• Pour ce qu'il me plaist - Laure Buisson -

    Grasset ;  5 Avril 2017 ; 20 € 90.

    Jeanne de Belleville écuma les mers contre tout navire portant pavillon français, après que le roi fît exécuter sur un soupçon d'entente avec l'ennemi Anglais, son mari, le Sire de Clisson.

    Pour ce qu'il me plaît était la devise de la maison de Clisson. L'un des fils de Jeanne deviendra le célèbre Connétable de Clisson, l'un des grands Capitaines de la Guerre de Cent Ans. Le mari de Jeanne fut plus tard réhabilité. Royauté-News

    Pour ce qu'il me plaît - Laure Buisson


    3 commentaires
  • Mourir pour Buenos Aires - Jacques Marzac -

    Jacques de Liniers (1753-1810) Le chevalier du Nouveau Monde ;

    La Découvrance ;  1er mars 2017 ; 212 p.;  19 €.

    Mourir pour Buenos Aires - Jacques Marzac

    Présentation officielle : Une vie incroyablement romanesque ! La gloire y alterne avec les noires épreuves.
    Jeune aristocrate français (né à Niort en 1753), Jacques de Liniers est formé à Malte d'où il sort chevalier puis officier de cavalerie dans l'armée de Louis XV. Avec l’accord de la France, il rejoint la Marine espagnole et se couvre de gloire lors de plusieurs actions audacieuses contre les Barbaresques et les Anglais sur le théâtre européen de la guerre d’Indépendance américaine. Et puis il connaît l'apothéose dans le Rio de la Plata (Argentine, Uruguay, Paraguay, Bolivie) dont il sera le vice-roi adulé après avoir battu à deux reprises et de façon épique les conquérants anglais.
    Mais les épisodes sombres succèdent aux pages glorieuses : faute secrète de jeunesse, Conseil de guerre, deux fois veuf, scandale amoureux… Le pire survient au soir du deuxième combat qu'il commande contre les Anglais pour la Defensa de Buenos Aires : il est initialement battu, isolé, perdu avant de reprendre victorieusement l’ascendant.
    Personnalité charismatique impressionnante de bravoure et d’audace, il se relèvera de toutes ces épreuves. Il se couvrira de gloire et d'honneur. Son immense popularité auprès de la population l'aurait destiné à prendre la tête de la rébellion pour l'indépendance et devenir ainsi le Bolivar de la jeune Argentine. Par loyauté, il choisira la mort dans l’honneur et meurt fusillé en héros (1810).


    votre commentaire
  • L'île à éclipses  -  Bruno Fuligni-

    Biblis ; paru le 23 Mars 2017 ;  128 p.; 8€.

    L'île à éclipes  -  Bruno Fuligny

    Cet article, oublié, a été publié le 14 sept. 2017


    2 commentaires
  • Les Hors-la-loi de l'Atlantique - Marcus Rediker -

    Pirates, mutins et flibustiers ;

    Traduction d'Aurélien Blanchard ;

    Seuil ; paru le 11 Mai 2017 ;  304 p.;  22 € 50.

    Les Hors-la-loi de l'Atlantique - Marcus Rediker


    votre commentaire
  • Utopies pirates - Peter Lamborn Wilson -

    Corsaires, Maures et Renegados ;

    L'éclat/poche ; paru le 2 Mars 2017 ;  235 p.;  8 €.

    Résumé : Du XVIe au XVIIIe siècle, tandis que les pirates des pays barbaresques sillonnent les mers et réduisent en esclavage des milliers de captifs, autant d'Européens, abandonnant la prude et despotique Europe chrétienne, se convertissent à l'islam et d'aucuns rejoignent les communautés pirates. Certaines d'entre elles "abritaient des micro-sociétés vivant délibérément hors-la-loi et étaient bien déterminées à le rester, ne fût-ce que pour une vie brève, mais joyeuse " écrit Hakim Bey dans le prologue de la TAZ.
    Peter Lamborn Wilson revient sur ces utopies pirates et plus particulièrement sur l'une d'entre elles, la République de Salé, où convergèrent au XVIIe siècle nombre de ces Renegados, dont l'histoire semble s'être abîmée en mer avec leurs rêves de société égalitaire.  

     

    Utopies pirates -


    2 commentaires