• INAO : Supprimer la dépendance ministérielle des appellations d'origine

    RN 2 et La Rédaction

    Supprimer la dépendance ministérielle des appellations d'origine

    Nous voulons émettre une position générale d'esprit monarchique au sujet de l'INAO : cet organisme, l'Institut national de l'origine et de la qualité (qui distribue les label AOC par exemple) ne doit plus dépendre du Ministère de l'Agriculture.

    Sans couper le contrôle médical des produits alimentaires, qui dépend de la direction sanitaire, on ne voit pas pourquoi l'État vient se mêler de ce qui ne le regarde pas.

    Il ne faut pas rompre tout contact avec l'État, car ce ne serait pas forcément une bonne chose non plus, comme on l'a vu par exemple pour le camembert où les "poids lourds" (producteurs influents) ont réussi à faire autoriser l'emploi de lait thermisé pour diminuer les procédures d'hygiène, ce qui est dangereux car cela détruit les anticorps du lait.

    Mais l'organisation ne doit dépendre dans son travail propre que des terroirs et des seuls partenaires autorisés dont par définition l'État ne peut faire partie. (Il n'est pas normal par exemple que l'État nomme la direction de l'INAO...)

    Parmi l'un des derniers scandales de l'État : L'INAO, contre toute vraisemblance historique et contre la volonté des acteurs de cette production vinicole, veut déclasser et faire sauter l'appartenance des Vins de Chablis à la région des Vins de Bourgogne !

     

    Et ne parlons pas des vins de Bordeaux, attaqués depuis des années par une dérégulation de repères...


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :