• Opérations d’Ukraine

    RN 2  -  La Rédaction

     
     
     
    En bleu, pour insister sur ce qui est important.
     
    Aucun hôpital abritant des patients n'a été bombardé par les Russes. Ce sont des fake news.
     
    C'est la raison de la lenteur apparente de leur avancée, et ils savaient à l'avance que ce serait le cas : l'armée et les bataillons nazis ukrainiens utilisent des boucliers humains et tirent y compris depuis des hôpitaux remplis de patients, et pour cette raison l'Armée russe ne tire pas. Des centaines de soldats russes ont payé de leur vie cette politique de préservation des vies civiles, ne les faisons pas mourir deux fois !
     
    La catastrophe humanitaire est exclusivement l'œuvre de Kiev et de Washington, sans parler des fausses photos des premiers jours, mais maintenant je suppose qu'ils ont largement assez de photos de leurs propres méfaits pour simplement les envoyer à la grosse presse réétiquetés.
     
    Quant aux laboratoires de guerre bactériologique, dont les media mainstream continuent à prétendre que ce sont des "fake news", dès les premiers jours un haut gradé ukrainien, à l'annonce de la destruction de 13-14 d'entre eux, s'était vanté de ce que les Russes n'en avaient que la moitié, et maintenant, hier ou avant-hier, Victoria Nuland elle-même l'a avoué lors d'une audition devant le Sénat.
     
    Au sujet de l'info sur l'hôpital n°3 de Mariupol (évacué fin février de ses patients et de son personnel, par l'armée ukrainienne, pour en faire un poste de combat, et qui a bien sûr reçu des tirs russes, mais d'armes terrestres, non d'un bombardement aérien en plein centre ville, les Russes ne sont pas des barbares américains). 
     
    Apparemment eux (les Ukrainiens) ont eu vent de l'opération juste avant, parce qu'ils ont tout déménagé la veille, brûlant les documents, mais les Russes en ont retrouvé assez pour établir que ces labos étaient financés directement par le ministère, ce dernier se permettant de remarquer que les scientifiques ukrainiens étaient sous-payés ce qui en dit long sur le dédain américain ; et qu'ils travaillaient sur des maladies à forte létalité (par exemple un variant de la grippe aviaire mortel à 50%) transportées par les oiseaux (beaucoup de migrateurs survolent l'Ukraine), en particulier ceux qui survolent la Russie mais pas seulement, ainsi que sur des virus transmissibles par des chauves-souris ou par leurs parasites. La peste, le charbon par exemple.

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :