• Maintenant - Comité invisible

    Maintenant  -  Comité invisible

    La fabrique ;  21 avr. 2017 ;  160 p.;  9€. + 90 cts de port

    Maintenant est un texte d’intervention. Il peut se lire comme un chapitre supplémentaire d’À nos amis, commandé au Comité Invisible par une actualité écartelée entre attentats, rhétorique antiterroriste, mouvement contre la loi « travaille !», répression féroce, fin de la sociale-démocratie et rumeurs de « guerre civile ». Maintenant vient à la suite d’un mouvement qui a vérifié l’essentiel des conjectures du Comité Invisible – détestation sans appel de la police, expérience et lassitude des AG, centralité du blocage, retour du thème de la Commune, dépassement de l’opposition entre radicaux et citoyens, refus de se laisser gouverner, etc. -, et au début d’une année dont l’enjeu sera, pour le pouvoir, de faire rentrer dans le cadre délabré de la politique classique, au prétexte d’une campagne présidentielle, tout ce qui, d’ores et déjà, la déborde, lui échappe et ne veut plus entendre parler d’elle. Maintenant propose une bifurcation, esquisse un autre chemin que l’étouffoir prescrit, avance une autre hypothèse que celle des élections : celle de la destitution. Une hypothèse où il est question de prise sur le monde et non de prise de pouvoir, de nouvelles formes de vie et non de nouvelle constitution, de désertion et de silence plutôt que de proclamations et de fracas. Où il est question d’un communisme inouï, aussi – un communisme plus fort que la métropole.

    Maintenant  -  Comité invisible


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    TR
    Mercredi 7 Février à 16:30

    Ces personnes n'ont "manifeste"-ment pas compris que le communisme était nécessairement une tyrannie.

      • Mercredi 7 Février à 17:57

        Pas plus, et même beaucoup moins que les tyrannies actuelles. L'important est que les gens, de tous horizons, refusent la tyrannie imbécile et insupportable qui sévit dans les pays pseudo-démocratiques. Une fois réalisé, le tri se fera de lui-même.

        Plus pratiquement et plus immédiatement, l'intérêt de présenter ce livre est de montrer que des gens refusent ce qui est mauvais, mais loin des parlottes stériles, proposent de changer les choses. C'est ce fait social qui nous importe, pas leur idées. Toute idée sera bonne dès le moment qu'elle permettra de mettre à bas l'ordre actuel, tel qu'il est.

        Bien entendu, lorsque d'autres courants de pensée se manifesteront, sortiront de la naphtaline, nous relaierons équitablement leurs velléités. Nous sommes tranquilles que ça n'arrivera pas.

         



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :