• Gourde impériale chinoise

    La Rédaction

    Une des deux gourdes ayant appartenu à l'Empereur Qianlong a été vendue près de Tours hier le 10 juin à un Français pour quatre millions cent mille euros hors frais.

    Cette gourde se trouvait au château d'Artigny, en Indre-et-Loire, devenu un relais-château en 1961 après avoir été la propriété du parfumeur François Coty, et elle a été trouvée dans un grenier.

    Qianlong (1736-1795) était le quatrième empereur Mandchou. L'autre gourde avait été vendue à Hong-Kong par Sotheby's pour un million huit cent mille euros en 2016.

    Comme l'indique Ouest-France, selon Philippe Rouillac (l'un des deux commissaires-priseurs), la gourde a vraisemblablement été ramenée par « un descendant de la famille (qui) était officier d’état-major de la Marine royale en mission en mer de Chine dans les années 1842-1847 »

    Selon les commissaires-priseurs, cette gourde (c'est-à-dire, le couvercle) servait  de cendrier. D'autres trésors ont été mis à la vente lors de la même session.

    © Rouillac  Image de l'étude du Commissaire-priseur

    Gourde impériale chinoise

    © AFP

    Gourde impériale chinoise


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Catoneo
    Mardi 12 Juin à 11:55

    L'objet peut aussi provenir de deux pillages.

    Soit le sac du Palais d'été de 1860, soit les vols importants et répétés des eunuques du dernier enfant-empereur de Chine, qui avaient ouvert des boutiques d'antiquités dans le quartier de la Cité interdite et les approvisionnèrent jusqu'après la proclamation de la République de 1912.

     

      • Mercredi 13 Juin à 18:18

        Merci de cette précision utile et instructive. happy happy happy



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :