• Mes as de cœur  -  Brigitte Bardot

    Arthaud ;   paraîtra le 11 sept. 2019 ;   240 p.;   6€90.

    Présentation officielle : « Il y a eu dans le passé et aujourd’hui encore des personnes de grande valeur qui agissent positivement pour améliorer le sort des animaux et préserver la nature. Je les remercie infiniment, ce sont "mes as de cœur". »

    « Les animaux ont ensoleillé ma vie ! C’est à eux que je dédie cet ouvrage et à tous ceux qui se consacrent à leur protection et à celle de notre environnement. De Marguerite Yourcenar à Paul Watson, de Christian Zuber au Dalaï-Lama, j’ai eu la chance de rencontrer des êtres d’exception, des frères et sœurs de cœur, convaincus comme moi que l’homme n’est pas supérieur aux autres espèces. Dans le Larousse, le mot "humain" est défini comme "sensible à la pitié, bienfaisant, secourable" à l’image de ceux à qui je rends hommage dans ce livre. »

    Mes as de coeur  -  Brigitte Bardot

     


    votre commentaire
  • Pour une révolution délicieuse - Olivier Roellinger

    Fayard ;   paraîtra le 28 août 2019 ;   200 p.;   18€.

    Présentation officielle : Aujourd’hui, pour manger sainement, il faut presque être hors la loi  ; puisque les hommes politiques ne se battent pas pour défendre la nourriture, qui est notre premier médicament, notre héritage et notre culture, nous, citoyens, devons agir pour une révolution délicieuse.

    Comme beaucoup d’entre vous, j’ai connu des épreuves.
    Mais, aussi paradoxal que cela puisse paraître, ces épreuves ont été une chance et elles m’ont incité à poursuivre mes rêves et à m’engager.
    À 20 ans, laissé pour mort en pleine rue par une bande de violents, j’ai réappris à respirer, à marcher et à vivre grâce à la cuisine.
    La seconde rupture, je l’ai connue plus tard, alors que j’étais au firmament de ma carrière. Un problème de santé m’a frappé et m’a permis de prendre conscience d’une nouvelle responsabilité, celle de mener un combat qui me tient à cœur depuis si longtemps : protéger nos petits producteurs talentueux à travers le monde pour qu’ils vivent décemment de leur métier. Pour que ces sentinelles de la biodiversité œuvrent à préserver notre patrimoine alimentaire.

    Des cercles vertueux existent déjà, un simple geste suffit souvent pour les mettre en place et sauver les hommes, la nature et notre alimentation à tous.

    Puisque les hommes politiques ne veulent pas se battre, nous, citoyens, pouvons nous lever pour une révolution délicieuse. Aujourd’hui, j’aimerais mener avec vous, tous unis, ce soulèvement alimentaire pacifiste et joyeux. Nous battre pour qu’enfin nous reprenions en main notre destin et arrachions des griffes des industriels ce trésor de l’humanité qu’est la nourriture.
    Car la nourriture est tout à la fois notre premier médicament, notre héritage et notre culture.
    Il est essentiel de transmettre le goût d’une cuisine écologiquement saine à nos enfants, comme nous leur apprenons à marcher, lire et compter.
    Face à l’état de la planète, la cuisine est une des clés de la transition écologique qui s’impose à notre société.

    Pour une révolution délicieuse - Olivier Roellinger


    votre commentaire
  • Soyez gentils  -  Georges Saunders

    Petit éloge de la bonté à l'usage des générations futures ;

    Fayard ;   paraîtra le 13 nov. 2019 ;   64 p.;   10€.

    Présentation officielle : Le 11 mai 2013, l’écrivain George Saunders était invité à prononcer le discours de remise des diplômes de l’université de Syracuse, dans l’État de New York. Soyez gentils  reprend, sous une forme légèrement remaniée, l’intégralité de ce discours, où il livre avec verve et humour une touchante méditation sur la gentillesse.

    Le 11 mai 2013, l’écrivain George Saunders était invité à prononcer le discours de remise des diplômes de l’université de Syracuse, dans l’État de New York.
    Soyez gentils reprend, sous une forme légèrement remaniée, l’intégralité de ce discours.
    Avec humour, verve et sensibilité, George Saunders livre une méditation touchante et profonde sur la gentillesse, invitant chacun d’entre nous à ne jamais se
    lasser d’errer sur la voie de la bonté.

    Soyez gentils  -  Georges Saunders


    votre commentaire
  • Mon dernier voyage  -  Raoni - Jean-Pierre Dutilleux

    Arthaud ;   8 mai 2019 ;   254 p.;   19€.

    Présentation officielle : « J’ai vécu une longue vie. Elle m’a donné joies et tristesses. Elle m’a aussi beaucoup appris. Pour moi, l’heure est venue de vous transmettre mon savoir. »
    Raoni a confié ses mémoires à Jean-Pierre Dutilleux en 2009 et en 2017. Depuis leur première rencontre en 1973, il n’est plus le même homme. Il a découvert le monde qui l’entoure au Brésil et au-delà des mers. Ce recueil inédit éclaire les pistes et fondations du monde des premiers habitants de la forêt amazonienne. Raoni souhaite que ce testament puisse inspirer certains à suivre ce chemin et tenter de protéger les Indiens, gardiens des dernières forêts primaires qui, toutes, sont attaquées. Avec elles, disparaissent des trésors de biodiversité, indispensables à la survie de notre planète, de milliards d’êtres humains, d’espèces animales et végétales.
    « Après ma mort, j’aimerais que les Indiens vivent tranquilles dans la forêt, qu’ils puissent chasser, pêcher et aussi chanter et danser au village. C’est cela la vie des Kayapos. »

    Mon dernier voyage  -  Raoni - Jean-Pierre Dutilleux


    votre commentaire
  • RN 1 pour La Rédaction

    Entre deux bains de mer, deux randonnées estivales olympiques ou dilettantes, ou encore deux échappées en déambulateur pour anciens vigoureux n'ayant pas raccroché l'aventure, un excellent moment vitaminique !

    Un lobby secret doté de moyens puissants, comme il en existe aujourd'hui avec ces sectes d'illuminés, prétend obliger l'espèce humaine à "s'améliorer" au moyen des machines... L'histoire sordide que nous vivons déjà actuellement !

    J'ai aimé les acteurs, le scénario simple, le petit clin d'oeil MacLaren dans les embouteillages, les exploits (presque tous) réalistes et maîtrisés, la fin.

    Si la bagarre finale peut être discutée d'un point de vue technique, c'est vraiment un détail et ce film est une ode à ce qui est sain et naturel.

    Un film très frais, et le critique du Monde en sera pour les siens. Puisqu'il prend à contre-pied la pensée ambiante obligatoire, il ne pouvait pas plaire au critique cinéma du journal Le Monde. Nous, nous aimons ce qui est vrai, pas la "réalité augmentée" ni les utopistes dangereux. Rien que pour ça, c'est bien d'aller voir cet épisode en spin off Hobbs & Shaw.

    Cinéma : Fast & Furious  : Hobbs & Shaw


    votre commentaire
  • La Rédaction

    15 Août, Assomption de Notre-Dame. Le 25 Août, Fête de Saint-Louis.

    Ces deux dates sont idéales pour choisir la Fête nationale en France. La seconde, parce qu'elle est proche de la rentrée, est idéale comme par sa substance historique.

    Napoléon III faisait célébrer, le jour de la Saint-Louis, la Saint-Napoléon. Une église, dont l'élévation fut dotée par l'Empereur, figure ses traits dans un vitrail dédié à Saint-Louis, sur le personnage représentant le Saint.

    Une fête vraiment nationale, évoquant la force d'une histoire apaisée et universellement glorieuse, et parlant à tous sans tromper sur la nature de ses sources, ne peut que se tenir loin des trafics de la IIIème république.

     

    Nous invitons les Français à célébrer, dans les faits, dès l'an prochain, 2020, à célébrer, le 15 ou le 25 Août, leur Fête nationale à une date qui les rassemble et qui parle d'eux !


    4 commentaires
  • La Rédaction

     

    Le Versailles auvergnat attend votre visiste ! Le château des Lastic, une des plus plus illustes de France mérite une visite, lui et ses collections de peinture des XVII et XVIII° siècles.

     

    mercredi 10:30–12:30, 14:00–18:00
    jeudi(Assomption) 10:30–12:30, 14:00–18:00Les horaires peuvent être modifiés.
    vendredi 10:30–12:30, 14:00–18:00
    samedi 10:30–12:30, 14:00–18:00
    dimanche 10:30–12:30, 14:00–18:00
    lundi 10:30–12:30, 14:00–18:00
    mardi 10:30–12:30, 14:00–18:00

    Parentignat


    votre commentaire
  • RN 2 a préparé cet article pour La Rédaction

    Le Prince Alphonse de Bragance, héritier du trône de Portugal, était devenu membre du Corps des Pompiers Volontaires de Lisbonne, après le tragique incendie, entraînant la mort de quarante-neuf personnes, blessant soixante-dix autres, et emportant plus de 17 000 hectares de la Pinède de Leiria, le 17 octobre 2017.

    Cet incendie a été attribué à un acte criminel mais l'affaire n'est toujours pas entièrement élucidée.

    Mais nous pourrions avancer que cet incendie ne fut pas causé par un hasard même combiné d'un acte criminel, ni même probablement ne fut l'œuvre d'un pyromane, mais pourrait être un crime planifié par des négociants en bois pour avoir du bois bien sec à prix dérisoire pour faire des "pellets" pour chaudières.

    Le Prince lors d'une cérémonie l'été dernier, pour les 150 ans de l'Association Royale du Corps des Pompiers Volontaires de Lisbonne.

     

    Le Duc de Beira pompier

     


    votre commentaire
  • RN 2 et La Rédaction pour un article collectif.

     

    Titre franquistes 

    Le Premier ministre espagnol, Sánchez, veut faire supprimer une trentaine de titres, dont un bon nombre sont des grandesses, qu'il qualifie à tort de "franquistes". Cela  montre qu'en Espagne le personnel politique n'est pas en reste en fait d'obsession idéologique par rapport aux Français, ultra-champions en la matière. Ce qui n'est pas un bon signe d'avenir serein.

    Franco a maintenu la monarchie espagnole. Et, chef de cette monarchie, il avait le droit de créer des titres, et on ne saurait y voir de Franquisme ni "d'exaltation du fascisme", comme Sánchez qui en éprouve des visions.

    Et ces titres créés par Franco se sont vus refuser, après la Transition démocratique, l'autorisation d'être transmis à leur héritiers.

    Mais Sánchez a fait sien le principe qui consiste, lorsqu'on gouverne, à mécontenter et à diviser. Pourquoi unir et refermer les plaies ? On se le demande. Aussi cabochards que les Français, et ce n'est pas peu dire. Pourtant, Sánchez a eu affaire à forte partie dans l'Affaire de Los Caídos (le projet d'exhumer Franco de son mausolée). Mais ces gens-là, quand on leur ferme la porte, rentrent par la fenêtre.

    Toujours est-il que la nouvelle carotte du fin politique est de s'attaquer notamment au titre de Duc de Franco. Dans son aveuglement, il a oublié que ce titre n'a pas été décerné par Franco, mais par Jean Charles, l'ex-roi d'Espagne. Il est aujourd'hui porté par la petite-fille du Généralissime, qui n'est autre que Carmen Martínez Bordiú, célébrité espagnole, mère de Louis de Bourbon.

    Autant dire que pour Sánchez, il vaut mieux ne pas compter sur ce chiffon rouge qu'il agite à nouveau devant ses yeux, puisqu'il n'en est pas à sa première tentative. Version agitée de la politique de l'autruche, et plutôt que résoudre les problèmes, les énergumènes politiques, toujours taillés de même façon, répondent à deux critères de fabrication. Enfourcher des chimères, et prouver qu'ils n'ont toujours pas évolué, contrairement au monde qu'ils prétendent gouverner.

    Les deux bénéfices de cette histoire : le socialisme va s'y ridiculiser, et, les titres sont pris au sérieux en Espagne, y compris chez les socialistes. Et c'est vraiment très bien.


    2 commentaires
  • Lettre à un Inuit de 2022  -  Jean Malaurie

    Pluriel ;   272 p.;   09 mai 2019 ;    8€.

    Lettre à un Inuit de 2022  -  Jean Malaurie

    Présentation officielle : « Voici bientôt soixante ans que je parcours l’Arctique, du Groenland à la Sibérie, ses immenses déserts glacés habités par des sociétés ancestrales au destin héroïque.
    Adressée aux citoyens du grand Nord, cette lettre est un cri d’alarme : Résistez mes amis ! En n’acceptant l’exploitation des richesses pétrolières et minières de l’Arctique qu’avec votre sagesse. L’Occident est mauvais et nous avons besoin de vous. Le matérialisme nous conduit à notre perte.
    Puisse le citoyen inuit de 2022 voir le rêve des explorateurs se réaliser : un pôle non pollué où règnera un humanisme écologique. Il est urgent de reconnaître la prescience des peuples premiers et de prendre enfin humblement conscience que leur volonté obstinée de respecter cette nature ne fait pas d’eux des retardataires, mais des précurseurs. Telle est la force de leur pensée sauvage. »
     
    Né en 1922 à Mayence, géo-ethno-historien, président et fondateur de la célèbre collection « Terre Humaine » aux éditions Plon, Jean Malaurie est le premier homme à atteindre en traîneaux à chiens le pôle géomagnétique Nord le 29 mai 1951. En 1990, il a révélé, après l’archéologue Serge Aroutiounov, l’Allée des baleines, le Stonehenge de la Sibérie, en Tchoukotka.
    Ce vibrant appel est celui d’un ambassadeur de bonne volonté de l’Arctique à l’Unesco qui observe, avec un regard angoissé, la disparition d’une part de l’intelligence humaine et de ses mystères.

    votre commentaire