• Histoire de la France coloniale - Armand Colin

    Histoire de la France coloniale

    Armand Colin ;  17 août 2016 ; nouveau tirage 2020 ;   32€ chaque volume.

    1 :Des origines à 1914 ; Jean Meyer ; Jean Tarrade ; Anne Rey-Goldzeiguer ; Jacques Thobie

    2 : De 1914 à 1990 ; Charles-Robert Ageron ; Catherine Coquery-Vidrovitch ; Gilbert Meynier ; Jacques Thobie

    Présentation officielle : Une histoire de la France coloniale  ? Pour quoi faire ? Pour compléter les histoires de la France rurale, de la France citadine, de la France religieuse ? Pour renouveler l’histoire des colonies françaises écrite selon la mode des années 1930  ? Pour écrire enfin une histoire scientifique à partir des documents d’archives et des recherches universitaires récentes?
    Ce livre, rédigé par une équipe de professeurs d’université spécialistes de l’histoire coloniale moderne et contemporaine, se veut une histoire qui soit autre chose qu’un naïf récit d’épopée ou un catalogue d’abominations colonialistes. Il apporte des réponses précises aux questions les plus difficiles : pourquoi la France a-t-elle, inlassablement, pendant cinq siècles, été tentée par l’aventure outre-mer et retenue par l’entreprise coloniale ? Quelles furent les motivations successives des acteurs anciens et des décideurs modernes ? Doit-on croire que les mobiles économiques, ou patriotiques, ou religieux, ou diplomatiques furent essentiels  ? L’opinion française fut-elle enthousiaste, réservée ou indifférente ? L’imaginaire social, le goût de l’exotisme, l’attrait de la puissance et de la gloire ont-ils joué un rôle appréciable  ? Sur ces questions  : le rôle de l’Empire, le jeu politique, le processus de la décolonisation, les auteurs ont fait le point, de manière neuve et impartiale, cernant les réalités multiples d’un concept dont il était nécessaire de ressusciter la richesse.

    Histoire de la France coloniale -  Armand Colin

     

    Histoire de la France coloniale -  Armand Colin


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    TR
    Mercredi 9 Décembre 2020 à 22:34

    Sous l'Ancien Régime, "l'aventure coloniale" ne tentait pas tellement les Français, sans doute parce qu'ils se sentaient trop "bien chez eux", ce qui n'était pas le cas par exemple des Anglais (les Irlandais, eux, ont plus souvent été déportés comme esclaves, mesure considérée comme "clémente" par les Anglais qui les auraient autrement massacrés); pour les Espagnols c'était l'hidalguie qui était devenue trop nombreuse pour l'ère de paix qui s'est ouverte à la fin de la Reconquista, etc.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :