• Livres et Bibliothèque de Royauté-News / Archives

     

    Cette rubrique remasterisée (rentrée et Automne 2017) est la reprise des articles anciens de Bibliothèque de Royauté-News depuis la création du Site jusqu'à 2010 environ. Elle a nécessité une plongée dans des archives, restituées ici sous une autre présentation et surtout, illustrée. Les articles des anciennes rédactions ne proposaient pas d'image illustrant les livres choisis et ne fournissaient aucune précision technique. Plus tard, cette rubrique, toujours visible aujourd'hui dans sa forme initiale, la seule d'ailleurs accessible et qui remonte à la création du Site, a été baptisée Livres et Bibliothèque de Royauté-News.

     

    en cours d'installation

    VH

  • Les Princes de la mer - Philippe Delorme -

    Bartillat ; paru le 4 Mai 2006 ; 382 p.;  20 €.

    Les Princes de la mer - Philippe Delorme


    votre commentaire
  • Napoléon en 1812 : Souvenirs du Général Soltyk - Roman Soltyk

    Le Livre chez vous ; paru le 28 Février 2006 ;  328 p.;  35 €.

    Présentation officielle : Les souvenirs militaires du comte Roman Soltyk ont paru pour la première fois en 1836. L'auteur y est présenté comme "général de brigade d'artillerie polonaise, officier supérieur à l'état-major de Napoléon". Il dédie ses mémoires à ses "frères d'armes" français de la Grande Armée ; exilé suite à l'établissement du "despotisme russe" en Pologne, il prend la plume pour "payer son tribut à l'histoire, en consignant dans une relation fidèle les faits que ma position personnelle m'a permis d'observer". En effet, le jeune officier Roman Soltyk (né en 1791) avait été bien placé pour remplir cette tâche : en 1812, pendant l'expédition de Russie, il était chef d'escadron du 6e régiment de lanciers polonais, puis aide de camp du général Sokolnicki attaché à l'état-major impérial. L'avancement de Soltyk avait été assez rapide, favorisé il est vrai, par le prince Poniatowski : élève de l'Ecole polytechnique de France, il avait fait la campagne de 1809 à la tête d'une compagnie d'artillerie légère et reçut le grade de chef d'escadron en 1811. Sa relation de la campagne de Russie est différente de celles des officiers français à plus d'un point : Soltyk juge les événements en tant que Polonais et les interprète parfois différemment, tout en restant objectif dans ses descriptions des opérations militaires, dont il donne beaucoup de détails. Son récit est truffé d'anecdotes, dont la plupart lui sont personnelles, mais on y retrouve, au fil des pages, plusieurs grands personnages de l'entourage de l'Empereur, y compris des généraux polonais. Il rapporte plusieurs propos de Napoléon lui-même, ce qui ajoute de la valeur à ses souvenirs, qui se classent parmi les meilleurs dans la littérature abondante du Premier Empire.

    Napoléon en 1812 : Souvenirs du Général Soltyk


    votre commentaire
  • Albert II de Monaco ; Les surprises du prince - Philippe Delorme -

    Michel Lafon ;  paru le 13 Juillet 2006 ;  261 p.;  18 €.

    Que savait-on de lui, avant qu’il ne devienne prince souverain à la mort de Rainier III, en 2005 ? Qu’il avait fait ses études primaires au lycée Albert-Ier de Monaco, fréquenté les meilleures universités américaines, et restait dans l’ombre de son père, patron incontesté du Rocher. Allait-il pouvoir assurer cette lourde succession ? En un an, « le doux Albie » s’est chargé de répondre à cette question, en changeant radicalement de cap avec une ferme et calme autorité. Une meilleure prise en charge de l’environnement, davantage de transparence économique, un vrai souci de l’humanitaire et, sur le plan privé, des surprises décoiffantes ! « Ecolo » et sportif, il est le premier chef d’Etat au monde à atteindre le pôle Nord, au printemps 2006, histoire d’alerter l’opinion sur le réchauffement de la planète. Discret en amour au point qu’on a cru qu’il n’aimait pas les femmes, le voilà qui reconnaît coup sur coup deux enfants et annonce qu’il va se marier ! La ravissante championne de natation qu’on voit de plus en plus en sa compagnie fait rêver les amateurs de contes de fées. La tradition monégasque est sauve : la beauté et la grâce y sont toujours les bienvenues.

    Albert II de Monaco ; Les surprises du prince - Philippe Delorme


    votre commentaire