• L'Interview du Duc de Bauffremont sur RoyautéNews

    La Rédaction

    Pour sa première Interview , nous recevons sur RoyautéNews Charles-Emmanuel, le nouveau Duc de Bauffremont.

    Il est, avec sa famille, au centre de la question royale française et à ce titre un témoin privilégié et essentiel.

    Dans cette Interview que nous avons choisie courte, il livre un propos ferme et encourageant pour le royalisme français, en plein essor ces dernières années, un essor dû à la personnalité du Prince Louis de Bourbon qui affiche un front serein et résolu, n'hésitant pas à exprimer pour les Français des paroles de soutien dans une époque largement secouée de tous bords et qui affiche une présence régulière dans les occasions qui témoignent du souvenir toujours conservé de la monarchie française.

    Le Duc de Bauffremont est aussi le Président de l'Institut de la Maison de Bourbon.

     

    L'Interview du Duc de Bauffremont sur RoyautéNews

    Charles-Emmanuel de Bauffremont

     

    L'Interview du Duc de Bauffremont

     

    RoyautéNews : - L'année 2020 a été très lourde pour tous, et dans le monde entier, pour les raisons que l'on connaît. Elle l'a été aussi pour les royalistes, avec le départ, au début de l'année, de votre père le Duc de Bauffremont, et tout récemment, celui de M. Hervé Pinoteau. Sitôt avant, celui de M. Daniel Hamiche, une figure très estimée au sein du Légitimisme. On doit ajouter bien sûr celui de M. Michel Josseaume, durant l'été, et dire que la famille Légitimiste a été fort éprouvée.

     
    Duc de Bauffremont : - L'année 2020 aura été en effet une année charnière dans l'histoire du Légitimisme contemporain avec la disparition à quelques semaines au moins d'intervalle des trois principaux piliers de la renaissance de ce courant après le second conflit mondial.

    Michel Josseaume, mort en juillet 2020, et mon père avaient été en effet à l'origine de la toute première renaissance dans les années 1945/46 c'est-à-dire au moment où le chef de maison le prince Jacques-Henri pouvait lui aussi reprendre le flambeau de la branche aînée et affirmer haut et fort ses droits comme l'héritier et le successeur des rois de France selon les lois fondamentales. Hervé Pinoteau qui a commencé à être actif dès le début des années 50 peut être rattaché à cette génération née dans les années 20. C'est elle qui vient de disparaître. La génération qui a dû réaffirmer et faire connaître les droits de la branche aînée qui avait été peu à peu oubliée après la mort du comte de Chambord en 1883. Leur rôle a été essentiel.

    Désormais il faut passer à une nouvelle étape, celle de la valorisation du modèle institutionnel car on voit bien, maintenant que le successeur légitime est connu et reconnu, que c'est là où se situe l'enjeu, faire reconnaître l'intérêt de la royauté pour l'avenir.


    RoyautéNews : - Quelles sont les forces et les faiblesses du royalisme français aujourd'hui ?

    Le Duc de Bauffremont : - La force est désormais que la monarchie est bien reconnue et acceptée. Plus personne n'a peur de se dire royaliste et nombreux sont ceux qui constatent que là où elle existe, elle a des effets positifs, même quand elle est très amoindrie. Ainsi en Belgique elle demeure le pivot de référence qui fait l'unité.
     
    Mais la faiblesse vient du peu de connaissances que les Français ont en matière institutionnelle. On a l'impression, parfois que la république leur paraît une sorte d'aboutissement qui ne peut être dépassé.
    Pourtant si on regarde objectivementle bilan des deux siècles de république ne plaide pas en sa faveur. Combien d'échecs? Combien de morts ?
    Les "valeurs" de la république souvent invoquées par certains semblent aussi minces que difficiles à définir et surtout elles sont relatives, soumises à ce que les puissants du jour en font.
    Il faut donc faire redécouvrir aux Français ce que pourrait apporter une restauration de nos jours, par exemple dans les domaines de l'éducation, des libertés, de la prise en compte de la vie de la naissance à la mort, de la souveraineté et de l'indépendance tant politique qu'économique, pour ne parler que des plus grands échecs actuels de la république causes de toutes les crises actuelles. Non, le salut ne peut vraiment pas passer par cette forme usée du pouvoir, instituée à la fin du XVIIIème siècle et qui n'aurait pas dû durer. La république c'est le passé. La royauté l'avenir.
     
     
    RoyautéNews : - Existe-t-il une relève, solide, pour aujourd'hui comme pour demain au sein du royalisme dynastique ? Les jeunes sont-ils en nombre (bien que relatif), parmi les vrais engagés ?
     
    Le Duc de Bauffremont : - Oui, heureusement la relève arrive. La jeunesse notamment réagit. Nous en avons des témoignages multiples. Partout en France des initiatives émergent. Voyez-vous, une génération, celle des centenaires s'éteint, mais une nouvelle celle des trentenaires apparaît. C'est cela qui compte.
     
    Cette génération souvent n'a pas été déformée par des a priori ou par une sorte de pensée unique. N'ayant rien reçu du système éducatif, elle est allée aux sources et a redécouvert les vertus du droit naturel, du bon sens et de la réalité si nécessaire en politique si l'on ne veut pas construire sur du vent.
     
     
    RoyautéNews : Merci !

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    ville
    Samedi 13 Février à 18:58

    Merci au Duc de Bauffremont , et félicitation au Prince Louis de Bourbon Duc d'Anjou pour ses nombreux communiqués et messages.

    Les voeux 2021 de Louis XX : démontre que LouisXX, n'est pas un acteur, ni un pantin entrainé pour nous séduire, voyez la beauté qui sen dégage et la puissance  dont elles tirent leur force. des voeux d'une autre altitude que ceux auxquels nous sommes condamné depuis quelques décennies. C'est un véritable " discours du Trône" avec des orientations précises pour les mois à venir. Merci Monseigneur

    2
    Tassin
    Samedi 13 Février à 19:20

    Merci monsieur le Duc pour ces commentaires et pour ce message d'espoir. L'avenir de la France repose sur SMTC Louis XX. Pour cela nous devons redoubler d'efforts : dans la prière et dans le "faire connaitre" ce qu'est être Légitimiste.

    3
    TR
    Samedi 13 Février à 21:38

    Merci!

    Un problème qui se pose pour telle une prise de conscience, c'est la perspective. Nous avons l'impression que la "paix" depuis 1945 (comme si nous n'avions pas été en guerre...) dure depuis une éternité, et que des temps plus lointains n'ont été qu'une succession de guerres, alors que c'est l'inverse. Et les prochains mois s'annoncent terribles.

    4
    AZORIN
    Dimanche 14 Février à 14:36

    Patrick AZORIN remercie les Ducs-Princes de BAUFFREMONT pour leur présence réelle, leur temps consacré au Légitimiste Contemporain...ainsi que pour leur Grand Soutien apporté à Monseigneur le Prince Louis de BOURBON, Duc d'ANJOU.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :