants à disposer de leurs fonds (obligation de régler des achats dérisoires par chèque, par exemple ; les conditions impossibles de La Poste depuis deux à trois ans pour tout transfert d'argent...). La suppression des monnayeurs dans les bureaux de Poste rend l'expédition d'une simple lettre(1), si l'on n'a pas songé à se munir d'argent liquide, un véritable casse-tête sans parler du retard de l'opération... La suppression programmée de tout argent liquide s'est accélérée récemment, par ces mesures, et par d'autres, dont nous avons parlé.

    Comprend-on que toute opposition au pouvoir, même pacifique, est devenue presque impossible ? Les choses ont déjà mal fini. La suite n'est pas dans une boule de cristal...

    (1) Surtout si on l'expédie en suivi, ou en recommandé. Pour les lettres non suivies, la question ne se pose pas.


    1 commentaire
  • La Rédaction

     

    Quelques pistes... Il y en aura d'autres, pour comprendre ce qui se passe derrière... ce qui se passe. Si contradictoire qu'il en est entièrement opaque.

    Avant d'écouter chacune de ces vidéos, déconnectez le bouton curseur bleu de la lecture automatique en haut à droite de la page du lien.

    du      Allocution du 12 mars Ce que sait Macron ( et pas encore les Français) et où il était déjà question de 2ème vague...

     et celle, de même source, presque identique, publiée de nouveau le 22 octobre 2020 :

       Macron nous annonçait la Deuxième Vague le 12 mars - Comment savait-il ?

    A ce propos des "jeunes a priori moins exposés"... pour cause, ils n'était pas visés par la maladie... Et plus tard, le confinement les a même protégés ! Mais on a su ensuite qu'ils pouvaient être atteints de formes plus graves... Pourquoi alors a-t-on réouvert les écoles à la rentrée de septembre ?


    votre commentaire
  • La Rédaction

    L'usage des téléphones

    Bien que "confidentiel, à diffusion restreinte", le rapport du Général d'Armée Lizurey, ex-numéro un de la Gendarmerie Nationale, pointe les failles et l'absurdité des dispositifs du premier semestre.

    C'est ce que révèle Le Canard enchaîné. Qui « a eu la fâcheuse impression que, depuis le début de la deuxième vague, les choses n'avaient pas beaucoup changé ! ».

    Le Général pointe, à travers les déductions exprimées par Le Canard, « l'absence de chef, la rivalité ministérielle, des structures qui s'empilent, l'info qui ne circule pas... »

    Citant toujours Le Canard, citant lui-même le rapport (cité entre guillemets comme ceci : " " et en italiques) « le Conseil de défense et de sécurité nationale, présidé par le chef de l'État lui-même, a "privilégié l'information au détriment de la décision stratégique"...

    La Cellule interministérielle de crise (CIC), pour résumer l'article, a été doublée et concurrencée... par la propre cellule de crise d'Olivier Véran...

    Nous passons sur des vertes et des pas mûres, pour aboutir à une des perles : « Des préfets n'ont pris connaissance de certaines décisions ministérielles que par la presse ! »

    Cerise sur la gâteau, ou... merise sur le catafalque ? Au sujet des vingt-et-une recommandations du Général Lizurey pour mieux gérer une telle crise, le Canard affirme : « A l'heure actuelle, aucune de ces propositions n'a été mise en œuvre.  »

    Mais tout cela a un air de déjà vu et prêterait à sourire si ce n'était pas gravissime. Car Le Canard indique aussi : « Étrangement, le document (c'est-à-dire le rapport du Général Lizurey, commandé par les autorités) n'a pas été transmis aux missions parlementaires chargées d'enquêter sur la crise.»

     

    Nos articles   #Covid-19   #Coronavirus


    votre commentaire
  • La Rédaction

    L'usage des téléphones

    Une campagne de l'opérateur Orange qui n'est pas laissée au hasard. Trois affiches différentes occupent depuis ces jours-ci les panneaux Decaux.

    Elles incitent à rapporter tous les téléphones "dormant dans les tiroirs"... Contre monnaie sonnante, l'opérateur propose même de les racheter... pour les reconditionner...

