• Felipe VI ; Le Roi Normal ; Jean Chalvidant -

    MA Éditions ; 12 Avril 2017 ;   389 p.; 24 € 90.

    Extrait de la présentation : « Premier livre consacré en France au nouveau roi, en dévoilant bien des facettes du jeune souverain qui a la charge écrasante de succéder à son père Juan Carlos, contraint d'abdiquer face à une avalanche de scandales. »


    6 commentaires
  • Lucie de La Tour du Pin - Madeleine Lassère -

    Marquise - courage ; 

    Editions Sud-Ouest ;  22 Février 2014 ; 204 p.; 17 € 90.

    Lucy-Henriette Dillon, ou Lucie Dillon, Marquise de La Tour du Pin, irlandaise d'une illustre famille installée dans le Royaume de France au XVIII siècle, est la même que celle dont le précédent article présente la biographie. Royauté-News


    3 commentaires
  • Madame de La Tour du Pin - Alix de Rohan-Chabot -

    Le talent du bonheur ;

    Perrin ;  1997 ;  19 € 80.

    La biographie de Lucy Dillon, Marquise de La Tour du Pin, mémorialiste et qui a connu la cour de Louis XVI. Amie de Madame de Staël, eut une vie très riche parsemée d'épreuves, fut compromise dans l'équipée de la Duchesse de Berry, et acheva sa vie sous Napoléon III. Royauté-News

    Madame de La Tour du Pin - Alix de Rohan-Chabot


    2 commentaires
  • Par RN 1

    Même si ce jour est moins lourd grâce à la bonne idée du locataire de l'Elysée de supprimer l'interview présidentielle, et si cette fois-ci, l'occasion est utile car elle permet d'instaurer des relations solides entre la France et Donald Trump et doit être portée au crédit du Président français, le 14 juillet 2017, axé autour du défilé militaire, reste toujours le 14 juillet : la même comédie. Le moment pour un certain nombre, d'avaler la pilule qui fait voir tout en couleurs.

    L'assemblage hétéroclite d'un patriotisme sensoriel, encadré comme pour une dégageante et qui n'engage à rien : la « dimension » psychosomatique du régime, sa concession d'ordre sanitaire de sortie au bordel, sa minute du cri primal au même titre que le nationalisme des gradins d'un terrain de Football ; avec les flonflons républicains, leur toc désuet qui, par la force de l'habitude se confond avec un nostalgisme à prise universelle qui nous rend sympathiques par exemple, les flics en tenue hirondelle ; et enfin avec le rappel incantatoire des médias sur les "principes" issus de la Révolution.

    Ah, aussi : le zeste de psychodrame qui va bien (tous les 2 ou 3 ans) :  cette année le coup de gueule du Général de Villiers sur les crédits militaires. C'est très français, c'est d'ordre agrémentaire et cela fait croire aux gens qu'il se passe quelque chose.

    Sauf que, cette fois-ci, ça suffit et toutes les autres aussi. L'Armée, parlons-en. Pour rappeler que les armées républicaines n'ont jamais gagné aucune guerre et ne font que sauter à pieds joints dans tous les ratages possibles. 

    Cette armée ne sert à rien, dans sa forme mal préparée, noyée dans les gadgets coûteux, celle d'une armée de zombies recyclée sur des théâtres que l'on dit nombreux, dans des missions sécuritaires vagues et mal définies d'un no man's Land dans lequel tous les métiers sont représentés sauf celui du militaire ! Et pour quelles réussites, force preuves à l'appui ?

    Quant aux idéaux de la Révolution, et en tête, celui de l'éducation, ils ont été assassinés par la République, ce chewing-gum, cette gélatine ?

    Car c'est là le point de cette chronique, que la République, ce régime qui a mal vieilli, ne sert à rien.


    9 commentaires
  • La Rédaction

    Photo du mariage civil d'Ernst August de Hanovre avec la styliste russe Ekaterina Malysheva, le 6 Juillet 2017.


    2 commentaires
  • La Rédaction

     

     

    Le début de

    Notre dossier est à lire ici  [ Clic ! ]

     

     

    Suite tard en soirée mardi

    ( Clic ! )  Volet inachevé, plusieurs parties et informations encore manquantes.

     

    Ce soir, notre synthèse ici résumée

    mise à jour le 12 juillet 2017


    votre commentaire
  • La Rédaction

     

    Lundi notre dossier sur l'accord Fraternité Saint-Pie X - Vatican, abondamment annoncé sous la forme d'une campagne très calculée, qui tend à présenter auprès du monde catholique cet accord comme coulant de source et qu'il serait aujourd'hui acquis sous réserve d'un peu de temps.

     

    Le dossier assemblera deux éléments : les faits, et notre analyse. Les faits : les échanges établis depuis quelques années entre l'un des organes les plus connus des Catholiques Traditionalistes, la Fraternité Saint Pie X, et l'administration de l'Eglise officielle, ainsi que les facteurs déterminants en cause.

    L'analyse, par laquelle nous rapporterons les failles dans l'argument porté par les médias ; celles aussi d'une certaine manière de voir les choses, relayée de façon déséquilibrée, au profit d'une seule posture et au détriment des autres parties prenantes, savoir, les Catholiques Traditionalistes eux-mêmes qui dans une proportion loin d'être négligeable puisqu'elle serait même une majorité, sont résolument opposés à cet Accord.


    2 commentaires
  • Un iceberg dans mon whisky - Nicolas Chevassus-au-Louis

    Quand la technologie dérape ;

    Points sciences ;  1er septembre 2016 ;  219 p.;  7 € 80.

    Présentation officielle de ce livre de Nicolas Chevassus-au-Louis, docteur en biologie, historien, journaliste : On n’arrête pas le progrès, dit le proverbe. L’histoire de la technologie, elle, tient un autre discours : le progrès connaît des coups de frein et parfois de spectaculaires échecs dont les ruines hantent encore nos paysages. Qui n’a vu le rail de béton du défunt aérotrain, entre Paris et Orléans, ou la carcasse de la raffinerie de Lavéra, censée fabriquer des « steaks de pétrole » à l’époque où ce dernier était bon marché ? Qui n’a jamais entendu parler du glorieux projet de remorquer des icebergs jusqu’en Arabie Saoudite, des promesses de la voiture à propulsion nucléaire, des richesses des nodules de manganèse des grands fonds ou des mirages de l’énergie thermique des océans ? Autant de sujets passionnants pour ce livre truffé d’anecdotes qui analyse les causes – souvent complexes – qui mènent au succès ou à l’échec d’une technologie.

    Un iceberg dans mon whisky - Nicolas Chevassus-au-Louis


    votre commentaire
  • Ambiance d'Eté par RN 1

    Ce Jeff Koons de Louis Vuitton. Ou, Mona Mona, élisez-moi...

     


    votre commentaire
  • L'Empire de l'or rouge - Jean-Baptiste Malet -

    Fayard ;  17 Mai 2017 ;  288 p.;  19 €.

    Présentation officielle : Que mange-t-on quand on ouvre une boîte de concentré, verse du ketchup dans son assiette ou entame une pizza  ? Des tomates d’industrie. Transformées en usine, conditionnées en barils de concentré, elles circulent d’un continent à l’autre. Toute l’humanité en consomme, pourtant personne n’en a vu.
    Où, comment et par qui ces tomates sont-elles cultivées et récoltées  ?
    Durant deux ans, des confins de la Chine à l’Italie, de la Californie au Ghana, Jean-Baptiste Malet a mené une enquête inédite et originale. Il a rencontré traders, cueilleurs, entrepreneurs, paysans, généticiens, fabricants de machine, et même un «  général  »  chinois.
    Des ghettos où la main-d’œuvre des récoltes est engagée parmi les migrants aux conserveries qui coupent du concentré incomestible avec des additifs suspects, il a remonté une filière opaque et très lucrative, qui attise les convoitises  : les mafias s’intéressent aussi à la sauce tomate.


    L’Empire de l’or rouge nous raconte le capitalisme mondialisé. Il est le roman d’une marchandise universelle.

    l'Empire de l'or rouge - Jean-Baptiste Malet


    2 commentaires