• Les Assassins  -  Bernard Lewis ; Maxime Rodinson

    Terrorisme et politique dans l’Islam médiéval ;

    Les Belles Lettres ;   18 oct. 2019 ;   240 p.;   13€50.

    Présentation officielle : Au Moyen Âge, durant deux siècles, une secte islamique organisée en véritable internationale terroriste pratique l’assassinat politique sous toutes ses formes, se forgeant ainsi une réputation mondiale. Aujourd’hui encore, l’histoire des Assassins nous concerne, car elle est une première et fascinante représentation des péripéties tragiques qui, dans des contextes différents, se sont reproduites jusqu’à nos jours.
    Les idéologies sont autres, mais les lois du jeu politique étant constantes, le modèle reste le même. Au nom de la cause, la fin, déjà, justifiait les moyens.

    Les Assassins  -  Bernard Lewis


    votre commentaire
  • L'Histoire du Monde vue par le tradition musulmane - Tamim Ansary

    Traducteur, Christophe Jaquet ;

    Les Belles Lettres ;   18 oct. 2019 ;   492 p.;   25€50.

    Présentation officielle : L’Occident partage une vision commune de l’histoire, bien différente de celle qui a cours dans le monde musulman. Dans ce récit, Tamim Ansary raconte, « comme si nous passions un moment ensemble dans un café », l’histoire du monde telle que la conçoit la tradition musulmane. Quand commence-t-elle ? Quels en sont les grands événements, les héros, les centres géographiques ?

    Si l’on dit du monde actuel qu’il n’est qu’un village, cela n’a pas toujours été le cas. Jusqu’au XVIIe siècle, le monde musulman et l’Occident se sont développés en totale autonomie. Ils ont constitué deux univers séparés, chacun préoccupé par ses affaires internes et dépositaire d’une tradition propre. L’auteur nous invite à pénétrer dans l’univers culturel islamique et à porter un regard venu d’ailleurs sur le monde – Occident inclus –, depuis l’époque du prophète Mahomet jusqu’au début du XXIe siècle.

    L'Histoire du Monde vue par le tradition musulmane - Tamim Ansary


    1 commentaire
  • Quand la France est au pied du mur - Christophe Tardieu

    Cerf ;   oct. 2019 ;  348 p.;   24€.

    Présentation officielle : La France a-t-elle besoin d’être au pied du mur pour montrer un caractère indomptable, et réussir à échapper aux plus grands périls, accomplissant ce que Louis Madelin appelait « son miracle ordinaire » ?

    Christophe Tardieu croit en un pays capable des sursauts les plus inattendus et les plus spectaculaires. Pour le démontrer, il relate ici huit épisodes où la patrie a surmonté rien moins que sa possible disparition : sainte Geneviève résistant aux Huns d’Attila et favorisant l’accession au trône de Clovis ; Charles Martel triomphant des armées d’Al-Andalus à Poitiers ; Philippe Auguste vainqueur à Bouvines de l’Europe liguée ; Jeanne d’Arc, simple paysanne, faisant sacrer Charles VII ; Le Grand Condé triomphant à Rocroi des armées espagnoles qui menaçaient Paris ; l’armée de Louis XIV vainqueur contre toute attente à Denain ; la leçon de bravoure donnée à Valmy par les soldats de la jeune Révolution aux armées de Prusse et d’Autriche ; et enfin, la bataille de la Marne, où, en 1914, l’Allemagne apprit à ses dépens que les Français en déroute savaient faire preuve d’un courage inouï.

    Une belle leçon sur l’histoire de la France.

    Quand la France est au pied du mur - Christophe Tardieu


    votre commentaire
  • Quand Paris construisait Notre-Dame - Marie-Madeleine Jammes

    Ouest-France ;  25 oct. 2019 ;  16x22 ;  480 p.;   30€. 

    Résumé ( Eyrolles) : Un récit complet, illustré et vivant de la construction de Notre-Dame de Paris de 1163 jusqu'à la fin en 1345, et une description de l'essor florissant de Paris au XIIe-XIIIe siècle.

    Quand Paris construisait Notre-Dame - Marie-Madeleine Jammes


    votre commentaire
  • De Gaulle ; Une certaine idée de la France - Julian Jackson

    Seuil ; Traduction Marie-Anne de Béru ; 22 août 2019 ;   992 p.;   27€90.

    Présentation officielle :  « Enfin la biographie que ce géant méritait » Robert Paxton.

    S’appuyant sur une très large masse d’archives et de mémoires, Julian Jackson explore toutes les dimensions du mystère de Gaulle, sans chercher à lui donner une excessive cohérence. Personne n’avait décrit ses paradoxes et ses ambiguïtés, son talent politique et sa passion pour la tactique, son pragmatisme et son sens du possible, avec autant d’acuité et d’esprit. Des citations abondantes, éblouissantes d’intelligence, de drôlerie, de méchanceté parfois, restituent la parole de De Gaulle mais aussi les commentaires de Churchill et de tous ceux qui ont appris à le connaître, à se méfier de lui ou à s’exaspérer de son caractère vindicatif, de son ingratitude ou de ses provocations…
    Aucun détail inutile ici et aucun des défauts de ces biographies-fleuves où l’on se perd, mais une narration toujours tendue, attachée aux situations politiques, intellectuelles, sociales et aux configurations géopolitiques qui éclairent une action et son moment.
    Julian Jackson relit cette existence politique hors norme et son rapport à la France à la lumière des questions du passé, qu’il restitue de manière extraordinairement vivace, et de celles qui nous occupent aujourd’hui – et notamment l’histoire coloniale et l’Europe, la place de la France dans le monde, mais aussi évidemment les institutions de la Ve République. En ce sens, c’est une biographie pour notre temps.
    C’est aussi une biographie à distance, par un observateur décalé qui mieux qu’aucun autre fait ressortir le caractère extravagant d’un personnage singulier à tout point de vue, extraordinairement romanesque dans ses audaces comme dans ses parts d’ombre, et dont l’héritage ne cesse de hanter la mémoire des Français.

    De Gaulle ; Une certaine idée de la France - Julian Jackson


    votre commentaire