• Macron par Macron - Emmanuel Macron

    Macron par Macron  -  Emmanuel Macron -

    Eric Fottorino; Marc Lambron ; Natacha Polony; Vincent Martigny -

    Editions de l'aube et l'hebdo Le 1 ; paru le 3 Mars 2017 ;  140 p.;  9 € 90.

    Ce qui a attiré notre attention sur ce livre en particulier, outre qu'il est raconté par l'intéressé lui-même à travers les co-auteurs, est l'un des éditeurs : Le 1. C'est cet hebdo qui, le premier, avait diffusé, bien avant d'obtenir le soutien médiatique dont il a bénéficié depuis et alors qu'il se trouvait encore au gouvernement, un dossier dans lequel Emmanuel Macron déclarait qu'en France, ce qui manquait était un roi. Propos que notre Site avait répercuté. Royauté-News

    Présentation officielle :  « Emmanuel Macron n'en finit pas de capter l'attention. Mais quelles convictions animent cet invité surprise de la campagne présidentielle ? Depuis 2015, nous l'avons plusieurs fois interrogé sur les maux de notre société, sur sa formation intellectuelle, sa vision du politique. Sur ses goûts littéraires et culturels aussi. Dans ce recueil figurent deux grands entretiens parus dans Le 1, et un troisième, inédit, publiés ici dans leur intégralité.
    De l'absence du roi dans nos institutions à la critique du vide idéologique des partis, en passant par le rejet du corporatisme de classe et de l'immobilisme français, Macron se livre à mots découverts. » Eric Fottorino, Directeur de l'hebdomadaire Le 1 et coordinateur du présent ouvrage

    Macron par Macron - Emmanuel Macron


  • Commentaires

    1
    TR
    Mercredi 19 Avril à 17:00

    Cela m'a d'ailleurs toujours paru curieux, qu'un tenant de l'extrême-gauche (au sens des temps révolutionnaires) qu'est l'ultra-libéralisme, puisse ainsi réclamer un roi que tous ses actes appellent à renverser...

    Même La Fayette aurait été éberlué d'un aussi grand écart!

    Natalia Osipova

      • Mercredi 19 Avril à 18:40

        Ces tenants de l'ultra-libéralisme ne se considèrent pas eux-mêmes comme des révolutionnaires, ils se pensent au contraire comme les garants de l'ordre établi tout en se croyant modernes : dans la ligne de Giscard, dont Emmanuel Macron se réclame. Il a cité chez Jean-Jacques Bourdin, qu'il est , entre autres courants dont il est le candidat naturel, la droite orléaniste.

    2
    Mercredi 19 Avril à 17:12

    Résultat de recherche d'images pour "voter humour"

    voilà pas plus compliqué....



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :