• Le confinement en France, systématique et tâtillon, est une bêtise

    La Rédaction

    Elle sert à dociliser les gens selon un programme limpide utilisé depuis des années et là, l'occasion est plus que rêvée pour engager des actes encore plus dangereux que ne l'ont fait, c'est dire, les attentats.

    Certes, il faut réellemnt mettre les contaminés en quarantaine (en commençant par les chercher!) et protéger les personnes fragiles.

    Nous sommes pour la "distanciation sociale", assortie du masque, et tout cela aurait dû être fait sans la contrainte policière, et l'abus administratif du confinement. D'ailleurs seulement 43% (sondage Odoxa pourtant) ont été convaincus par le numéro de Macron lundi.

    Il faut bien voir que tout cela n'est pas seulement sanitaire, nous jouons d'abord notre liberté!

    Même le masque, s'il était permanent, poserait des problèmes dans un pays où tout geste devient un symbole commenté en tous sens par les média, qui nous observent au même titre que la nomenklatura politique, comme si nous étions des poissons dans un aquarium.

    Nous pouvons certes consentir des efforts, mais pas dans une atmosphère de pression et d'oppression! Trop de gens ont l'air de ne pas avoir saisi le sens d'un confinement si mal expliqué que l'on voit encore des joggeurs en groupe, des gens proches de cabinets médicaux se parler à un mètre ou moins et sans masque, ou encore tout le personnel de la Banque postale continuer de travailler et de conférer par groupe de dix!

    Comme nous voulions le dire dans un article que nous pensions publier lundi, il faut distinguer la précaution indispensable de chacun, avec le discours de l'État qui aimerait voir le troupeau rangé derrière lui...


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Catoneo
    Dimanche 19 Avril à 11:55

    Les bonnes décisions étaient impossibles à prendre au moment idoine des lors que l'APHP et les ARS manquaient de tout (masques, tests, gel, respirateurs, lits, protocoles médicamenteux). Les pays qui s'en sortent mieux que nous sont tout simplement les pays pré-équipés raisonnablement en cas d'épidémie et qui ont anticipé les événements. Et ce ne sont pas toujours de grands pays riches, mais plutôt des races intelligentes.

    2
    RN-2
    Mardi 21 Avril à 00:08

    Le dossier était quasi-complet le 17 janvier, avec les données chinoises et les débuts d'essais médicamenteux. Pas un masque n'a été commandé.

    Fin février il y avait tout, accessible au grand public cherchant à s'informer : propositions de respirateurs disponibles rapidement, données sur les traitements efficaces, et proposition informelle (officialisée quelques jours plus tard) pour 300.000 tests par semaine à faible coût (la France en a réalisé 450.000 au total jusqu'ici, l'un des plus bas taux de tests par cas détecté dans le monde). Et toujours pas de commande de masques etc. Et désinformation organisée sur la prétendue inefficacité des masques.

    Nous ne croyons pas à des "races intelligentes" mais à des "classes politiques inintelligentes" voire pire, et constatons avec plaisir que certains pays africains ne suivent pas la France dans ce marécage.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :