• L’après-Macron et la proposition d’avenir de RoyautéNews

    La Rédaction

    L’après-Macron et la proposition d’avenir de RoyautéNews

     

    Pour nous, mettre Macron à la porte avec ses sbires et leur chaîne d'affidés, c'est cela, le sens de l'Histoire, et pour être complet, il va falloir s’interroger sérieusement par cette question-ci : N'importe quelle parenthèse, de cinq années, sur le papier, est le passage obligé pour se débarrasser de toutes ces années gluantes, mais c'est l'après-parenthèse qui compte vraiment. On en parle enfin ? En tous cas, c'est RoyautéNews qui le propose. RoyautéNews, et aucun autre média, ni aucune autre initiative individuelle ou collective.

    Ces lignes qui précèdent sont recopiées de notre précédent article.

    La raison de l’Échec commun à toutes les tendances, dont les tendances politiques, humaines et sociales vient de ce travers français : on délègue, on compte sur... c’est chaque fois pareil. Les Français sont incapables de préparer ce qui appartient à l’avenir. Quand les effleure un souhait vague, velléitaire, pour un avenir ressaisi, mais ressaisi par d’autres et jamais par eux-mêmes, à l’instant leur réflexe de ruminant a réglé leur conduite : ils compteront sur... sur qui, sur quoi ? Abandonner à son sort la bêtise, l’incohérence, personnifiées à l’échelle d’un peuple, est notre tentation tentante, et, au fond, à tenter.

    Les schémas resteront les mêmes, mais au fond, le Peuple Français vaut-il mieux ? Quel que soit l’épouvantail qui sera élu en 2022, - même s’il ne l’était pas lui-même, ses équipes le seront pour lui, et même, l’habilleront à n’y pas manquer - les lois immuables de la stabilité et de la médiocrité l’emporteront : dérives, y compris d’autorité, les vieux partis, qui comme des zombies reviennent sans cesse... viendront saper ce que d’autres auront tenté... fragilité de l’effort humain devant l’énormité des drames qui se jouent... La mécanique ne peut être sauvée.

    Pour tenter d’arranger au mieux quelques détails infimes qui seront comme une poussière timide sous l’avenir, songer un peu au-delà de ses lunettes pourrait convenir mieux.

    Il existe des centaines de groupements, de think tanks... S’accorderont-ils un jour ? Non, ils ne le feront pas. On se passera d’eux.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :