• La Rédaction       article complété et rectifié à 20 h 40

     

    Nous analyserons demain l'arrivée du nouveau Notre-Père dans l'Eglise officielle, et plus précisément dans l'Eglise de France (prévue pour Décembre 2017).

     

     « Ne nous soumets pas à la tentation... » prendra la forme prochainement, (forme en pratique depuis pas mal d'années chez des courants d'un style traditionnel ; explications en détail demain) : « Ne nous laisse pas entrer en tentation ». Alors que la véritable formule traditionnelle de l'Eglise, qui n'a jamais cessé dans la branche catholique fidèle (1) : « Ne nous laissez pas succomber à la tentation »... Après avoir causé des polémiques tenaces lors des changements au rouleau compresseur que les évêques de France, et d'ailleurs, ont provoquées lors de la mise en application du Concile Vatican II, les voilà qui effectuent à marche forcée des « retours en arrière » dont il ne faut pas être dupe.

     

    A lire, demain, le décryptage des méthodes de l'Eglise officielle.

     

    (1) Les fidèles catholiques des différentes branches ne sont pas en cause dans cette expression... La branche fidèle doit être comprise comme celle qui est restée totalement fidèle aux enseignements d'avant-Concile notamment.


    votre commentaire
  • Moi Président  -  Olivier de Lagarde -

    60 idées pour changer la France ;

    Editions du Chêne ; 144 p.;  7 € 90.

    Olivier de Lagarde est journaliste, présentateur de Face aux idées de La Chaîne parlementaire. Il enseigne à Sciences Po Journalisme et il est rédacteur en chef adjoint de France info. Royauté-News

    Présentation officielle : Quelle serait la première mesure que vous prendriez si vous étiez élu à la présidence de la République ? Sur franceinfo, Olivier de Lagarde a posé la question tous les jours pendant un an à une personnalité de la société civile : philosophes, économistes, sociologues, écrivains, chefs d’entreprise, artistes, responsables d’associations ou citoyens engagés. Soixante de leurs réponses figurent dans ce livre, soixante idées profondes ou parfois insolites, soixante idées de Français hors du système, parce qu’un quinquennat est bien trop important pour le laisser aux seuls politiques…

    Moi Président - Olivier de Lagarde -


    votre commentaire
  • Dictionnaire des injures littéraires - Pierre Chalmin -

    Le Livre de Poche ; (2010) 21 Mars 2012 ; 816 p.;  8 € 60.

    Extrait de la présentation : Les entrées de ce dictionnaire se caractérisent par trois principes : la notoriété de l'injurié, la qualité de celui qui injurie, et la tournure humoristique, outrancière ou d'une absolue mauvaise foi de l'insulte.

    Dictionnaire des injures littéraires - Pierre Chalmin


    4 commentaires
  • Le deuil du pouvoir  -  Alexis Brézet ; Solenn de Royer -

    Les cent derniers jours à l'Elysée ;

    Alexis Brézet (préface) ; Maxime Tandonnet (Mac-Mahon) ; Jean-Christophe Buisson (Lebrun) ; Georges Ayache (Coty) ; Arnaud Teyssier (De Gaulle) ; Marie-Amélie Lombard-Latune (Pompidou) ; Guillaume Tabard (Giscard) ; Solenn de Royer (Mitterrand, Hollande) ; Philippe Goulliaud (Chirac) ; Charles Jaigu (Sarkozy).

    Perrin et Le Figaro ; paru le 26 Janvier 2017 ;  280 p.;  17 € 90.

    Présentation officielle : La chute est le meilleur révélateur de la tragédie du pouvoir, car elle découvre la vérité de l'homme derrière le dirigeant et expose comme jamais les travers de la comédie humaine.
    Le constat vaut particulièrement pour les sept premiers présidents d'une Ve République qui conjugue imaginaire monarchique et sacralité populaire du suffrage universel. Afin d'ancrer le propos dans l'histoire, trois chapitres auguraux sont consacrés aux fins de règne des Républiques mourantes : celle dite des ducs enterrée avec Mac-Mahon, la IIIe naufragée avec Albert Lebrun, la IVe sacrifiée avec dignité par René Coty.
    Fidèle aux précédents livres-chapitres portés par Perrin et Le Figaro, la rédaction associe historiens renommés et grands reporters, chacun racontant les cent derniers jours en fonction d'un président qu'il connaît à la perfection pour avoir écrit sur lui ou l'avoir suivi dans ses fonctions. Chaque contribution, écrite d'un style fluide, est riche en détails et aussi en révélations, par exemple sur la fin dramatique de Georges Pompidou ou l'« abdication » de François Hollande. Elle découvre à la fois le personnage public et l'être intime, sa vie quotidienne, son caractère, sa volonté de s'accrocher jusqu'au bout ou, au contraire, une forme de résignation due à la maladie ou à la conviction de la défaite. Elle dévoile enfin le poids de l'entourage, les coulisses des campagnes et des emblématiques passations de pouvoir. Les bassesses y côtoient l'abnégation et parfois la grandeur.
    Une grande leçon d'histoire qui en dit beaucoup sur le déclin du pouvoir et la crise politique française, mais aussi sur la force d'incarnation de la fonction suprême et la transcendance qu'elle confère, envers et contre tout, à ses détenteurs.

    Le deuil du pouvoir  -  Alexis Brézet ; Solenn de Royer


    2 commentaires
  • Louis XI le méconnu - Gonzague Saint Bris -

    Albin Michel ; paru le 28 Octobre 2015 ;  247 p.;  19 €.

    En complément de notre présentation de son dernier livre. Comme le disait un article de notre Site retrouvé dans d'anciennes archives qui doivent dater de sa toute première version et écrit par son fondateur, « Gonzague Saint Bris ne fait pas que danser le Rock avec des jeunes filles sept fois plus jeunes que lui. Il dit aussi des choses intelligentes, dans VSD (semaine dernière)... »

    Présentation officielle : Avec une extraordinaire habileté politique, malgré une santé toujours chancelante et les misères du temps, parcourant sans arrêt son royaume, Louis XI consacra sa vie à une France qu'il voulut forte et prospère. Après avoir brisé les grands féodaux ligués contre la Couronne, il mit fin à la Guerre de Cent Ans, affirma pleinement l'autorité d'un Etat impartial, défendit le peuple contre les grands et s'opposa même à ce qui, en son temps, incarnait le fondamentalisme religieux, l'Inquisition.

    Aux antipodes d'une « légende noire » faisant de Louis XI l'universelle araigne, cette biographie nous fait découvrir un monarque à la personnalité complexe. Plus attachant qu'on ne l'a dit, plus subtil qu'on ne l'a cru, ce roi moderne que certains n'hésitèrent pas à qualifier de «prudent», nous en dit plus qu'on ne le pense sur la France d'aujourd'hui.

    Louis XI le méconnu - Gonzague Saint Bris


    votre commentaire
  • Titus  -  Philippe Tarel -

    Ellipses ; biographie parue le 21 Novembre 2016 ; 408 p.; 24 €  50.

    Philippe Tarel est l'auteur d'une thèse, Défense et sécurité des cités de l'occident romain sous le Haut-Empire. Royauté-News

    Un résumé : Titus est une figure historique paradoxale et exceptionnelle au règne court (79-81 ap. J.-C). Une tradition, presque uniquement favorable, fit de lui un empereur idéal en oblitèrant la face sombre du personnage. Cette biographie s'attache à étudier les conditions de l'arrivée au pouvoir des Flaviens à la faveur de la guerre civile qui suivit la mort de Néron, lors de la terrible « année des quatre empereurs » ainsi que la marque qu'ils ont imprimée sur l'Empire romain.

    Titus  -  Philippe Tarel


    votre commentaire
  • Par RN 2

    Une descendance quasi-officielle de Nicolas II

    Une descendance du Tsar Nicolas II existe et elle est aujourd'hui quasiment officielle en Russie. Le dernier souverain eut, d'une relation avec la célèbre danseuse Mathilde Kshessinska, plus tard titrée Princesse Kshessinska, qui avait été son amour de jeunesse. D'abord, quasi-officielle, avant ses fiançailles avec la Princesse Alix de Hesse. Puis, plus secrète, à l'automne 1910. 

    Par ailleurs demain, le 30 Mars, apparaît à l'écran le film Mathilda, en Russie.

    De l'avis général russe, ce film est une parfaite tromperie qui ne parle ni d'histoire réelle ni de danse,mais considéré comme une suite d'élucubrations.

    Le même sujet apparaissait dans l'épisode de la série « Révolution » (pour le centenaire des révolutions russes).

    Demain, nous publions le reportage complet sur la Princesse Kshessinska, les Sevenard ses descendants, et l'histoire du ballet russe jusqu'aujourd'hui les concernant.

    Descendance quasi-officielle de Nicolas II


    votre commentaire
  • Déshabillons l'Histoire de France - Gonzague Saint Bris -

    Xo éditions ; paru le 2 Mars 2017 ;  308 p.;  19 € 90.

    Présentation officielle : Les Français gardent intacte la nostalgie des amours célèbres qui ont marqué et influencé leur histoire. On ne compte pas les décisions politiques prises sous l’effet de l’amour, de la passion, du désir. Gonzague Saint Bris nous fait revivre ces aventures voluptueuses et brûlantes, indissociables de notre roman national.

    Nul n’a oublié l’insatiable Charlemagne, Henri IV le Vert galant, François Ier le géant amoureux, Louis XIV le souverain séducteur, Louis XV l’érotomane, jusqu’à Félix Faure, président de la République, mort au palais de l’Élysée dans les bras de sa maîtresse.

    Des folies gauloises aux vertiges du libertinage, l’auteur déshabille l’histoire de France. Porté par une plume superbe, il nous offre un livre qui s’ouvre comme un coffret aux mille secrets, à l’image de ce que révélait Gustave Flaubert : « chacun de nous a dans le cœur une chambre royale ; je l’ai murée, mais elle n’est pas détruite. »

    Avec truculence, mais aussi la plus grande rigueur historique, l’écrivain flamboyant montre que pouvoir et sexe ne font qu’un. Il porte un regard  nouveau sur ces liaisons dangereuses, pourtant tissées dans la tapisserie du temps.

    Déshabillons l'Histoire de France - Gonzague Saint Bris


    votre commentaire
  • La Rédaction

    Jean Lassalle est le seul candidat en course dans l'élection présidentielle française à représenter les enjeux de manière non politisée et il est apprécié de manière très large, à droite, à gauche et spécialement, du côté de la vraie Gauche, et hors des clivages classiques. Nous pensons qu'il va véritablement créer la surprise pour sa première candidature à la présidence et se démarquer des petits candidats « professionnels ». Cette campagne, on le sait, n'a révélé que des surprises et il n'y a aucune raison que cela s'arrête.

    Jean Lassalle répondra ces jours-ci à nos questions.

    Jean Lassalle, notre prochain invité

    Photo : La république des Pyrénées


    votre commentaire
  • La Rédaction

    La célèbre Principauté de Laàs inaugure le 7 avril, à partir de 18 h 30, une artère qui rappelle les 33 plus grandes étoiles parmi les sept cents artistes qui ont honoré la Principauté et son Festival des Transhumances depuis vingt-deux ans : Laàs Vegas Boulevard !

     

    Un coup particulièrement réussi pour la Principauté de Laàs, centre du monde, son maire Jacques Pédehontaà et son équipe talentueuse. De Laàs à Hollywood, il n'y avait qu'un rêve : et ils l'ont traversé ! 

    Les étoiles de ce boulevard, parmi elles, Johnny Clegg, Manu Chao, Maxime Leforestier, Gérald De Palmas, Nolwen Leroy ou Yannick Noah, seront accrochées avec leur nom sur les maisons du village.

     

    Sur invitation, vendredi 7 avril 2017 à partir de 18 h 30

    Principauté de Laàs, en Béarn

    Le blason de la Principauté, et son drapeau. On y retrouve notamment les vaches du blason du Béarn, la coquille rappelant que Laàs se trouve sur le Chemin de Compostelle (cet autre chemin aux étoiles...), la couronne rappelant que Laàs fut baronnie en 1610.

    Laàs Vegas Boulevard : le centre du monde aux étoiles


    votre commentaire