• La Rédaction

     

    Le dernier Vice-roi des Indes retrace l'épopée de Lord Mountbatten, dernier Vice-roi des Indes, membre de la famille royale, oncle du Duc d'Edimbourg, oncle préféré du Prince Charles et mort dans un attentat en 1979 de l'IRA provisoire.

    Lord Mountbatten de Birmanie, personnage de légende, a accompli en 1947 la partition des Indes, séparant le Pakistan de l'Inde actuelle.

    Le couple Mountbatten est joué à l'écran par le classique acteur de Downtown Abbey, Hugh Bonneville, et par Gillian Anderson, célèbre grâce à la série X-Files.

     

    Lord et Lady Mountbatten en compagnie de Gandhi.

    Film : Le dernier Vice-Roi des Indes


    votre commentaire
  • Petit dictionnaire maurrassien - Stéphane Blanchonnet -

    Nouvelle Marge ; paraîtra le 14 juillet 2017 ;  9 €.

     

    Stéphane Blanchonnet est président du Comité directeur de l'Action Française. Pour information, car notre site ne soutient aucun mouvement et n'a rien en commun avec les divers royalismes français ni la politique. Cependant l'ouverture vers des idéaux à concevoir, devenue nécessaire, ne se trouvant pas dans les régimes bas qui kidnappent la vie des vivants, autorise à entrevoir ces idéaux possibles, déjà par l'étude et la réflexion. C'est l'une des priorités fondamentales du Site. Royauté-News

     

    Dictionnaire maurrassien - Stéphane Blanchonnet


    votre commentaire
  • La Rédaction

     Deux Concerts événements cet été à Laàs pour les Transhumances Musicales :

    - Hugues Aufray le 5 Août : il sera accompagné de 200 choristes des chorales de la région suivantes : Mendiz-Mendi, de Tardets ; Chorasane, d'Asasp ; Grain d'Phonie, de Mourmour ; Les Voix de la Bastide, de Navarrenx ; Les Choeurs de Monein ; les Laas'Singers, de la Principauté de Laàs bien sûr ; Ardailh, de Morlaàs ; Arraya, de Salies-de-Béarn, et le Choeur Tem'Pau, de Pau !

    - M. Pokora le 9 août dans My Way Tour.

     

    Suivront, le dimanche 20 août, la Fête Internationale de la Principauté de Laàs avec les 3 heures de la Brouette.

    Et le 8 octobre, la 18ème édition de la Fête du Maïs.

    Principauté de Laàs. - 2017

    Jacques Pédehontaà, avec Pierre-Antoine Hillaert et Clarisse Haigneré. Photo M.Z. La République des Pyrénées


    2 commentaires
  • La Rédaction

    Le portrait a été abondamment commenté. La photographe, Soazig de La Moissonière, qui accompagnait depuis le début l'aventure d'En Marche !, et qui avait été remarquée en 2014 par François Bayrou, est entrée dans la lumière.

    On s'amusera que François Bayrou soit encore aujourd'hui, après son départ, ici indirectement, cet acteur indispensable et le père de ce pouvoir victorieux, celui par lequel tout (ou presque) est arrivé ou a été possible.

    C'est en tous cas ce qu'il avait laissé entendre en quittant son ministère, recueillant une nuée ironique sur son passage. Sacré Bayrou !

    Mais parmi les médias, la presse, les ondes, aucun, absolument aucun n'a tiré l'explication d'un des symboles essentiels de la photo officielle du Président.

    Certains ont développé une analyse approfondie et de qualité  des signes qui apparaissent sur ce portrait, qui sont autant de messages adressés à ce qui sera au moins l'histoire d'un quiquennat. Peut-être plus.

    Pas un, qu'il s'agisse de Paris-Match, du Point, de L'Express, de RTL, de L'Obs, et des autres. On lit sur le Huffington Post : « La photo officielle d'Emmanuel Macron vaut le détour(nement) », mais justement, il ne tire aucun lien avec d'autres signes déjà utilisés par le passé, et passe donc à côté d'une plus grande pertinence de son titre.

    Le JDD est celui qui s'approchait le plus : « Macron veut montrer qu'il est là pour longtemps ».

    Mais aucun d'entre eux n'a fait le lien, pourtant facile, entre la pendulette classique, posée sur le bureau, avec l'emblématique pendulette de Valéry Giscard d'Estaing qui a accompagné toute sa carrière l'ancien Président. Il l'avait choisie, venait de son aïeul, Agénor Bardoux, une des grandes figures de la III° République, et elle correspondait déjà à ce lien avec le Temps, qui eut tant d'importance pour le jeune Président de 1974.

    Les symboles du pouvoir - Le portrait officiel du Président Macron


    2 commentaires
  • La Rédaction

     

     

    Le Site prend sa pause habituelle de l'Eté. Nous vous donnerons les rendez-vous de cet Eté mais dès à présent Royauté-News se met en veille active pour les mois de juillet et d'août.

    Seuls de grands événements qui interviendraient durant l'Eté nous rappelleraient à vous s'ils le nécessitent. La Bibliothèque sera comme toujours alimentée, et nous publierons quelques dossiers au cours de ces semaines.

     

    Bonnes vacances à vous tous !

    L'équipe de Rédaction


    2 commentaires
  • La saga des Reines - Jean des Cars -

    Douze souveraines de légende à la conquête du monde ;

    Pocket ; 2014 ; 2015 ;  6 € 95.

    De Catherine de Médicis à Elisabeth II. L'ouvrage du spécialiste des monarques, Jean des Cars, en format de poche. Royauté-News

    La saga des Reines - Jean des Cars


    votre commentaire
  • La Rédaction

    (suite)

    Pour cette chronique sitôt après les Législatives nous pensions : a commencé la dernière phase de décomposition du régime français. 

    L'abstention électorale française a gagné le premier tour des élections législatives est c'est une excellente chose.  « Le même système avec de nouvelles têtes ? » interrogeait dimanche soir, après le premier tour, Ruth Elkrief s'adressant à Christophe Castaner, sur BFMTV... 

    Et en lien avec notre sujet, l'axe engagé par le gouvernement Macron en matière de protection "antiterroriste" n'offre aucune sécurité malgré les propos de forme, rassurants, du Ministre de l'Intérieur.

    Ce qu'il faut amener dès à présent dans la conscience des gens, c'est exiger le départ de Macron et d'Edouard Philippe. La plus grande insécurité c'est l'abolition de toute liberté. 

    Mais ces constats sont pulvérisés par l'actualité ! « La popularité de Macron  s'effrite ».... Les péripéties de l'actuel 9eme tour du processus électoral ne sont pas en reste...

    Certes, la politique brillante du nouveau Président malgré quelques aspects qui peuvent ne pas emporter tout l'adhésion, retarde quelque peu l'évidence que les cinq ans à venir auront pour rythme le brio d'un homme qui gouvernera à la Giscard, c'est-à-dire la combinaison d'un brassage d'air talentueux, notamment sur la scène internationale, avec l'accompagnement d'une précarité toujours plus grande devenue système.

    Ceci étant, ce n'est la politique française qui retient notre attention, car notre Site ignore par nature le fait politique : c'est l'occasion exceptionnelle, par ces circonstances incroyables de recomposition, pour les monarchistes de sortir enfin leur épingle du jeu pendant la durée même du mandat macronien. Il va de soi que, pour ceux que tenterait le défi, ce ne serait que par un renouvellement complet des méthodes et des têtes. Comme chez Macron.


    votre commentaire
  • La Rédaction

    Julien Denormandie [voir l'une de nos dernières chroniques, Ethnologie politique, (V)], collaborateur de la première heure d'Emmanuel Macron vient d'être nommé Secrétaire d'Etat auprès du Ministre de la Cohésion des Territoires (quel nom, pour un ministère... il en dit long sur le mental des "politiques"). La famille Giscard d'Estaing,   grâce à la promotion dont bénéficie ce cousin, se consolera peut-être de n'avoir pas regagné le siège parlementaire de Louis Giscard d'Estaing, devancé par la candidate LREM,  l'ex-juge Laurence Vichnievsky.

    Les historiens et les généalogistes de Royauté-News ont le plaisir d'énoncer leur quasi-certitude, qu'ils vérifieront ensuite, que le jeu des nominations a fait coup double : la charmante Brune Poirson, dernièrement députée, et toute nouvelle Secrétaire d'Etat à l'Ecologie, est elle aussi une cousine des Giscard d'Estaing. Précisément par la famille de Madame Giscard d'Estaing, précisément encore par la célèbre dynastie Schneider. De quoi mettre une touche aristocratique dans un exécutif très neuf.

     

    Réjouissons-nous de ce qui ne peut être qu'une avancée définitive dans le processus de paix en Palestine et qui constituait jusqu'ici un des obstacles à sa conclusion : les autorités ne dédommageront plus les familles des auteurs d'attentats contre des Israéliens.

    Saluons la mémoire de François Houtart, le Pape de l'écologie, qui s'est éteint voici quelques jours.

    Nous sommes heureux de la réélection de Jean Lassalle à son siège de député. Après le premier tour, il était présenté comme en difficulté, placé très en arrière du candidat de la majorité... Les Béarnais ont eu un grand sens en choisissant un candidat authentique et naturel pour les représenter.

    La synthèse de l'actualité - 28 Juin 2017 ( I )

    Fin de la première partie


    votre commentaire
  • La Rédaction

    Le Président Giscard d'Estaing vient d'inaugurer le musée de la Chasse, à Gien, dans le Loiret.

    Ce musée a récemment repris ses activités après quatre années de travaux. À cette occasion, interviewé par notre confrère La République du Centre, ce Grand Chasseur devant l'Eternel qu'est Valéry Giscard d'Estaing à déclaré : - « La Chasse a été l'un des grands bonheurs de ma vie. Mon objectif était de devenir l'un des meilleurs fusils français et je crois que j'y suis en partie parvenu. »

    L'ancien Président est modeste. On sait qu'il a été l'un des meilleurs fusils français. Le Général de Gaulle l'invitait à toutes les chasses présidentielles, afin que les Français figurent parmi les meilleurs coup tirés. Il a été l'habitué des célèbres chasses du comte Jean de Beaumont durant des décennies. C'est la première fois nous semble-t-il qu'il avoue cet objectif de devenir, dans ce domaine comme il l'a été en d'autres, l'un des meilleurs.

    Du haut de son expérience de soixante-six années de la Chasse, (il chasse depuis l'âge de vingt-cinq ans)  il poursuit :

    « - L'année dernière en Afrique, en Namibie, j'ai eu la chance de tirer un grand koudou, de niveau mondial. La Chasse c'est un rapport avec la nature. (...) Je me souviens de la rencontre de troupeaux de plusieurs dizaines d'éléphants (...) Je ne chasse plus jamais les grands fauves, ni les espèces en danger. La Chasse doit être un sport protecteur. Les vrais chasseurs cultivent cet esprit-là. »

    Giscard inaugure le Musée de la Chasse

    Merci à La République du Centre qui nous a donné son accord pour publier cette image.


    2 commentaires
  • La Rédaction

     

    La nouvelle édition de High Life, celle de 2017, annoncée par Son Altesse Impériale et Royale l'Archiduchesse Letitia de Habsbourg-Lorraine, est parue.

     

     

    Chez Guénégaud, rue de l'Odéon, Paris.

     


    votre commentaire