    Ceux qui sont tant soit peu informés, ou ceux qui lisent habituellement notre Site, savent de quoi il retourne. Vos anciens téléphones, même de type Androïd ou IPhone, que vous n'utilisiez plus, constituent pour certains un risque. Ils permettraient de ne pas être complètement tracés, surveillés, écoutés, "vus" (vous, à travers leurs yeux...) autant qu'ils le voudraient.

    Conservez-les. Ils vaudront beaucoup plus que ce que vous en donnerait Orange, et c'est valable pour tous les téléphones, simples ou complexes, de toute marque. Ils serviront à la résistance.

     


    votre commentaire
  • La Rédaction

    Maison de Savoie - le rappel de RoyautéNews

    L'un des éléments essentiels : la mortalité ! Absente, dans le cas du CoVID.

    André Bercoff sur Sud Radio en septembre dernier.

    C'est ici !

     

     

    Nos articles   #Covid-19   #Coronavirus


    votre commentaire
  • La Rédaction

     

    Ema Krusi anime une forte résistance aux mensonges sur le Covid.

    Elle a le mérite, entre autres, de pointer du doigt les cycles d'amplification relatifs aux tests utilisés, donnée quasi-absente des articles sur le sujet des tests et du Covid.

    Que son père, comme nous l'apprenons, ait été responsable au sein d'une loge, ne doit pas nous empêcher de consulter les informations qu'elle collecte.

    Nous avons déjà mis plusieurs fois le lien vers l'émission YouTube du jeudi soir (20h) très intéressante Info en Questions, de Salim Laïbi, source d'informations utiles, et à laquelle participe Ema Krusi, mais nous ne partageons pas toutes les orientations qui se dégagent des animateurs. Notamment les propos de Tal Schaller, qui semblent sensés et documentés, notamment sur le contenu des vaccins en général ; mais qui aboutissent régulièrement à des coups de patte contre l'Église (elle est relativement assez loin de ces questions, elle qui plane par profession...). Nous n'approuvons pas les régulières déductions de Jean-Jacques Crèvecœur, qui tendent à diminuer l'impact de la situation, (et comme hier soir à démobiliser les volontés de réagir) et à ne cibler dans l'ordre de la responsabilité, que quelques « milliardaires psychopathes », qui sans aucun doute, le sont... Enfin, aussi sympathique soit-il, Salim Laïbi ne donne pas un discours toujours serein et constructif... c'est le moins qu'on puisse dire. Pourtant, les interventions des uns et des autres, et on peut le dire d'autres intervenants de la sphère Internet, ne sont pas à rejeter en bloc, elles sont même très souvent utiles, pourvu qu'on soit prudent et capable de trier les informations qui nous intéressent.

    Nous sommes, nous aussi, collecteurs de sources. Nous avons trouvé quelques anomalies dans certaines parutions et dans la façon de monter des infos dures, ou abusivement alarmantes. Elles s'ajoutent à des collecteurs beaucoup plus fournis que nous, dont ce n'est pas a priori la spécialité.

    Prenons l'exemple de Philippe Douste-Blazy. Nous ne sommes pas, c'est évident, un fan des courants de pensée (ou courants politiques, et c'est la même chose) auxquels il appartient. Cela ne nous empêche pas de relayer le livre qu'il vient de faire paraître, car son faisceau de conclusions sur les invraisemblances administratives, confirme ce que sait déjà depuis longtemps la plupart de nos contemporains !

    Que l'on soit, au départ, indifférent aux vaccins, ou hostiles, ou partisans, en situation générale, il faut comprendre que nous ne sommes pas dans une situation générale mais extraordinaire pour le moins. Il n'est pas pour nous de placer en opposition les pro-vaccin, et les anti-vaccin. C'est à chacun de prendre ses responsabilités et de distinguer ce qu'il y a de douteux, de troublant, au moins... (de gravissime pour ceux qui sont lucides et ceux qui ont eu la chance d'approfondir des domaines variés) dans la situation que nous traversons. Car ce n'est pas seulement une question de vaccin !

    Au fur et à mesure, chacun pourra se familiariser avec quelques données de situation, à son rythme.

    Nous écoutons pour l'instant la dernière vidéo d'Ema Krusi, décrivant les réponses qu'elle a obtenues de plusieurs laboratoires. ( Clic ! )

     

    Cet article est en cours d'écriture... Nan, il est fini !

     

    Nos articles   #Covid-19   #Coronavirus


    votre commentaire