• Vergennes ;  La gloire de Louis XVI - Bernard de Montferrand

    Tallandier ;  27 avril 2017 ;  446 p. ;  24 € 90.

    Bernard de Montferrand a été plusieurs fois Ambassadeur de France : à Singapour, aux Pays-Bas, en Inde, au Japon et pour son dernier poste il a représenté la France à Berlin. Royauté-News

    Signalons que la reconstitution d'un prestigieuse Marine est due à l'action du Marquis de Castries, Ministre de la Marine en 1780, auteur du célèbre Code Castries, toujours en vigueur.

    Vergennes  -  Bernard de Montferrand

    Présentation officielle : Le traité de Versailles (1783), préparé par Vergennes, constitue la plus belle réussite politique de l’Ancien Régime à son couchant. Non contente d’affaiblir l’Angleterre, la France porte un coup d’arrêt à la domination de la Royal Navy sur les mers et impose en Europe un équilibre des forces qui lui est très favorable. Le royaume est à son apogée et jouit alors d’un grand moment de prestige. Cette gloire, c’est à Vergennes que le roi Louis XVI et le royaume la doivent.
    Avec ses origines provinciales, son atavisme protestant, sa formation de juriste, son train de vie modeste, sa force de travail et son insensibilité aux modes, Vergennes est un non-conformiste. Peu soucieux de « faire sa Cour » à Versailles, il est d’abord un diplomate de terrain et occupe plusieurs grands postes. Dévoué seulement aux institutions de la monarchie, il prend des positions courageuses et sert sans états d’âme en ne répugnant pas aux basses œuvres (ambassadeur à Stockholm, il prête la main à un coup d’État pro-français). C’est un grand novateur. À l’hégémonie, il préfère le concept d’« équilibre des forces », s’appuie sur le « droit public » et estime que les traités de commerce facilitent les relations internationales. De sa nomination aux Affaires étrangères en 1774 jusqu’à sa mort en 1787, il est la « solidité » de Louis XVI en exerçant sur lui une influence sans guère de partage. Mais si, en politique extérieure, il le délivre de son indécision pathologique, l’autorité du roi sera trop faible pour qu’il réussisse à réformer la monarchie.
    Revisitée par un grand diplomate, documentée par de nouvelles sources d’archives, éclairée par les travaux de chercheurs britanniques (nombreux à s’être intéressés à ce ministre), cette biographie donne à Vergennes sa vraie place dans l’Histoire et constitue bien davantage qu’une réhabilitation : une révélation.


    2 commentaires
  • Histoire de la campagne française - Gaston Roupnel -

    Grasset, 1932 ;  Tallandier 3 janvier 2017 ;  448 p.;  11 €.

    Réédition de l'ouvrage de Gaston Roupnel (1872-1946). Royauté-News

    Cet article est dédié à SLC.

    Histoire de la campagne française - Gaston Roupnel


    votre commentaire
  • Les Borgia ; La pourpre et le sang - Jean-Yves Boriaud -

    Perrin ;  27 Avril 2017 ;  300 p.;  24 € 50.

    On ne présente plus les Borgia ! Royauté-News

    Les Borgia - Jean-Yves Boriaud


    votre commentaire
  • La reine Victoria - Jacques de Langlade -

    tempus ; paru le 8 juin 2017 ;  512 p.;  10 €.

    Jacques de Langlade est un spécialiste de l'Histoire d'Angleterre et a écrit entre autres La Mésentente cordiale. Royauté-News

    La reine Victoria - Jacques de Langlade


    votre commentaire
  • La Rédaction

     

    Le dernier Vice-roi des Indes retrace l'épopée de Lord Mountbatten, dernier Vice-roi des Indes, membre de la famille royale, oncle du Duc d'Edimbourg, oncle préféré du Prince Charles et mort dans un attentat en 1979 de l'IRA provisoire.

    Lord Mountbatten de Birmanie, personnage de légende, a accompli en 1947 la partition des Indes, séparant le Pakistan de l'Inde actuelle.

    Le couple Mountbatten est joué à l'écran par le classique acteur de Downtown Abbey, Hugh Bonneville, et par Gillian Anderson, célèbre grâce à la série X-Files.

     

    Lord et Lady Mountbatten en compagnie de Gandhi.

    Film : Le dernier Vice-Roi des Indes


    votre commentaire
  • Petit dictionnaire maurrassien - Stéphane Blanchonnet -

    Nouvelle Marge ; paraîtra le 14 juillet 2017 ;  9 €.

     

    Stéphane Blanchonnet est président du Comité directeur de l'Action Française. Pour information, car notre site ne soutient aucun mouvement et n'a rien en commun avec les divers royalismes français ni la politique. Cependant l'ouverture vers des idéaux à concevoir, devenue nécessaire, ne se trouvant pas dans les régimes bas qui kidnappent la vie des vivants, autorise à entrevoir ces idéaux possibles, déjà par l'étude et la réflexion. C'est l'une des priorités fondamentales du Site. Royauté-News

     

    Dictionnaire maurrassien - Stéphane Blanchonnet


    votre commentaire
  • La Rédaction

     Deux Concerts événements cet été à Laàs pour les Transhumances Musicales :

    - Hugues Aufray le 5 Août : il sera accompagné de 200 choristes des chorales de la région suivantes : Mendiz-Mendi, de Tardets ; Chorasane, d'Asasp ; Grain d'Phonie, de Mourmour ; Les Voix de la Bastide, de Navarrenx ; Les Choeurs de Monein ; les Laas'Singers, de la Principauté de Laàs bien sûr ; Ardailh, de Morlaàs ; Arraya, de Salies-de-Béarn, et le Choeur Tem'Pau, de Pau !

    - M. Pokora le 9 août dans My Way Tour.

     

    Suivront, le dimanche 20 août, la Fête Internationale de la Principauté de Laàs avec les 3 heures de la Brouette.

    Et le 8 octobre, la 18ème édition de la Fête du Maïs.

    Principauté de Laàs. - 2017

    Jacques Pédehontaà, avec Pierre-Antoine Hillaert et Clarisse Haigneré. Photo M.Z. La République des Pyrénées


    2 commentaires
  • La Rédaction

    Le portrait a été abondamment commenté. La photographe, Soazig de La Moissonière, qui accompagnait depuis le début l'aventure d'En Marche !, et qui avait été remarquée en 2014 par François Bayrou, est entrée dans la lumière.

    On s'amusera que François Bayrou soit encore aujourd'hui, après son départ, ici indirectement, cet acteur indispensable et le père de ce pouvoir victorieux, celui par lequel tout (ou presque) est arrivé ou a été possible.

    C'est en tous cas ce qu'il avait laissé entendre en quittant son ministère, recueillant une nuée ironique sur son passage. Sacré Bayrou !

    Mais parmi les médias, la presse, les ondes, aucun, absolument aucun n'a tiré l'explication d'un des symboles essentiels de la photo officielle du Président.

    Certains ont développé une analyse approfondie et de qualité  des signes qui apparaissent sur ce portrait, qui sont autant de messages adressés à ce qui sera au moins l'histoire d'un quiquennat. Peut-être plus.

    Pas un, qu'il s'agisse de Paris-Match, du Point, de L'Express, de RTL, de L'Obs, et des autres. On lit sur le Huffington Post : « La photo officielle d'Emmanuel Macron vaut le détour(nement) », mais justement, il ne tire aucun lien avec d'autres signes déjà utilisés par le passé, et passe donc à côté d'une plus grande pertinence de son titre.

    Le JDD est celui qui s'approchait le plus : « Macron veut montrer qu'il est là pour longtemps ».

    Mais aucun d'entre eux n'a fait le lien, pourtant facile, entre la pendulette classique, posée sur le bureau, avec l'emblématique pendulette de Valéry Giscard d'Estaing qui a accompagné toute sa carrière l'ancien Président. Il l'avait choisie, venait de son aïeul, Agénor Bardoux, une des grandes figures de la III° République, et elle correspondait déjà à ce lien avec le Temps, qui eut tant d'importance pour le jeune Président de 1974.

    Les symboles du pouvoir - Le portrait officiel du Président Macron


    2 commentaires
  • La Rédaction

     

     

    Le Site prend sa pause habituelle de l'Eté. Nous vous donnerons les rendez-vous de cet Eté mais dès à présent Royauté-News se met en veille active pour les mois de juillet et d'août.

    Seuls de grands événements qui interviendraient durant l'Eté nous rappelleraient à vous s'ils le nécessitent. La Bibliothèque sera comme toujours alimentée, et nous publierons quelques dossiers au cours de ces semaines.

     

    Bonnes vacances à vous tous !

    L'équipe de Rédaction


    2 commentaires
  • La saga des Reines - Jean des Cars -

    Douze souveraines de légende à la conquête du monde ;

    Pocket ; 2014 ; 2015 ;  6 € 95.

    De Catherine de Médicis à Elisabeth II. L'ouvrage du spécialiste des monarques, Jean des Cars, en format de poche. Royauté-News

    La saga des Reines - Jean des Cars


    votre commentaire