• Maison de Savoie : abolition de la loi salique et déclaration de RoyautéNews en faveur d'Amedeo de Savoie

    Les orages qui ont éclaté entre les deux branches de Savoie se sont trouvés présider à la création de RoyautéNews en l'été 2006, faisant de notre Site le plus ancien média en Langue Française spécialisé dans les questions dynastiques et royales.

                                ________________________________

    La Rédaction

    Le Chef de la maison royale de Savoie, Victor Emmanuel, a aboli le 28 décembre 2019 la succession traditionnelle, en ouvrant à ses deux petites-filles la capacité de monter sur le trône d'Italie.

    Il a déclaré sa petite-fille Vittoria, Princesse Royale, Altesse Royale, Princesse de Carignan, Marquise d'Ivrée. Il l'a nommée Dame Grand-Croix, Grand Cordon de l'Ordre des Saints Maurice et Lazare.

    Il a déclaré sa seconde petit-fille, Luisa, Princesse Royale, Altesse Royale, Princesse de Chieri, et Comtesse de Salemi. Il l'a nommée Dame Grand-Croix, Grand Cordon de l'Ordre des Saints Maurice et Lazare.

    RoyautéNews déclare approuver cette décision mais regrette que ces dispositions n'aient pas été accompagnées de l'indispensable obligation pour les Princesses de contracter des mariages égaux ou dynastiquement susceptibles. ( ... )

     

    ( ... ) Nous critiquons le fait que les actes produits, publiés ce jour le 15 janvier 2020, aient voulu se justifier par des exemples antérieurs, pris chez d'autres dynasties.

    Nous faisons remarquer que ces actes, rédigés par un secrétariat, comportent des éléments erronés. Ainsi, ce n'est pas en 2011 que les femmes ont été appelées à régner au Luxembourg2, 3.

    Que l'allusion au trône suédois pose un lourd cas de légitimité quant à s'appuyer sur cet exemple, puisque la désignation impromptue de Victoria de Suède s'est effectué au détriment des droits déjà acquis du Prince Carl Philip.

     

    RoyautéNews fera savoir à Victor Emmanuel que le titre de Prince de Venise, encore usité par lui dans ces actes, n'est pas, et n'est toujours pas disponible...

    Nous voulons dire qu'en conséquence de ces décisions légères, qui seraient honorables malgré leur insuffisance, si elles n'étaient pas appuyées et revendiquées sur des idéologies méprisables et douteuses. Notamment, sur la préoccupation de "suivre l'air du temps" ;

    Que le trône de Savoie, et celui d'Italie, ne sont susceptibles d'être commandés par des caprices ou par des actes de faiblesse.

    Nous estimons que cette décision de Victor Emmanuel sera lourde de conséquences, tant du côté du Prince Amedeo, que de la part des autres maisons souveraines.

    Il faut savoir que ces dernières années, malgré l'apaisement des tensions entre les deux branches, les positions étaient demeurées les mêmes. Cependant ces tensions apparaissaient presque s'être entièrement atténuées, d'autant qu'Emmanuel Philibert et Clotilde n'ayant que des filles, on espérait une solution préservant l'unité et l'esprit dynastique au sein de la famille de Savoie.

    Sans prononcer contre Victor Emmanuel, Duc de Savoie, ni contre son fils Emmanuel Philibert, ni contre les princesses, et en espérant que cette nouvelle crise trouvera sa fin, nous avons décidé à RoyautéNews unanimement ce qui suit :

    Nous déclarons reconnaître uniquement désormais, comme Chef de la maison de Savoie, comme notre Site l'avait fait en 2006, le Prince Amedeo, autrefois Chef de la branche royale de Savoie-Aoste, comme Prince Amedeo de Savoie, Chef de la maison de Savoie-Savoie, de la maison de Savoie et de la maison royale d'Italie.

    Et à sa suite, son fils, Umberto, Duc des Pouilles, déjà Chef des Ordres dynastiques de Savoie depuis 20064, Duc d'Aoste, et après lui, de son fils Umberto, Duc de Piémont1.

     

                                   _________________

     

    1. La situation fait qu'il se trouve deux Ducs de Piémont. Cette situation ne peut, et ne doit engendrer de difficulté, d'autant moins que les deux possesseurs ne portent pas le même prénom, et qu'étant bien connus, on ne saurait commettre de confusion.

    2. La faculté pour une femme de régner sur le Luxembourg remonter à près d'un siècle par rapport à la date indiquée.

    3. En outre, le cas Luxembourgeois n'a rien de commun avec le cas italien.

    4. Une bonne partie des membres de l'Ordre a suivi le Duc d'Aoste, en 2006.

    Cette déclaration pourra être complétée et améliorée.

    ©Ce texte est la propriété de ©RoyautéNews

    Maison de Savoie : abolition de la loi salique et déclaration de RoyautéNews en faveur d'Amedée de Savoie


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :