• Madame de Maintenon   -   Alexandre Maral

    Belin ;  12 sept. 2018 ;   416 p.;  2€5.

    Présentation officielle : Comment la veuve Scarron en vint à épouser le Roi Soleil

    L'histoire de Françoise d’Aubigné, épouse Scarron puis marquise de Maintenon, évoque ces contes de fées où les bergères épousent des rois. Elle constitue sans doute l’exception la plus spectaculaire à la règle des barrières sociales de l’Ancien Régime. Entrée dans l’histoire par la porte de service, Françoise y accomplit l’une des plus fabuleuses aventures du XVIIe siècle. Son éducation, son premier mariage, son veuvage, sa rencontre avec Mme de Montespan, ses premiers contacts avec la cour, sa mission auprès des bâtards royaux, l’affaire des Poisons ont été autant d’étapes sur le long chemin, que rien ne laissait prévoir, de l’incroyable ascension qui devait la rapprocher de Louis XIV, au point qu’elle finit par épouser le plus grand roi de l'époque, au faîte de sa puissance et à l’apogée de son règne.

    L'histoire de Madame de Maintenon s’envisage ici moins comme le portrait d’un caractère, d’une personnalité, d’un destin, que comme l’étude et l’exploration de l’époque à laquelle il a appartenu, de la société qu’il a fréquentée, des liens qu’il y a noués. La prodigieuse ascension de cette personnalité d’exception s'explore par l'analyse de son réseau de relations sociales, soigneusement constitué pendant son premier mariage et son veuvage, mais aussi le fonctionnement de la Cour : un nouveau système prêt à admettre ce type de profil social, qui évoque certains grands serviteurs de l’État.

    Madame de Maintenon - <p>L'histoire de Françoise d’Aubigné, épouse Scarron puis marquise de Maintenon, évoque ces contes de fées où les bergères épousent des rois. Elle constitue sans doute l’exception la plus spectaculaire à la règle des barrières sociales de l’Ancien Régime. Entrée dans l’histoire par la porte de service, Françoise y accomplit l’une des plus fabuleuses aventures du XVII<sup>e</sup> siècle. Son éducation, son premier mariage, son veuvage, sa rencontre avec Mme de Montespan, ses premiers contacts avec la cour, sa mission auprès des bâtards royaux, l’affaire des Poisons ont été autant d’étapes sur le long chemin, que rien ne laissait prévoir, de l’incroyable ascension qui devait la rapprocher de Louis XIV, au point qu’elle finit par épouser le plus grand roi de l'époque, au faîte de sa puissance et à l’apogée de son règne.</p>

<p>L'histoire de Madame de Maintenon s’envisage ici moins comme le portrait d’un caractère, d’une personnalité, d’un destin, que comme l’étude et l’exploration de l’époque à laquelle il a appartenu, de la société qu’il a fréquentée, des liens qu’il y a noués. La prodigieuse ascension de cette personnalité d’exception s'explore par l'analyse de son réseau de relations sociales, soigneusement constitué pendant son premier mariage et son veuvage, mais aussi le fonctionnement de la Cour : un nouveau système prêt à admettre ce type de profil social, qui évoque certains grands serviteurs de l’État.</p>


    votre commentaire
  • Le petit Louis XV   -   Pascale Mormiche

    Champ Vallon ;  4 oct. 2018 ;   448 p.;  27€.

    Extrait de la présentation : En suivant au quotidien une enfance royale, on voit le nourrisson sortir des affres des maladies enfantines et subir les premiers soins pédiatriques, le garçonnet acquérir des connaissances et former son caractère, le jeune homme instruit affirmer ses préférences dans un contexte d’explosion des progrès scientifiques et de renouveau des arts, jusqu’au moment où Louis XV est majeur, sacré et marié.


    2 commentaires
  • Des moines dans la cité ; XVI-XVIIIe Siècle - Bernard Hours

    Belin ;   384 p.;  11 oct.   2016 ;   23€.

    Présentation officielle : Les villes françaises, au lendemain d'un xvie siècle marqué par la Réforme et les guerres de religions, se couvrent d'un « blanc manteau » de couvents et de monastères. Paris, nouvelle Rome, est exceptionnelle et exemplaire : capitale politique et culturelle, la ville porte une dynamique religieuse rayonnante. Les fondations nouvelles, suscitées par la réforme catholique, se multiplient à côté des anciennes abbayes médiévales qui exercent leurs droits seigneuriaux sur une grande partie du territoire urbain.
    Congrégations et ordres religieux sont des acteurs essentiels de la vie de la cité. Au cœur de la spéculation immobilière, leurs terrains sont l'objet de convoitises et chacun de leurs établissements représente un potentiel de production, de consommation, d'emploi et d'assistance. Les réguliers participent aux cérémonies civiques et portent les prières de la cité. Protégés des rois et des grands, conscients de leur pouvoir et de leur influence, ils contribuent pourtant à l'insurrection de la Ligue et prennent une part décisive à la dynamique de la réforme catholique par le biais de leurs prédicateurs et confesseurs. Avec eux, les Parisiens, et les Parisiennes, atteignent un taux d'alphabétisation très supérieur à la moyenne nationale. Paris doit également à leurs bibliothèques et à leurs savants une bonne part de son rayonnement dans la République des Lettres.
    Grâce à Bernard Hours, nous comprenons mieux comment ces femmes et ces hommes, qui ont voulu vivre hors du monde, ont aussi été des acteurs incontournables de la vie culturelle, économique et sociale de la cité.

    Des moines dans la cité  - Bernard Hours


    votre commentaire
  • Eoliennes : chronique d'un naufrage annoncé - Pierre Dumont - Denis de Kergorlay

    Editions François Bourin ;   160 p.;  8 novembre 2018)  16€.

    Pour information, et le débat est intéressant. La moyenne se trouve peut-être en deça de ce réquisitoire. RoyautéNews

    Eoliennes : chronique d'un naufrage annoncé - Pierre Dumont - Denis de Kergorlay

    Présentation officielle : Le grand plan de développement de l’énergie éolienne en France va-t-il tourner au naufrage ? Tout semble l’annoncer. Des doutes de plus en plus forts et justifiés entourent ce choix énergétique qui répond essentiellement à des considérations politiques. Dans toutes les régions de France se manifeste une opposition croissante de la part des riverains contre les éoliennes qui menacent leur environnement et leur santé, mais aussi des Français en général, révoltés par le saccage de leurs paysages et le gaspillage des denier publics. Trompeusement paré de toutes les vertus écologiques, le développement en France des éoliennes, destructrices du patrimoine et de notre potentiel touristique, n’obéit à aucune logique climatique ou économique. Il donne lieu à des montages financiers souvent opaques qui ne profitent qu’à un petit nombre d’initiés, alors que c’est l’ensemble des Français qui, par leurs impôts et les taxes perçues sur les factures d’électricité, supportent le coût insensé de cette politique irresponsable. Il est plus que temps de renoncer à cette utopie écologique qui ne correspond ni aux spécificités de la France en matière de paysages, ni à son modèle énergétique, et qui nous conduit collectivement vers un désastre culturel, environnemental, sanitaire et financier sans précédent.


    4 commentaires
  • par RN 1

     

    La règle du devoir de réserve, imposée par la tradition aux diplomates, n'est visiblement pas pour elle. A moins qu'elle ne voie dans sa fonction d'ambassadrice des Pôles une sinécure dorée avant que la loterie ministérielle ne la réélise un jour. Et c'est peu respectueux des Pôles.

    Ségolène Royal critique « la posture monarchique » du président fançais. C'est facile, comme on le voit. Et constater le manque effrayant de connaissances de base de ceux (-et-celles) qui ont fait des fonctions politiques leur terrain gardé, n'est pas moins effrayant. Et sont encore à opposer royauté française à démocratie...

    Pour elle, dans le livre qu'elle vient de publier, « le mythe de l’homme seul, hériter des rois de France et de Napoléon ne tient pas en démocratie », écrit-elle, taclant également sa  «verticalité, concept du monde d'avant ». (BFMTV)

    La seule chose qu'on peut lui concéder est que les présidents ne sont pas, et ne peuvent pas être, les héritiers de la monarchie française. pas plus d'ailleurs que de l'Empire Français.

    Outre que la verticalité est le propre de l'homme, et aussi l'un des tout premiers apprentissages de l'enfant, elle est aussi la sensibilité naturelle des sociétés. Les arbres aussi ont ce feeling...

    Sans rappeler ici les exemples soviétiques et dérivés, dont l'actuelle République populaire démocratique de Corée (Corée du Nord) est la survivante, peut-être utile comme témoin de ce que peut servir "la démocratie". 

    Pensons à Hitler, venu au pouvoir par un processus démocratique.

    D'ailleurs, voilà ce à quoi peut aboutir la démocratie, sur le Télérama en cours.

    Le mythe de l'homme seul

     

    Ce n'est pas une véritable démocratie qui entrouvre la porte des chaos comme le fait une République de la médiocrité, mais sa récupération par ces médiocres et qui l'ont transformée en véritable abattoir des libertés et de la dignité humaine.

    La Nature, désormais blasée, ne s'amuse depuis longtemps plus aux balivernes de la fameuse Dinde du Poitou qui avait écopé d'une solide réputation d'autocrate dans sa région Poitou-Charentes. Pour ce qui nous concerne, Mademoiselle Royal est plus vraisemblablement l'effigie d'un monde passé ; à l'image de ces commerciaux qui ont envahi les maisons d'édition, dépourvus de culture et puant de management, dont me parlait hier un libraire, et qui à l'un d'eux avait répondu : « Le livre est l'avenir, vous, vous appartenez au passé ».

    «Ce que je trouvais très sympathique et respectable, (dit-elle toujours) c’est qu’il (le Président) ait osé épouser une femme de 20 ans de plus que lui. Je me disais qu’il en avait fallu à tous les deux du courage ».  Nous ne commenterons pas ce pauvre type de propos.

    #HappyHalloween Mademoiselle l'ambassadeur des Pôles.


    4 commentaires
  • La Rédaction

    Le Macronus naturalis, ou Macronus sylvus, ou encore macronus originalis comme le désignent les scientifiques dans leur latin de cuisine, est un exemplaire très rare, peut-être même unique.

    Vif et intelligent, c'est un animal très rapide capable de courses fulgurantes. Ensuite, il a besoin de se reposer, cela est tout-à-fait normal.

    Très sociable, il ne rechigne pas à poser pour un selfie, il aime bien ça d'ailleurs, et on pourrait même le caresser. Se déplaçant très vite d'un bosquet ou d'un jardin à l'autre, on ne sait pour cela s'il s'agit de lui ou d'un autre spécimen.

     

    Le Macronus typex


    votre commentaire
  • La Rédaction

    Sur une idée du Monde de la fin de la semaine dernière sur des idées de monuments à visiter le week-end suivant, retenons cette belle image du château de Maintenon.

     

     

    Maintenon

     Un clic le fait plus gros


    votre commentaire
  • La Restauration ; Les idées et les hommes - Benoît Yvert

    Biblis ;   (2013)  13 oct. 2016 ;   272 p.;   10€.

    Présentation officielle : La Restauration confronte trois générations : les survivants de l’Ancien Régime, les jeunes nés avec la Révolution et l’Empire, les enfants de la révolution industrielle. Elle brasse les hommes et les pensées, et voit notamment naître les doctrinaires, le bonapartisme, le premier socialisme. Reflet de ce bouillonnement, ce passionnant essai montre que tous les grands principes relatifs à la souveraineté ou à la séparation des pouvoirs sont alors posés et débattus.

    De la Terreur blanche à la révolution de 1830, cet ouvrage fait revivre une époque foisonnante où la liberté de ton n’avait d’égale que l’élévation de l’esprit et l’art de les mettre en mots.

    La Restauration   -   Benoît Yvert

     


    votre commentaire
  • La Rédaction

    La protection des tigres d'Asie

    Le New York Times consacrait samedi un article à la défense des tigres d'Asie, et à la nécessité de protéger encore mieux certaines espèces de tigre, parmi celles qui existent encore en Asie.

    La population est passée de 100 000 au début du 20° siècle à quatre mille aujourd'hui. On recense même 3900 individus seulement, toutes espèces (sous-espèces) confondues, de tigres vivant à l'état naturel.

    Si par exemple au Népal, leur petit nombre a doublé récemment, pour atteindre 235 tigres, on mesure la fragilité de l'espèce.

    La mauvaise nouvelle est que la Chine vient de légaliser la corne de rhinocéros et les os de tigre utilisés pour des soins thérapeutiques et là, c'est dramatique. On sait justement que la chasse au tigre et celle du rhinocéros à des fins thérapeutiques entraînent la disparition rapide de ces deux animaux. Les efforts consentis par certains pays comme l'Inde et la Russie (Tigre de Sibérie) seront ailleurs remis en cause par cette décision chinoise. La facilitation plus grande désormais de cette chasse en d'autres pays d'Asie et risque de voir s'éteindre les sous-espèces les plus gravement menacées.


    2 commentaires
  • La Rédaction

    Un coin dans la suprématie googelienne : les députés français adoptent le moteur de recherche Qwant ("Le moteur qui respecte votre vie privée"), pour mieux protéger leur données et pour "sensibiliser à la sécurité numérique".

    C'est selon nous une excellente chose. La situation de quasi-monopole de Google, surtout depuis les difficultés rencontrées par Yahoo, est assez intenable. Le problème des autres moteurs est que leurs contenus sont assez peu pertinents.

    A côté du moteur géant de recherche, voisinent de très loin un certain nombre de moteurs presque confidentiels, ou d'autres, qui n'existent que de nom et qui empruntent leurs contenus à... Google.

     

    1
    Il y a 6 heures   Supprimer le commentaire

     

    Avenir institutionnel / Découvrez le texte de la déclaration commune.  Une "Alsace cousue main" à la manière de Macron et Philippe

    Dans une déclaration d'une quinzaine de minutes, le Premier ministre Edouard Philippe a scellé le sort de l'Alsace, au bout d'un long marathon en relais effectué par le préfet Marx, de janvier à juin, puis par la ministre Jacqueline Gourault. Le 1er janvier 2021 naîtra la "collectivité européenne d'Alsace", fusion des deux conseils départementaux, alors que les départements eux-mêmes, circonscription territoriale des services déconcentrés de l'État, continueront à exister... C'est la méthode Macron-Philippe du "cousu main".

    ♥ Bonne journée.....


    2 commentaires