• Mourir pour Buenos Aires - Jacques Marzac

    Mourir pour Buenos Aires - Jacques Marzac -

    Jacques de Liniers (1753-1810) Le chevalier du Nouveau Monde ;

    La Découvrance ;  1er mars 2017 ; 212 p.;  19 €.

    Mourir pour Buenos Aires - Jacques Marzac

    Présentation officielle : Une vie incroyablement romanesque ! La gloire y alterne avec les noires épreuves.
    Jeune aristocrate français (né à Niort en 1753), Jacques de Liniers est formé à Malte d'où il sort chevalier puis officier de cavalerie dans l'armée de Louis XV. Avec l’accord de la France, il rejoint la Marine espagnole et se couvre de gloire lors de plusieurs actions audacieuses contre les Barbaresques et les Anglais sur le théâtre européen de la guerre d’Indépendance américaine. Et puis il connaît l'apothéose dans le Rio de la Plata (Argentine, Uruguay, Paraguay, Bolivie) dont il sera le vice-roi adulé après avoir battu à deux reprises et de façon épique les conquérants anglais.
    Mais les épisodes sombres succèdent aux pages glorieuses : faute secrète de jeunesse, Conseil de guerre, deux fois veuf, scandale amoureux… Le pire survient au soir du deuxième combat qu'il commande contre les Anglais pour la Defensa de Buenos Aires : il est initialement battu, isolé, perdu avant de reprendre victorieusement l’ascendant.
    Personnalité charismatique impressionnante de bravoure et d’audace, il se relèvera de toutes ces épreuves. Il se couvrira de gloire et d'honneur. Son immense popularité auprès de la population l'aurait destiné à prendre la tête de la rébellion pour l'indépendance et devenir ainsi le Bolivar de la jeune Argentine. Par loyauté, il choisira la mort dans l’honneur et meurt fusillé en héros (1810).


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :