• L'Afrique ancienne - François-Xavier Fauvelle

    L'Afrique ancienne   -  dirigé par François-Xavier Fauvelle

    De l'Acacus au Zimbabwe ;

    Collection dirigée par Joël Cornette ;

    Belin ;   10 oct. 2018 ;   680 p.;   49€.

    Présentation officielle :

    Les civilisations de l'Afrique ont enfin une histoire

    L’Afrique : un continent géographique, plusieurs continents d’histoire. Depuis la mise en place de son peuplement, il y a quelque vingt mille ans, jusqu’au XVIIe siècle, quand l’Afrique bascule dans un nouvel ordre global, cette histoire millénaire et plurielle est celle d’empires et de villes, d’innovations techniques et artistiques, de vies nomades ou sédentaires, de mouvements de populations et de circulations d’idées. Kerma, Aksum, Mâli, Kanem, Makouria, Abyssinie, Ifât, Ifé, Kongo, Zimbabwe… Combien de sociétés africaines ont, bien avant l’emprise de puissances étrangères, exercé leur rayonnement et conversé avec les autres formations politiques du monde ?

    Cet ouvrage propose, de manière inédite, de découvrir l’histoire ancienne du continent africain. Il nous emmène sur les routes qui ont attiré les marchands grecs ou arabes dans les grandes capitales africaines, qui ont conduit les pèlerins sahéliens de Tombouctou à La Mecque, les diplomates nubiens de Dongola à Bagdad. Voisinant avec cette Afrique en mouvement, apparaissent les singularités sociales des pasteurs de vaches ou de dromadaires, des chasseurs-cueilleurs, des forgerons et des potières. L’histoire de l’Afrique est le fruit de ce balancement entre le temps court des acteurs et le temps long des profondeurs culturelles.

    Loin des clichés, L’Afrique ancienne, dirigée par François-Xavier Fauvelle, relève un défi : faire de toute trace une source d’histoire et nous présenter à la fois des sites archéologiques grandioses ou ténus, des écrits de moines ou de scribes royaux, des gravures et des peintures rupestres, des vestiges d’outils, des parures, des objets du culte ou de la vie quotidienne, des fragments de langues, des robes d’animaux domestiques ou encore des génomes de plantes, des paysages façonnés par l’homme, des événements remémorés.

    Illustré par plus de 300 documents – photographies, cartes, relevés et dessins archéologiques –, ce livre invite à partager le désir d’étonnement autant que le plaisir de la rencontre. Cette somme unique réunit les meilleurs spécialistes au monde, quelquefois les seuls de leur domaine.

    L'Afrique ancienne   -   François-Xavier Fauvelle


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    TR
    Lundi 22 Octobre à 17:14

    "Il nous emmène sur les routes qui ont attiré les marchands grecs ou arabes dans les grandes capitales africaines, qui ont conduit les pèlerins sahéliens de Tombouctou à La Mecque"

    On est déjà alors en pleine période du commerce d'esclave sous l'influence de puissances étrangères!

      • Mercredi 7 Novembre à 16:58

        L'ouvrage ne parle pas du commerce des esclaves ou peut-être, le mentionne-t-il rapidement dans le texte. Il est centré plutôt sur la mise en valeur d'une histoire exceptionnelle étalée sur une période longue, extrêmement riche et qui dépeint les différentes civilisations et les grands centres d'activité au long des siècles. Il étudie les aspects culturels, et notamment, les sources de la tradition orale.

        C'est certainement la volonté des auteurs de ne pas ternir avec la question de l'esclavage la richesse multiple et panoramique d'un génie propre à l'Afrique, d'un génie commun. happy happy happy

    2
    Mardi 23 Octobre à 10:57

    Peut-être l'équipe de M. Fauvelle parle-t-elle aussi de l'industrie de l'esclavage qui n'est pas un cliché ; des dépôts de "captifs à vendre" au Dahomey, des chaînes arabes de nègres remontant vers le Nil, des ateliers traditionnels de castration de garçonnets que Joffre fit fermer à Tombouctou.

    C'est loin d'être un détail...

      • Mercredi 7 Novembre à 17:03

        Ce n'est certes pas un détail mais l'ouvrage, très bien illustré, ne consacre aucune partie à cet aspect, pour les raisons esquissées dans la réponse à TR. happy happy happy

        Cette action de Joffre est intéressante !



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :