• Christophe Colomb ; vu par un marin - Jean-Baptiste Charcot

    Paulsen ;  21 septembre 2017 ;  23x23 ; 352 p.;  300 illustrations ; 56€.

    Le célèbre explorateur italien raconté par un aventurier du XXe siècle. Un texte incroyablement vivant, accompagné ici, par plus de 200 illustrations; Préface de Paul Chack ;

    Christophe Colomb ; vu par un marin

    Près de 400 ans après les expéditions de Christophe Colomb, Jean-Baptiste Charcot, le « gentleman des pôles », entreprend d’écrire sur le grand navigateur qui l’a précédé. Riche de son expérience d’explorateur et de marin au long cours, doté d’une solide connaissance des sciences grâce à son père médecin, c’est l’homme de métier qui s’exprime en expert, raconte le capitaine de navire moderne qu’était Christophe Colomb (l’un des premiers à utiliser des instruments tels que la boussole, le quadrant, le gouvernail d’étambot ou encore le bâton de Jacob) et dresse, à travers le personnage, un état des lieux de la Marine à la fin du XVe siècle.

    Il s’étend sans détour ni exagération, à la manière des véritables marins, sur sa prodigieuse aventure maritime, en nous faisant partager des épisodes de la vie des matelots embarqués, entre chants collectifs, labeur quotidien, mutineries et découvertes fantastiques. Conquistador, astrologue, chef d’expédition, marchand, vice-roi des Indes... On oublie souvent la qualité première du célèbre explorateur italien : son art des sciences de la navigation. Jean-Baptiste Charcot nous la rappelle dans un texte incroyablement vivant, ici accompagné par plus de 200 illustrations.


    votre commentaire
  • La Rédaction

     

    Exposition : "L'art du Qalamkar d'Ispahan : raconter le monde" du 04 juillet au 7 janvier 2018 au Musée Bargoin de Clermont d'Auvergne.

    Le Qalamkar est un dessin sur une toile de coton, généralement un assemblage de plusieurs tissus de coton imprimés aux tampons de bois taillés dans des bois durs.

    L'Art du Qalamkar d'Ispahan

    L'Art du Qalamkar d'Ispahan


    2 commentaires
  • L'ascension du Mont-Blanc - Ludovic Escande

    Allary  ;  31 août 2017 ;  160 p.;  16€90


    votre commentaire
  • Caravanes chinoises - Marie-Josée Laroche et René Cornet

    Pippa ;  14€90.

     


    votre commentaire
  • Alfred R. Wallace - L'explorateur de l'évolution - Peter Raby -

    Florianne Vidal (Scénariste), Jean Gayon (Préfacier)

    Editions de l'Evolution ; 21 février 2013 ; biographie ; 443 p.; 24€.

    Wallace l'explorateur de l'évolution - Peter Raby

    Présentation officielle : En 450 pages captivantes, la vie du grand naturaliste, explorateur et théoricien, qui allait découvrir du fond des îles Moluques le mécanisme de l’évolution ― la sélection naturelle ―, et en envoyer l’exposé à Darwin. Douze années dans les jungles d’Amazonie et de Malaisie à chasser, écorcher, épingler insectes, papillons, oiseaux , à cataloguer, théoriser. Puis à sa vie d’humaniste en Angleterre, consacrée à la science, au droit des faibles, au spiritualisme auquel il s’est converti, et qui lui vaudra bien des déboires.

    Une autre présentation : Lorsqu'en 1858 Darwin reçoit, paniqué, une liasse de pages décrivant avec précision le mécanisme de la sélection naturelle, rédigées par l'un de ses propres collecteurs d'insectes, Alfred Russel Wallace, que va-t-il se passer ? Et quel genre d'homme fallait-il être, que fallait-il avoir accompli pour comprendre en une pincée d'années, du fond des îles Moluques, ce mécanisme majeur de l'évolution qui tenait Darwin en haleine depuis vingt ans ? Lorsqu'il embarque pour l'Amazonie à 25 ans, Wallace n'est pas seulement un intrépide aventurier sans fortune : naturaliste autodidacte, il a déjà clairement en tête de se mesurer aux mystères de l'évolution, à commencer par celui de la géographie des espèces.
    Alors, à la machette et au scalpel, Peter Raby nous embarque dans l'exploration de l'étrange évolution du vivant, de l'Amazonie aux îles Célèbes, entre malaria, naufrages et chasse aux insectes, papillons et autres animaux. Puis dans la non moins étrange et hasardeuse exploration de l'esprit, quand l'infatigable chercheur, revenu en Angleterre, en convoquait les forces invisibles. Et enfin dans l'exploration de la personnalité complexe de ce savant dont les observations mobilisent aujourd'hui même des équipes entières de biologistes et généticiens et qui, un jour et une fois pour toutes, avait choisi Darwin.


    votre commentaire