• Qui s'en souviendra ? Joseph Yacoub

    Qui s'en souviendra ? Joseph Yacoub -

    1915 : Le génocide assyro-chaldéo-syriaque ;

    Cerf ; Octobre 2014 ;  304 p.;  24 €.

    Présentation officielle : Aujourd’hui, comme hier, les chrétiens d’Orient meurent. En Mésopotamie, la terre d’Abraham, le calvaire des Assyriens, des Chaldéens et des Syriaques, dépositaires de l’araméen, la langue de Jésus, est non seulement ancien, mais aussi oublié. C’est au cœur de la Grande Guerre, en 1915, que le régime des Jeunes-Turcs a programmé leur extermination avec celle des Arméniens. D’un génocide à l’autre, c’est un même oubli qu’il s’agit de combattre. C’est un devoir pour nous tous que les descendants des survivants, réfugiés au Levant, à nouveau persécutés, puissent accomplir leur deuil grâce à une mémoire partagée. C’est à restaurer l’histoire occultée d’un peuple sans alliés, le sien, qu’a œuvré toute sa vie Joseph Yacoub. Premier ouvrage d’envergure consacré à ce sujet universel, cette somme passionnante est le maître livre du spécialiste en la matière, lui-même descendant d’une famille de rescapés de l’abîme. Ce qui confère à son travail scientifique sans précédent l’émotion d’un témoignage vivant et la portée d’un plaidoyer vibrant adressé à quiconque ne saurait rester indifférent à l’omission d’un crime contre l’humanité.

    Un autre résumé : « En niant l'existence d'un génocide, en l'oubliant, on assassine les victimes une seconde fois » (Elie Wiesel). Au moment où l'on commémore le centenaire du génocide arménien, il est bon de ne pas oublier celui d'autres peuples chrétiens, notamment celui des Assyro-Chaldéens perpétré au même moment. 1er novembre 1914. L'Empire ottoman entre dans la Grande Guerre contre les Alliés. La Guerre Sainte est proclamée contre les chrétiens : entre avril 1915 et juillet 1916 plus de 1 200 000 Arméniens et 250 000 Assyro-Chaldéens seront massacrés.
    Ce premier génocide du XXe siècle, qui mit longtemps avant d'être reconnu par la communauté internationale, fit dire à Hitler en 1939 : « Qui se souvient aujourd'hui de l'extermination des Arméniens ? ». On sait depuis quelle autre amnésie il avait déjà en vue. Ces massacres ont poussé les Assyro-Chaldéens à chercher refuge hors de leur région d'origine, notamment en Occident. Aujourd'hui, cette nation compte dans le monde environ un million et demi de personnes, dont une communauté de 80 000 en France.
    Premier ouvrage d'envergure consacré à la destinée d'un peuple jusque-là occultée par l'histoire, cette somme passionnante, racontée ici avec autant de souffle que de précisions, est le grand œuvre du spécialiste en la matière, lui-même descendant d'une famille de rescapés du génocide. Il confère à son travail scientifique tout le poids et le prix d'un témoignage. Ce livre unique est illustré d'un cahier photo et de cartes.

    Qui s'en souviendra ? Joseph Yacoub


  • Commentaires

    1
    TR
    Vendredi 8 Septembre à 21:00

    Je ne sais pas si Élie Wiesel constitue la référence la plus qualifiée, mais la citation d'Hitler est très "parlante" — à l'époque, il s'agissait de lancer une campagne "d'euthanasie"...

    Hélas, la France n'est vraiment pas un pays de référence non plus, puisque nous continuons le négationnisme à propos du génocide vendéen, avec le même genre d'arguments que les négationnistes du génocide juif — et, je suppose, ceux du génocide arménien. Là aussi, malgré les preuves incontestables.

    2
    Vendredi 8 Septembre à 23:24

    Reconnaître cette tâche indélébile sur la sacro-sainte République indécrottablement fille de la Révolution serait inconcevable à ces esprits universels si éclairés. Même si des hypocrites seraient prêts, dans leurs rangs, à la récupérer soit pour l'enfouir soit pour en tirer profit.

    Seulement, ce n'est pas sur l'establishment qu'il faut tabler mais sur la vraie France, celle des gens, qui eux comprennent ce que l'on  peut leur expliquer. Espérance ! happy happy happy

    3
    TR
    Dimanche 17 Septembre à 12:16

    Hélas les Français sont scientifiquement éduqués pour ne pas comprendre les arguments rationnels, et pour réagir "en masse" aux mots d'ordre donnés sur un mode sentimental.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :