• Présentation de la famille Santo Domingo

    Présentation de la famille Santo Domingo

    Présentation de la famille Santo Domingo

    Andrea, Julio Mario Santo Domingo Jr (†) père de Tatiana, La Princesse Caroline et le Prince Ernst-August

     

     Par RN 1

     

    En épousant aujourd'hui Tatiana Santo Domingo, Andrea Casiraghi se lie avec l'une des familles les plus influentes du Continent Sud-Américain.

     

    La famille Santo Domingo fut toujours extrêmement prospère. Elle s'était installée à Barranquilla, en Colombie, au 19° siècle, où elle était rapidement devenue, avec Don Mario, le principal moteur du développement industriel. Venue d'Espagne, de Burgos, au XVI° siècle sa fortune était réputée aussi grande que celle de Charles Quint.

     

    C'est une famille où l'on trouve (en comptant aussi par exemple l'ex-compagne d'Alejandro) parmi les femmes, un nombre égal de modèles de mode, actives aussi dans l'univers de la mode et de la presse haut-de-gamme, remarquées parmi les plus élégantes du monde. Elle est considérée comme la famille la plus Glamour d'Amérique Latine.

    La mère de Tatiana, Vera Rechulski, une brésilienne, a toujours été une personne en vue. Elle diffuse la mode et la culture des Indiens d'Amérique, et a un goût pour la mode Hippie, passion qu'elle a transmise à sa fille.

    L'épouse d'Andres, Lauren Davis, femme d'affaires, éditrice à Vogue et proche collaboratrice d'Anna Wintour, est considérée comme une des femmes les mieux habillées du monde.

    La compagne d'Alejandro jusqu'à une période récente était Amanda Hearst, Top Model et arrière petit-fille du célèbre tycoon William Randolph Hearst.

     

    Hier et aujourd'hui, dans la famille Santo Domingo et leurs parents, on rencontre tous les métiers intéressants ! Des ambassadeurs, des hommes d'affaires, des Présidents, un actuel Sénateur de l'Etat d'Amazonie, Eduardo Braga, deux actrices internationales, Sonia Braga, nommée trois fois aux Golden Globes, et la nièce de celle-ci, Alice Braga. Et par alliance, un dictateur.

    Fort d'un ancrage de plusieurs générations, ils sont, parmi les familles richissimes, de celles, un très petit nombre, intimement mêlées à la vie culturelle et qui ont une histoire.

     

    Tatiana est l'une des héritières du Groupe familial dirigé aujourd'hui par son oncle Alejandro, fils du second mariage de son grand-père. Ce grand-père, Julio Mario Santo Domingo, dont la mort fut annoncée en 2011 par la télévision qu'il contrôlait, était devenu l'un des hommes d'affaires les plus influents et l'un des plus riches du monde.

    Julio Mario Santo Domingo fut en 1980 le premier Ambassadeur de Colombie en Chine. Fils de Julio Mario Santo Domingo Santo Domingo et de Beatriz Pumarejo de Vengoechea, il était déjà l'héritier d'une fortune reconstituée par son père, banquier, tandis que sa mère, elle-même une héritière, était la cousine germaine du Président Colombien, Alfonso Lopez Pumajero, deux fois Président de la République de Colombie puis en 1948 Président du Conseil de Sécurité des Nations-Unies. Fille de Don Urbano Pumajero Quiroz, entrepreneur et banquier, elle était la soeur d'Alberto Pumajero, maire de Barranquilla, député, sénateur, ministre d'état et ambassadeur.

    Le fils du Président Lopez Pumajero, Alfonso López Michelsen fut lui aussi Président de la République de Colombie de 1974 à 1978.

    L'ancêtre de la famille Pumajero, Don José Manuel Pumarejo, un espagnol de Santander, mort en 1799, s'installa en Colombie, fut Capitaine de Grenadiers à Rio Hacha, épousa une habitante de Valledupar et devint possesseur de nombreux ranchs. De ses cinq enfants, fut, d'un second mariage, don José Domingo, un homme fortuné, qui devint Sénateur en 1842. Sa seconde femme, Ciriaca Quiroz,  fut la mère de don Urbano Pumajero.

    La famille Quiroz est originaire des Asturies. Installée à Valledupar, elle fut une famille très fortunée.

    Julio Mario eut un fils, Julio Mario Jr, d'un premier mariage avec Edalia Braga, qu'il rencontra à Paris. Fille de l'Ambassadeur du Brésil en France, elle avait épousé d'abord Benjamín, frère de Getúlio Vargas, le dictateur brésilien. Julio Mario Jr, mort en 2009, était le père de Tatiana et de Julio Mario III. Ce dernier est un Disc Jockey international.

    De son second mariage avec Beatrice Dávila Rocha, elle aussi une personnalité en vue, il eut deux fils : Alejandro et Andres.

    Certains de leurs cousins germains (côté paternel) descendent du Président colombien Rafael Reyes Prieto. La soeur de Julio Mario (grand-père de Tatiana), mariée à Pablo Obregón González del Corral, [dont le père (1883-1983), fut Ministre de Colombie à Berlin et à Varsovie, et Délégué à la Société des Nations-Unies à Genève] eut Andres, marié à Marta Royo, fille d'Arístides Royo Sánchez, Président du Panamá.

    La soeur de Pablo, Loli, qui travailla dans le design architectural en Colombie et à Majorque, épousa Hernán Echavarria Olozaga, économiste et industriel,  Ministre des Travaux publics puis Ministre des Communications, en 1967 et 1968, Ambassadeur aux Etats-Unis, puis dans la Zone Caraïbe. Leur fille, Lolita Ximena, a épousé Simon Cummings Roosevelt, arrière petit-fils du grand poète et écrivain américain, E. E. Cummings, et arrière-arrière petit-fils du Président Theodore Roosevelt.

     

    Deuxième fortune de Colombie,  Alejandro, selon les classements détient la quatre-vingt-deuxième fortune du monde, fortune nette de près de 12 milliards de dollars.

    Il dirige un groupe international, présent dans toutes les activités en Colombie,  qui possède entre autres, au sein d'un groupe privé, une activité de brasseur, la dixième du monde, qui elle-même contrôle comme second porteur le deuxième brasseur du monde. Le groupe détient des intérêts dans l'aéronautique, la métallurgie, les communications (possède des chaînes de télévision et de radio, et un journal) et dans le domaine forestier. Alejandro dirige également un fonds d'investissement à New-York.

    Il siège au conseil d'administration du Metropolitan Museum de New-York. A côté des affaires, il en est charge de la Fondation caritative créée par son père, qui conçoit des programmes pour les Colombiens les plus pauvres.

    Son père, Julio Mario, fut membre de Conservation International (organisme à but non lucratif d'observation de la nature et de la biodiversité) où il avait été introduit par David Rockfeller Sr., et où siègent aujourd'hui sa veuve, Béatrice, Alejandro, Andres, et Lauren, et où ils sont un peu comme en famille.

     

    à suivre prochainement


  • Commentaires

    1
    Lundi 2 Septembre 2013 à 14:57

    Merci pour ces dernières nouvelles et informations intéressantes.


    Bonne semaine


    A bientôt !


    Béa kimcat

    2
    Lundi 2 Septembre 2013 à 18:17

     

    Bonsoir Béa !::

     

    Bonne semaine à toit et très grandes bises !

    3
    Mercredi 4 Septembre 2013 à 19:47

    Prince Ernst-August ? en quel honneur ?

    4
    Jeudi 5 Septembre 2013 à 00:06

     

    C'est une vieille photo, de l'époque où Ernst-August n'était pas séparé de sa femme. Elle permet de voir le père de Tatiana, mort en 2009.

     

    Bonsoir Simone, et très grandes bises

     



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :