• Louis XIV et Vauban - Michèle Virol

    Louis XIV et Vauban  - Michèle Virol

    Correspondances et agendas ;

    Champ Vallon - Classiques ;  2 nov. 2017 ;  544 p.;  26€50.

    Michèle Virol est spécialiste de Vauban et des ingénieurs européens et de la guerre de siège au XVIIe siècle. RoyautéNews

    Présentation officielle : Louis XIV et Vauban, commissaire général des fortifications du royaume, ont entretenu une correspondance pendant quinze années, de la mort du ministre Louvois en juillet 1691 jusqu’en 1706, peu avant le décès de l’ingénieur.

    Pour la première fois est ici publiée l’intégralité de leur correspondance conservée aujourd’hui dans trois fonds d’archives (Service de la Défense à Vincennes, fonds privé Rosanbo et fonds d’Aunay aux archives départementales de la Nièvre), soit 144 lettres (45 émanant du roi et 99 de Vauban) dont beaucoup étaient inédites. Chaque lettre est accompagnée d’un commentaire qui aide à comprendre la relation tissée entre l’ingénieur et le souverain. La correspondance montre des échanges très détaillés notamment sur les guerres, leurs dangers et les solutions choisies. Franchise de l’un et confiance de l’autre autorisent même certains débats sur des sujets assez éloignés de la fortification et des sièges. Certain de son dévouement, le roi laissait Vauban s’exprimer avec une totale liberté, lui permettant d’être l’un des rares grands serviteurs qui ait osé formuler son désaccord à propos de certaines décisions royales d’une importance stratégique pour le royaume.

    Ce livre présente aussi les agendas personnels de Vauban, qui contiennent les préparations de ses rencontres avec Louis XIV au cours du siège de Namur (1692) puis à la Cour. Ce sont des documents irremplaçables qui complètent les informations qu’avaient les historiens sur les dates et les contenus de ces audiences royales et témoignent pour certains du fonctionnement administratif du royaume.

    D’autres agendas publiés ici (agenda privé et agendas de préparation aux mémoires) permettent aussi de mieux appréhender les sujets possibles de leurs conversations en tête à tête. Les secrets de l’oralité échappent évidemment à l’historien, mais l’obstination bien connue de Vauban peut laisser penser qu’il s’est fait l’écho de la situation intérieure du royaume et a suggéré des réformes, surtout après son élévation au maréchalat en 1703.

    Les documents publiés sont donc exceptionnels par leur rareté.

    Louis XIV et Vauban  - Michèle Virol


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    TR
    Samedi 9 Juin à 14:19

    Deux très grands hommes et, du côté de Vauban, une fidélité "à la française" : à toute épreuve, sans renoncer à la critique. Louis XIV appréciait d'ailleurs ces tempéraments, comme chez le chancelier d'Aguesseau.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :