• Maison de Bauffremont

    Ce ©texte de RN 1 est la propriété de ®Royauté-News. Amélioré le 15 09 2016. Et les 03 et 04 08 2017.

    Voici l'essentiel à connaître, pour situer au public cette illustre famille.

     

    Le chef de cette illustre maison dont tous les membres portent le titre de Prince, porte celui de Duc de Bauffremont. Parfois il est appelé le Prince-Duc de Bauffremont. Son fils aîné est le Prince de Bauffremont, et son petit-fils aîné est le Prince de Bauffremont-Courtenay.

     

    Selon la tradition à laquelle nous croyons et qui est plus que vraisemblable, la maison de Bauffremont provient d'un Chef Burgonde du V° siècle, baptisé par Saint-Rémy. Un ouvrage, paru en 2008, retrace l'histoire de la famille et évoque cette origine.

     

    Cette famille, indépendante entre les grands états à la lisière desquels se situait la seigneurie éponyme, possédait de larges propriétés en Barrois et en Lorraine. Elle hérita plus tard de nombreux domaines en Bourgogne.

     

    Le Château du même nom, considérable, s'élevait près de Neufchâteau dans les Vosges, dans le Barrois mouvant. Il n'existe plus mais il en subsiste quelques vestiges. Il se trouvait à cheval entre le Barrois mouvant et le Bassigny et constituait une place forte, verrou entre quatre principales entités : le Saint-Empire, la Lorraine, la Bourgogne et le royaume de France, et contrôlait cette importante route d'échanges.

    Il comportait deux enceintes, onze tours, les vestiges indiquant qu'elles furent jusqu'au nombre de dix-huit. Il demeura la propriété de la même famille tout au long des siècles, jusqu'à ce jour.

    Le Château fut conservé par la branche Lorraine jusqu'à la Bataille d'Azincourt, puis il fut hérité par la branche de Bourgogne, qui y demeura un siècle avant de retourner définitivement en Bourgogne. Après une courte éclipse après qu'il soit sorti par mariage au 19° siècle, le Château de Beaufremont fut racheté au 20° siècle par la famille, qui provient d'une branche issue de la branche Lorraine.

     

    La maison de Bauffremont a donné naissance à des branches également illustres, et principalement, la branche de Lorraine, et la branche de Bourgogne, laquelle a succédé à la première dans ses possessions.

    Depuis qu'elle est connue, elle a conclu sans interruption des mariages avec des membres de la maison des Ducs de Bourgogne comme avec leurs descendants, la faisant ainsi descendre des deux maisons Capétiennes de Bourgogne.

    Ces mariages leur ont apporté de considérables et nombreux domaines dont elle a conservé un grand nombre jusqu'à la fin de l'Ancien-Régime.

    Mademoiselle de La Rochefoucauld, Dame d'honneur de la Reine Anne d'Autriche, devenue Duchesse de Randan (en Auvergne), apporta ce Duché par mariage à la branche de Bourgogne, et leur fille l'apporta à Gaston de Foix-Fleix.

    Cette maison bénéficiait d'une grande influence en raison de ses alliances, de ses possessions et la qualité de ses représentants qui occupaient des fonctions de première importance. Elle était proche des Habsbourgs et des Ducs de Bourgogne, auprès desquels elle exerçait des charges principales, tout en entretenant de bonnes relations avec la cour de France. Cette histoire explique ses liens très anciens avec l'Espagne, qui remonte à l'époque espagnole des Habsbourgs, tandis que parallèlement elle eut toujours des relations ainsi que des liens de famille avec les Bourbons.

    Par exemple, l'un des derniers représentants de la branche de Bourgogne sera Ambassadeur de France en Espagne (1617)

     

    La maison de Bauffremont, entre plusieurs héritages importants, est héritière de deux branches de la maison Capétienne. Ses représentants actuels descendent de la dernière héritière de la maison de Courtenay, issue du roi Louis VI le Gros, épousée en 1705. La maison de Courtenay était la plus ancienne de toutes les branches issues des rois de France. Ils ont hérité par mariage en 1787 des titres de la maison de Bourbon-Carency.

    Depuis le début du 18° siècle, parmi ses titres les plus considérables elle a porté entre autres ceux de Prince de Listenois, de Courtenay, de Bauffremont, puis de Carency. Cousins de l'Empereur en 1757, ils devinrent également la même année Princes du Saint-Empire. Puis en 1759 ils reçurent le titre de Cousins du Roi.

    Il est parfois dit qu'ils furent "Prince de Marnay et du Saint-Empire", ce qui est une inexactitude et un non-sens. Ils sont Princes de Bauffremont et du Saint-Empire, et reçurent par ailleurs le titre français de Prince de Marnay, qui ne fut pas effectivement porté.

    En 1787, ils devinrent Duc et Pair de France, puis Pair de la Restauration, puis la confirmation des titres de Duc et Pair de France intervint en 1817 (1).

    La maison de Bauffremont a bénéficié d'au moins quatre fois la Grandesse d'Espagne. Deux furent directement reçues par la maison de Bauffremont, et deux, reçues par mariage au 19° siècle. Eugène de Bauffremont épousait, en 1865, Marie-Christine Osorio de Moscoso y Borbon, fille du Duc de Sesse, quinze fois Grand d'Espagne, et de l'Infante Louise-Thérèse d'Espagne. Pour le Duc de Bauffremont, Duc d'Atrisco, outre deux fois la Grandesse d'Espagne, ce mariage faisait entrer chez les Bauffremont des droits à la couronne d'Espagne et les rendait une nouvelle fois très proches parents de la maison de Bourbon et de nombreuses monarchies en Europe. Il était le grand-père de l'actuel Duc de Bauffremont, chef de cette Auguste maison.

     

    (1) Nous avions écrit 1818 par erreur. (lors de la 1ère publication, rectifiée peu après)

     

    Ce ©texte de RN 1 est la propriété de ®Royauté-News. 

    (2012)