• Infante en danger - Actualité espagnole, Manos Limpias et l'affaire Urdangarín

     

    Depuis plusieurs semaines et la fin de l'année 2011, l'affaire Urdangarín occupe une part de l'actualité espagnole.

    RN 2 a suivi cette affaire et voici les éléments principaux actuels.

     

    Le gendre du roi Juan Carlos, l'ancien champion Iñaki Urdangarín, mari de l'Infante Cristina, a été accusé d'utiliser à des fins personnelles des fonds qui ont transité par des organismes et fondations dont il avait la charge, notamment l'Institut Noos qu'il présidait entre 2004 et 2006.

     

    Au début de cette affaire, je m'étais dit que, même si des faits en théorie peut-être pouvaient être avérés, on pouvait s'attendre à ce que les lobbies républicains s'emparent de l'affaire pour en profiter.

     

    Depuis, la presse a abondamment évoqué cette affaire qui suit son cours. Mais le syndicat Manos Limpias ("Mains propres"), a demandé que le 25 Février prochain l'Infante Cristina soit citée au moins comme témoin tandis que son mari sera, lui, dans la position d'accusé.

     

    Pourtant, les services anti-corruption du Fisc considèrent que l'Infante n'a jamais appartenu au cercle des décisions de l'Institut ni qu'elle ait été concernée par les irrégularités supposées de son mari, ni qu'elle aurait une responsabilité partagée. Tandis que le syndicat Manos Limpias affirme qu'elle a bénéficié d'un enrichissement personnel et qu'elle aurait été au coeur du dispositif. C'est ce que rapportait déjà l'ensemble de la presse puis le 7 Février notre confrère l'agence Colpisa.

     

    Un élément qui expliquerait la totalité de cette affaire se trouve dans cette explication abondamment déjà évoquée, et que partage RN 2 et que je partage aussi : certaines pratiques auraient été admises. Nous pouvons le rapporter à un très grand nombre de cas similaires ailleurs et par exemple en France. Les modifications éventuelles des législations ne rentrent pas du jour au lendemain dans la pratique et, voici mon avis, cela est au moins bien compréhensible.

     

    Aujourd'hui, l'Infante Pilar, soeur du roi, a déclaré devant les journalistes : "Lorsqu'on n'est pas jugé, pas coupable, il faut se taire !"

     

    Affaire à suivre sur Royauté-News.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :