• Un chouan dans les tranchées - Nelly Blanchard -

    Jean-Marie Conseil, prêtre breton au front (1914-1916) ;

    Presses Universitaires de Rennes ; paru le 2 Février 2017 ;  332 p.;  26 €.

    publié avec l'aide de l'Université de Bretagne Occidentale et la Région Bretagne ;

    Présentation officielle : Jean-Marie Conseil, prêtre originaire de Cléder (Finistère) et officiant à la paroisse de Saint-Mathieu à Morlaix, fut appelé à servir au front comme brancardier en août 1914. Il y mourut il y a un siècle, le 4 septembre 1916, à 32 ans, en secourant un camarade. Pendant ces deux années de guerre, il a tenu un carnet, il a entretenu une correspondance assidue avec des membres de sa famille (surtout en français et parfois en breton), il s’est essayé à quelques photographies et il a surtout rempli plusieurs carnets de dessins et d’aquarelles. L'ensemble est présenté dans cet ouvrage.

    Un chouan dans les tranchées - Nelly Blanchard


    2 commentaires
  • Elon Musk - Ashlee Vance -

    Tesla, Paypal, SpaceX : l'entrepreneur qui va changer le monde ;

    Eyrolles ; paru le 11 Février 2016 ;  366 p.;  24 € 90.

    La seule bonne nouvelle est que ce livre paru il y a plus d'un an encombre encore les rayons des librairies, ce qui veut peut-être dire qu'on ne s'est pas rué dessus comme sur des petits pains. Ajoutons que le monde changera, peut-être, et si le monde le veut bien. Royauté-News

    Présentation officielle : Elon Musk fait partie de ceux qui changent les règles du jeu. Largement considéré comme le plus grand industriel du moment, il porte l'innovation à des niveaux rarement atteints - au point d'avoir servi de modèle pour Tony Stark, alias Iron man. A 44 ans, il a monté en quelques années une entreprise, Tesla, qui révolutionne l'industrie automobile, une autre, SpaceX, qui concurrence Arianespace. Il a auparavant bouleversé le marché des paiements avec PayPal. Son objectif ultime : coloniser Mars. Ashlee Vance nous conduit au plus près d'Elon Musk. Il montre toute l'intensité de cet homme, son génie tumultueux, sa folle exigence envers lui-même et ses équipes, depuis son enfance agitée en Afrique du Sud jusqu'à ses incroyables innovations techniques et réussites entrepreneuriales. A travers ce portrait d'un des titans de la Silicon Valley, ce livre met au jour les mutations rapides et inéluctables de nos modèles industriels. Car ce ne sont plus seulement des réseaux sociaux ou des messages en 140 signes qui sont proposés par cette nouvelle économie, mais des voitures, des trains, des fusées. Visionnaire ? Mégalomane ? Elon Musk dessine en tout cas les contours du XXIe siècle.


    votre commentaire
  • La Rédaction

    Elon Musk (clic), avec son programme Neuralink, veut connecter le cerveau avec la machine. On en parle depuis assez longtemps, et lui le fait.

    Il s'agit ni plus ni moins que de fusionner les êtres humains avec "l'intelligence" artificielle par le moyen de logiciels divers, (augmentant la mémoire (ça, c'est l'une des applications les plus innocentes, l'attrape-nigauds..., et l'amélioration de la mémoire bénéficie déjà de méthodes les plus performantes et... naturelles) et parmi elles la possibilité de se connecter bien sûr à tous périphériques informatiques.

    Comme on le voit aux armements les plus sophistiqués, les programmes de surveillance de la population les plus acharnés, sans parler des industries qui tondent les richesses du sol et du sous-sol, l'ingéniosité humaine (?) n'a pas de limites lorsqu'il s'agit de détruire l'humanité, la vie, la tranquillité. C'est pour cela que prospèrent les industriels, si bien entendus avec les modes politiques impuissants, et plus généralement ceux qui salopent la planète.

    Bienvenue dans la prison absolue pour débiles ! Il y en aura toujours qui trouveront ça bien. Comme les dingues ne sont pas tous enfermés, espérons au moins que ces programmes les garderont bien sous contrôle, à ciel ouvert.


    2 commentaires
  • Par RN 2 et RN 1

    (extrait du Communiqué de presse)

    Jean Lassalle a dévoilé le nom de ses équipes de campagne : son état-major (dont nous reproduisons les noms ci-dessous), les porte-parole nationaux, les porte-parole territoriaux ainsi que les responsables des opérations de terrain.

    Céline Alléaume, Directrice de campagne, en charge de la stratégie de campagne et du projet politique ;

    Antoine Nougarède, Président de l’association de financement et mandataire en charge des dépenses du candidat ;

    Philippe Metzger, Secrétaire général de campagne en charge du quartier général situé 27 rue Surcouf 75007 Paris et des opérations ;

    Philippe Meynier, Conseiller spécial en charge des stratégies électorales;

    Frédéric Lefebvre-Naré, Coordinateur du programme électoral ;

    Dalila Berbagui, Coordinatrice des relations avec les élus ;

    Elsa Arpin, Attachée de presse ;
    Didier Berry, Chargé des relations avec les organisations et les associations ;
    Geoffray Lassalle, Chargé de l’animation des réseaux sociaux ;
    Caroline Huet, Chargée de la communication opérationnelle et du matériel de propagande en période de campagne officielle.
     

    Le livre-programme : Résistons ! Le temps est venu contient les mesures que Jean Lassalle présente et qui lui permettront de retaper la France et de rassembler les Français. Ce projet fédérateur restaure la démocratie à tous les échelons des institutions en remettant notamment la commune au cœur de la vie démocratique. La lutte contre la spéculation financière, l’Europe, les énergies renouvelables, l’école, etc. tels sont les piliers de ce projet qui redonne un souffle, une énergie, une vision à long terme, un espoir de renaissance.

    Jean Lassalle dévoile son organisation de campagne


    3 commentaires
  • Spartacus - Eric Teyssier -

    tempus ; paru le 6 Avril 2017 ;  350 p.;  9 € 50.

    Présentation officielle : Gladiateur et esclave révolté, Spartacus est une icône de la liberté. Mais que savons-nous vraiment de cet homme que le mythe a rendu immortel au prix d'un travestissement de la réalité ?

    Spartacus - Eric Teyssier


    2 commentaires
  • La Guerre de l'opium ; Julia Lovel -

    Traduit de l'Anglais par Stéphane Roques ;

    Buchet-Chastel ; paru le 13 Avril 2017 ; 588 p.;  27 €.

    Présentation officielle : Cet essai, qui se lit comme un récit, décrit la guerre comme une « tragi-comédie ». La dimension tragique, bien sûr, réside dans les faits. Dans les années 1830, soucieux de l’effet produit par l’opium sur la population et l’économie, l’empereur de la dynastie Qing mandata un officier pour faire barrage à l’importation anglaise. Ce dernier bloqua les navires britanniques dans le port de Canton jusqu’à ce qu’ils acceptent de faire demi-tour... ce qui fut perçu par les Anglais comme une insulte à la Couronne. La technologie anglaise eut tôt fait d’écraser les défenses chinoises et après trois années de guerres côtières meurtrières, la guerre prit fin avec le Traité de Nanjing, qui céda Hong Kong aux Britanniques et ouvrit le commerce en Chine.

    Mais la comédie commence par les personnages ; et les principaux acteurs de la Guerre de l’opium, du côté anglais comme du côté chinois, ne manquent pas de sel. Lovell en fait un portrait acide et drôle, émaillé d’anecdotes qui nous rendent familière cette guerre mal connue.

    Julia Lovell a réussi le pari d’un ouvrage à la fois savant, vivant et parfaitement accessible aux non-historiens.

    La Guerre de l'opium ; Julia Lovel


    votre commentaire
  • Le couloir de Madame - Alix Bouilhaguet -

    Editions de l'Observatoire ; paru le 5 Avril2017 ;  146 p.;  14 €.

    Alix Bouilhaguet, rédactrice en chef à France 2 (L'Emission politique), a interrogé quatre conjoints de candidats à la présidentielle française. Royauté-News

    Présentation officielle : « Penelope Fillon, Louis Aliot, Brigitte Macron, Gabrielle Guallar : en partageant la vie d'un candidat à l'Élysée, ils acceptent d'en embrasser le destin ».

    Le couloir de Madame - Alix Bouilhaguet


    2 commentaires
  • Par RN 1

    Cette théorie existait dans nos placards. Ce n'est pas vraiment une théorie. Quoique l'on puisse se satisfaire d'évidences simples, qui s'élèvent à la théorie suffisante quand on évoque la mare politique. Son principe : le Système ne pouvait se renouveler, et donc, ne produirait qu'un mannequin flottant, officiant d'un rôle borné au sketch médiatique alternant les frasques, éventuellement augmenté de la pâle gestion des crises incessamment renouvelées.

    Même cela, cette théorie du continuum obligé de la République, aura été volé par les surprises de cette campagne ! Il nous fallait garder neutralité devant les possibles. Déjà, le schéma traditionnel volait en éclats par la crise des deux camps majoritaires de la vie politique française. L'apparition d'un candidat hors-Système, devenu le favori de cette élection, tiendra-t-elle ce changement ? L'autre candidat, Marine Le Pen, constitue l'autre nouveauté puisque son parti se trouve pour la première fois en capacité de gagner le second tour. Mais l'un ou l'autre, permettra-t-il un véritable changement ? Ou se contentera-t-il d'assaisonner la crise ?

    Pour les Etats-Unis, le choix proposé a été très simple, trop simple, mais c'est le système américain  l'écrit ainsi d'avance.

    Pour la France, le rendez-vous central du 23 Avril était déjà bouclé. Mais les apparences ont été déjouées.

    « Une vérité reste : l'avis populaire reste débouté de tout droit de regard. L'élection se fera sans lui. Une nouvelle élection confisquée. » disions-nous dans ce brouillon... Quelle surprise est-elle possible désormais ?

    Demain notre évaluatif des candidats quant à la pertinence pour ceux qui voteront, de leur choix.

    Elections françaises : le continuum du Crétin ?


    2 commentaires
  • Par RN 1

    Etrange campagne, qui ne cesse de se bousculer elle-même si bien que les schémas projetés pour notre commentaire sur la Présidentielle française sont balayés.

    Notre évaluation annoncée des candidats va être produite, et dans son schéma d'origine, elle repose sur leur performance dans le dernier grand débat sur BFMTV / Cnews auquel les onze candidats ont participé, croisée avec leurs mesures phares ou leurs contradictions. Entre-temps, l'affaire du Vel' d'Hiv' est venue tout bousculer comme on le verra. Faire état des réactions des certains candidats bouscule cette première vision. Entre-temps encore, les enquêtes d'opinion ont fait bouger ce que l'on tenait pour acquis : la position de tête pour Emmanuel Macron et Marine Le Pen, suivis de Fillon et de Jean-Luc Mélenchon, eux-mêmes suivis par un Benoît Hamon dont tout le monde s'est accordé à dire que sa campagne n'imprimait pas : un nouveau mot de journalistes, passé des uns aux autres, tant il s'achètent par des mots.

    En principe cette évaluation en qualité sera publiée ce soir ou demain.

    Nous publierons lundi notre programme. Celui que nous mettrions en place si le Site était élu...


    votre commentaire
  • Par RN 1

     

    Récemment nous apprenions que le Compte Nickel, qui a dépassé 550 000 clients, a été racheté par une banque, et pas n'importe laquelle : la BNP Paribas, synonyme de Système, synonyme du Système. Alors que de nombreux clients de Nickel se sont tournés vers ce service car ils n'avaient plus la possibilité de posséder un compte en banque, ou parce qu'ils ne souhaitaient plus subir les outrances du système bancaire.

    On savait déjà que la réussite de Flixbus, qui existait avant la loi Macron mais développé grâce à elle comme les autres opérateurs de voyages par autocar, jusqu'à ce que très vite, on s'aperçoive que les tarifs tant vantés n'étaient plus tenus et que la concurrence avait contraint à la vente plusieurs d'entre eux, Flixbus donc, avait été racheté par... la SNCF. Alors que les clients pensaient faire pièce au service, devenu plus que médiocre, de la SNCF.

    De même, que la formidable réussite de Blablacar, le n° 1 du covoiturage, s'était transformé en tromperie rétroactive par son rachat par la même SNCF. Peu importe que le service fonctionne ou pas. Nous sommes dans un cas caractérisé de détournement de clients : l'une des raisons essentielles mises en avant par les utilisateurs était de contourner le mauvais service de la SNCF : tarifs, grèves endémiques, lignes ou arrêts non desservis, grilles horaires peu enthousiasmantes. Ainsi, depuis sa création, ce service issu du libre choix individuel a mobilisé des millions de voyages, dont une bonne part était de contourner la SNCF.

    Et maintenant, c'est le brevet du Compte Nickel, qui vient d'être acheté par BNP Paribas. Vous qui croyez à la dynamique d'une création d'entreprise autour d'une idée utile ou originale, ou à la possibilité de vivre sans le Système, détrompez-vous : la créativité, la réussite indépendante, ont leurs limites très vites fixées par le Système et en réalité elles n'y ont pas leur place. La logique ultralibérale se retrouve très vite la tête à l'envers.


    2 commentaires