• Jacques de Molay - Philippe Josserand

    Jacques de Molay   -   Philippe Josserand

    Le dernier grand-maître des Templiers ;

    Les Belles Lettres ;   20 sept. 2019 ;  592 p.;  26€90.

    Présentation officielle : Jacques de Molay fascine. Parmi les vingt-trois grands-maîtres qui se sont succédé à la tête de l’ordre du Temple entre 1120 et 1312, il est sans doute le seul dont le public conserve la mémoire. Les Rois maudits de Maurice Druon l’ont immortalisé et de récents supports, du Da Vinci Code à Assassin’s Creed, ont répandu son nom dans le monde entier. Pourtant, s’il est ancré dans le mythe, Jacques de Molay n’a guère captivé les historiens. Il est un « inconnu célèbre », d’ordinaire déprécié, sur lequel bien des incertitudes persistent jusque pour ses dates essentielles – sa naissance, son élection ou même sa mort. Les traces de son action, toutefois, sont loin d’être indigentes. Ce sont ces sources, étudiées de façon systématique et confrontées aux différentes mémoires existantes, qui offrent de jeter un nouvel éclairage sur le grand-maître : débarrassé des stéréotypes, Jacques de Molay peut enfin sortir de l’ombre.

    Jacques de Molay   -  Philippe Josserand


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    TR
    Jeudi 10 Octobre à 21:03

    En fait, il fascine parce qu'on ne sait pas exactement quels crimes on lui a reproché, ceci alors que Philippe le Bel avait un caractère tyrannique, capable de condamnations injustes comme avec ses belles-filles et ceux qu'il a considéré comme leurs amants.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :