• Présentation améliorée le 20 Février et le 14 Mars et le 17 Mars 2016.

     

     

    Cette présentation historique s'adresse d'abord aux connaisseurs expérimentés des anciennes familles. Si l'on souhaite apporter un commentaire, écrire au Site.

    __________________________________________________________________________________

     

     

     

    La maison de Dampierre est connue depuis le XII° siècle au moins. Elle a participé aux Croisades, et des documents très anciens attestent de son existence, où sa demeure était Picarde d'abord et se tenait à proximité de la frontière entre la Picardie et la Normandie. Ensuite elle s'installa également en Ponthieu.

     

    La famille de Dampierre-Millancourt, actuellement subsistante, constituait la branche cadette de cette maison picarde que nous évoquons car elle est celle d'Emmanuelle de Dampierre, Duchesse d'Anjou et de Ségovie dont les funérailles seront célébrées vendredi. Cette branche s'installa aux Iles dans la 1ère moitié du XVII°s., tandis que la branche aînée (Sainte-Agathe), s'éteint au XIX° s.

     

    Cette famille était devenue notamment depuis le 18° siècle une des plus brillantes de la grande noblesse française. Mais depuis qu'elle est connue, elle était illustre et d'une très grande qualité. Son aïeul Jourdain, seigneur de Dampierre et de Biville, au XV° siècle, fut Panetier du roi en 1405.

     

    Voici quelques années, les sources historiques de la maison de Dampierre ont été étudiées. (ouvrage de référence publié par un cousin de la famille de Dampierre ; voir ci-dessous et (1)

     

    Par ailleurs elle ne provient pas de la très illustre maison de Dampierre du Moyen-Age, comme certains ont voulu le croire. La grande Maison de Dampierre, que l'on appelle ainsi pour la distinguer de la famille actuelle, ou aussi de toutes celles d'un autre nom qui ont porté celui de Dampierre en raison de possessions homonymes; cette très grande maison de Dampierre du Moyen-Age était d'origine illustre, et dans ses deux branches très connues elle devint, pour l'une, héritière du Comté de Flandres, et l'autre, de l'ancienne maison de Bourbon. Il n'empêche cependant que le mariage de Don Jaime avec Emmanuelle de Dampierre constituait un signe, rappellant l'Histoire ancienne et l'époque des Bourbon-Dampierre d'autant que l'hypothèse d'un rattachement méritait d'être soigneusement examinée.

     

    Nous avons étudié depuis longtemps cette hypothèse du rattachement, et bien que l'actuelle maison de Dampierre ne soit pas une des branches de la grande maison de Dampierre, il était possible cependant que la maison picarde de Dampierre-Millancourt dont nous évoquons l'histoire ait un lien très ancien avec les grands Dampierre. Aucune indication sur la manière dont cela peut être possible ne sera donnée avant que la certitude en soit publiée, ce qui interviendra dès qu'elle le sera.

     

    Nous indiquons simplement et sans entrer plus en avant que les tentatives pour rattacher l'une à l'autre s'effectuent sur une base inexacte. D'ailleurs, au 20° siècle, a été écrite la première histoire de la famille de Dampierre, par un des siens (1), destinée principalement aux membres de la famille. Cet ouvrage, lu avec grand intérêt il y a quelques années, n'indiquait aucun rattachement avec les grands Dampierre. L'ancienneté de l'actuelle famille de Dampierre et sa solide position en Picardie et dans le Royaume la rendent illustre et la placent parmi les meilleures grandes et anciennes maisons de la noblesse française.

     

    La branche installée aux Iles (Saint-Christophe, aux Antilles) se transplanta à une époque récente en Saintonge. Sa demeure principale, Plassac, dont le château a été bâti en 1772 sur un emplacement très ancien, entrée par héritage familial (des Malvin de Montazet), fut au 19° et une partie au 20° siècle, un des grands rendez-vous, au-delà de la Saintonge, des régions avoisinantes, tandis que les Dampierre étaient l'une des principales familles brillantes de l'Ouest et de l'Aquitaine. Se tenaient (et se tiennent toujours) des chasses réputées au château de Plassac. Les Dampierre résidaient en même temps dans les Landes et en Lot-et-Garonne.

     

    Elle a fait partie des grandes familles Légitimistes et ultérieurement nous donnerons quelques détails sur certains de ses membres les plus notoires.

     

    Elle est apparentée aux grandes familles de la région bordelaise, entre autres celle des Pontac, autre grande famille Légitimiste, que nous avons récemment citée.

     

    Elle s'est alliée au 19° siècle à d'autres familles qui ont joué un rôle Légitimiste important, telles par exemple celle de Curzay ou celle du célèbre Général de Lamoricière.

     

    Le Chef de cette famille, le marquis de Dampierre, combattit pour l'Indépendance américaine. Son fils, le marquis de Dampierre, fut l'un des principaux soutiens des Bourbons en 1814, et devint Pair de France en 1827. Il était l'aïeul d'Emmanuelle de Dampierre, ainsi que celui des quatre rameaux de la famille, dont l'un a créé la marque champenoise Comtes de Dampierre

     

    Emmanuelle de Dampierre était la fille de Roger, vicomte de Dampierre, Duc de San Lorenzo, et de la Princesse Vittoria Ruspoli, des Princes de Poggio Suasa et de Cerveteri.

     

    Son grand-père Richard devint duc romain sous le nom de Duc de San Lorenzo en 1898, titre inscrit en 1903 en Espagne, puis à nouveau en 1907.

     

    Son frère, Richard, Duc de San Lorenzo, fut Résistant durant la Seconde Guerre Mondiale (RN 2), [ tandis qu'un autre membre de la famille, Jacques, fut aussi Résistant et mourut en déportation ; de nombreux membres de la famille ont participé de façon notable à la IInde Guerre Mondiale ] et par la suite Ambassadeur de France au Costa Rica. Il avait épousé María de las Mercedes Pedroso y Sturdza. Il fut le dernier à porter le titre de Duc de San Lorenzo.

     

     

     

     

     

    07

    Château de Plassac en Saintonge

     

     1. Bernard de Larquier-Rochefort : Les Dampierre en Saintonge.