• Linky : une première victoire !

    La Rédaction

    Linky : une première victoire !

    C'est la victoire de David contre Goliath et en même temps celle du bon sens contre un système corrompu à tous les étages : le jugement rendu contre Enedis, la société qui enlève les excellents compteurs EDF pour imposer, à partir d'une publicité mensongère et en se cachant derrière des règlements européens (encore l'Europe... celle qu'on n'aime pas !), des compteurs vicieux, qui violent l'intimité et ont pour but en réalité de surveiller les gens. (1)

    Ce combat est le nôtre, car nous l'avons relayé plusieurs fois, et il continuera ! Nous incitons les français concernés par le remplacement intempestif des compteurs électriques par des mouchards, de porter plainte. Rappelons que plusieurs centaines de communes françaises (685 à ce jour !) ont refusé l'installation de ces bidules technologiques, partie de l'arsenal de certains pouvoirs pour voler et violer vie privée et liberté.

    Le 11 septembre, le tribunal administratif de Toulouse a confirmé l'interdiction pour Enedis de pénétrer sans l'accord des propriétaires et des locataires.

    La manière dont cette pose a été effectuée est la plus scandaleuse : après un délai de deux semaines après l'envoi d'une lettre, s'effectue illico le remplacement des compteurs... Les personnes absentes, en voyage, ou malades, n'avait même pas le temps de protester devant ce qui avait été présenté comme une nécessité inévitable... Subir, et se taire ! Voilà le sort d'une population !

    Il a fallu que des arguments imparables aient été présentés pour que ce tribunal administratif  jette un pavé bienheureux dans la mare. Espérons qu'il sera le début de la suite, c'est-à-dire, la réappropriation des droits des personnes contre l'irruption des règlements étatiques dans des sphères où l'Etat n'a pas à pénétrer : c'est là l'enjeu. Et c'est en lui que se comprendra toute véritable détermination monarchiste reposant sur un véritable dessein monarchiste - loin de toute histoire de couronne et des vieilles lunes -, où ces mêmes pouvoirs ont failli à maintenir une société démocratique.

     

    Lire ici

    Linky : une première victoire !

    (1) L'extrême précision de ces compteurs (présentée hypocritement comme un moyen pour l'utilisateur d'obtenir des réductions sur le tarif d'électricité) permet de signaler, d'abord à Enedis, et par conséquent à tout autre système de surveillance, si vous êtes présent chez vous ou si vous n'y êtes pas, si par exemple votre bouilloire est en marche, ou si vos appareils le sont. Cela peut entraîner, toujours par exemple, que si vous chauffez beaucoup par rapport à la surface de votre logement  ( connue du fournisseur, connue aussi du Fisc...), de supposer par exemple que vous chauffez des plants de cannabis... par exemple. C'est une question de principe, pour condamner Linky, pas de savoir si vous-même consommez du cannabis, mais de se poser les bonnes questions : pourquoi une société commerciale, autorisée de surcroît par les pouvoirs publics, peut souhaiter connaître ce qui se passe dans une maison et pourquoi. C'est la seule, et valable question que l'on doit se poser, les questions d'ondes nocives, si elles existent, n'étant qu'un aspect secondaire dans les priorités.


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    TR
    Mercredi 12 Septembre à 13:36

    Extrême précision dans un sens, mais aussi "pour mieux faire les poches des usagers" en facturant désormais aussi l'énergie réactive, au niveau de la consommation pour tous, comme au niveau de l'abonnement pour ceux qui sont proches de la limite.

    Pour ce qui est de la collecte des données les plus indiscrètes, "en théorie" cela a finalement été interdit par la CNIL, reste à savoir si cette interdiction sera suivie, et pour combien de temps.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :