• L'Extinction de l'homme - Paul Sugy

    L'Extinction de l'homme  -  Paul Sugy

    Le projet fou des antispécistes ;

    Tallandier ;   13 mai 2021 ;   208 p.;   17€90.

    C'est pour tant de raisons, comme celle-ci, que votre Site s'efforce de tracer une voie raisonnable et tente de susciter des réflexions justes dans un univers des idées sidéralement vide. La folle théorie exposée dans ce livre a été acclimatée en France peu-à-peu dès la décennie 2000-2010, par le biais des groupuscules divers, animés par les mêmes membres, appartenant à un pseudo-gauchisme d'ailleurs si bien en phase par certains aspects avec le Système : le syndicat étudiant Unef, pour ne pas le citer.

    Pour les lecteurs qui nous découvrent, précisons que notre Site ne se rattache à aucune sphère politique, quelle qu'elle soit. RoyautéNews

    Présentation officielle : La cause animale nous préoccupe, et défendre les animaux maltraités est légitime. Mais les mouvements végans sont traversés par une dérive inquiétante : l’antispécisme.

    Ces militants jugent que la consommation de viande est une pratique barbare, une discrimination envers les animaux qu’ils comparent à du racisme. Ce mouvement a conquis les universités anglo-saxonnes et commence à peser dans l’intelligentsia occidentale. En mettant en perspective les thèses des antispécistes, Paul Sugy éclaire, tout en évitant les amalgames et les réductions hâtives, le projet d’une déconstruction de la notion d’humanité. Avec rigueur et finesse, il dévoile un risque d’une ampleur inédite : il ne s’agit de rien d’autre que de remettre en cause la dignité supérieure de la vie humaine. L’antispécisme est moins selon lui une défense de l’animal qu’un réquisitoire contre l’homme. Un livre qui fera date.

    L'Extinction de l'homme  -  Paul Sugy


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    TR
    Jeudi 20 Mai à 18:01

    Ces soi-disant anti-spécistes sont d'abominables régnistes. Des suprémacistes du règne animal, qui n'ont aucune considération pour le règne végétal et le règne minéral, sans parler des indéterminés comme les bactéries qu'ils massacrent par milliards.

    (A lire : La Main verte, une aventure de Chaminou de Macherot.)

    2
    Jeudi 20 Mai à 18:08

    Soyons végétistes et minéraliens, alors ! happy happy happy

    Nous allons parler du livre que vous citez.

     

    Rappelons aux lecteurs que depuis longtemps RoyautéNews défend le bien-être animal.

    Le Site avait autrefois ciblé une interview avec le défunt et regretté Patrick de Villenoisy, sur la question animale (Clic !)



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :