• Louise Mushikiwabo : le choix de RoyautéNews pour l'Organisation Internationale de la Francophonie

    La Rédaction

    Louise Mushikiwabo : le choix de RoyautéNews pour l'Organisation Internationale de la Francophonie

    LUDOVIC MARIN/AFP/Getty Images

    Louise Mushikiwabo est l'élue de RoyautéNews, pour la désignation de la nouvelle Secrétaire générale qui sera choisie en Arménie pour le XVIIe Sommet de la Francophonie, aujourd'hui et demain.

    La principale raison qui détermine le choix de RoyautéNews, site européen à vocation francophone depuis sa création, est l'engagement pris par la candidate Rwandaise de mettre en avant la Langue Française. Ses autres idées originales sont aussi très intéressantes.

    En face, Michaëlle Jean, Secrétaire générale sortante, Canadienne, élue en 2014, soutenue par François Hollande, et dont le bilan est controversé, voire même jugé calamiteux par Mondafrique. Il est à noter qu'elle n'est plus soutenue ni par le Canada ni par le Québec.

    Pour notre part nous souhaiterions que les autorités en place ne s'engagent plus dans le soutien des candidats. Le bilan, lui aussi calamiteux des autorités françaises en matière de défense de la Langue Française depuis de nombreuses années, a de quoi laisser pantois. Nous conseillerions d'ailleurs aux pouvoir français en place, de ne prétendre récupérer une Francophonie qui se passe d'elle, surtout au moment où de nombreux observateurs à travers le monde jugent que l'Organisation Internationale de la Francophonie peut et doit jouer aujourd'hui un rôle de poids, tandis que les gouvernements successifs français se sont voués corps et âme à une mondialisation qu'ils n'ont cessé de promouvoir avec servitude.

    Une institution, pour vivre, doit exister sans être étouffée. Puisqu'une institution existe, et qu'elle promet beaucoup, qu'elle puisse respirer sans l'interventionnisme intéressé des vieilles nations qui n'ont plus rien de démocratique.

    Nous saluons en revanche le soutien de l'Union Africaine apporté à Louise Mushikiwabo, seule candidate africaine en lice.


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    TR
    Jeudi 11 Octobre à 08:49

    Déjà, la nomination de Michaëlle Jean comme vice-reine du Canada m'avait laissée sans voix. Mais depuis! Il n'y a pas à dire, "ils se cooptent".

    Je n'arrive pas à avoir d'opinion sur Louise Mukishiwabo.

      • Jeudi 11 Octobre à 09:11

        C'est normal, on ne parle d'elle que depuis quelques semaines... En plus de son engagement net pour la Langue Française, il est sain que l'Afrique poursuive sa voie dans une OIF où elle est chez elle. happy happy happy Elle retrouvera la lancés qu'Abdou Diouf avait impulsé à la Francophie.

    2
    Catoneo
    Jeudi 11 Octobre à 18:55

    La France ne fut pas à l'origine de la Francophonie formelle.

    Les pouvoirs d'alors la débinaient puisque l'idée ne venait pas d'eux, et c'est le Canada (pas le Québec) qui suppléa l'absence méprisante de la France.

    Je pense que les droits de vote devraient réserver un quota spécial aux fondateurs (Sénégal, Niger, Tunisie, Cambodge) ; de même les TOM devraient avoir leurs sièges distincts de la métropole qui par contre englobe les DOM.

      • Lundi 15 Octobre à 20:49

        Vous avez raison de souligner que l'Organisation Internationale de la Francophonie  fut une création de Léopold Sédar Senghor ! happy

        D'accord avec vous sur l'instauration de ces quota.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :