• I Exist  -  Prince Charles de Bourbon -

    First Editions ;  paru le 6 juillet 2006 ; 

    Charles de Bourbon (2008) était le descendant de Naundorff, qui fut le plus célèbre de ceux qui ont prétendu être le petit Louis XVII supposé évadé du Temple. Royauté-News


    1 commentaire
  • Par RN 1 - Mes Préférées

     Brooke Shields enfant

    Br Sh

    à suivre

                    Voir aussi l'article relié


    2 commentaires
  • Scythians warriors of ancient Siberia - St. John Simpson, Svetlana Pankova

    Thames & Hudson ;  7 nov. 2017 ; 368 p., 453 ill.; 60$.

    Le Peuple Scythe, peuple nomade et légendaire de l'Age de Fer, vivait dans la steppe de la Russie du Sud entre 900 et 200 avant Jésus-Christ. Ce livre est extrait de l'exposition du British Museum consacrée à leur splendide civilisation  (14 sept. 2017 - 14 janvier 2018). Royauté-News

    Scythians warriors of ancient Siberia - St. John Simpson, Svetlana Pankova


    votre commentaire
  • Pax et le petit soldat - Sara Pennypacker

    Illustré par Jon Klassen ; traduit par Faustina Fiore ;

    Gallimard ; 12 janv. 2017 ;  320 p.;  13€90.

    Présentation officielle : La guerre est imminente. Lorsque le père de Peter s'engage dans l'armée, il oblige son fils à abandonner Pax, le renard qu'il a élevé depuis le plus jeune âge et envoie le garçon vivre chez son grand-père à cinq cent kilomètres de là. Mais Peter s'enfuit à la recherche de son renard.
    Pendant ce temps, Pax affronte seul les dangers d'une nature sauvage et se trouve confronté à ceux de son espèce.

    Une voix d'auteur superbe à l'écriture cristalline et âpre, magnifiquement servie par les illustrations de Jon Klassen.

    #LittératureEnfantine    à partir de 10 ans

    Pax et le petit soldat


    2 commentaires
  • Sainte Geneviève - Premier Maire de Paris - Geneviève Chauvel

    L'Archipel ;  13 sept. 2017 ;  256 p.; 20€.

    La vie de sainte Geneviève est nimbée de légende. Encore enfant, elle aurait rendu la vue à sa propre mère. Vierge consacrée, elle guérissait les paralytiques et lisait dans les consciences. Les cierges s'allumaient dans sa main. Elle aurait même rendu la raison à des "énergumènes"... et aurait vécu près de 90 ans ! Ses vrais prodiges, pourtant, furent politiques. C'est elle qui dissuada les habitants de Lutèce, gros bourg de Gaule romaine menacé par les hordes d'Attila, de se déclarer "ville ouverte ".
    Elle encore qui, vers l'an 465, brisa le siège imposé par les troupes franques de Childéric, organisant le ravitaillement en blé de la Cité. Elle enfin qui exhorta les Parisiens à préserver leur foi des hérésies barbares et fut, vraiment, leur premier maire. Mais son plus haut miracle reste d'avoir décidé Clovis, roi païen, à courber la tête devant l'évêque Rémi pour se faire chrétien. Par ce geste, elle contribuait à souder les Francs, les Gaulois, l'Eglise et les reliefs de la romanité.
    Calcul génial qui contribua, dans la douleur, à l'émergence de la France moderne. Qui donc était cette fille d'un officier franc, dont l'audace, l'autorité et la foi inébranlable éloignèrent la guerre civile ? Une femme d'affaires, un leader politique, répond Geneviève Chauvel. Une authentique rebelle, aussi, qui sut imposer sa vision dans un monde dominé par le glaive et la toge.

    Sainte Geneviève - Premier Maire de Paris - Geneviève Chauvel


    4 commentaires
  • Napoléon - La maison de l'Empereur

    Hazan ; Collectif ; 24 janv. 2018 ; 250x320 ; 452 p.; 45€.

    Extrait de la présentation officielle : Cette publication disponible en librairies à partir 24 janvier 2018, accompagne l’exposition Napoléon. Art et vie de cour au Palais impérial organisée et mise en tournée par le Musée des beaux-arts de Montréal du 3 février au 6 mai 2018, avec la participation du château de Fontainebleau et le soutien exceptionnel du Mobilier national (Paris), sous la direction de Nathalie Bondil, Directrice générale et conservatrice en chef du Musée des beaux-arts de Montréal. Après Montréal, cette exposition sera présentée au Virginia Museum of Fine Arts de Richmond du 9 juin au 3 septembre 2018, puis au Nelson-Atkins Museum of Art de Kansas City du 19 octobre 2018 au 3 mars 2019 et terminera sa tournée au Musée national du château de Fontainebleau du 5 avril au 15 juillet 2019.

    Napoléon - La maison de l'Empereur


    votre commentaire
  • Les secrets des jardins - Pauline Tanon

    Vuibert ; 13 avr. 2015 ;  288 p.;   1990.

    Sait-on que Louis XIV maniait la serpette dans son potager au pied du château de Versailles ? Que Charles Darwin collectionnait dans son jardin du Kent des orchidées dont l'observation a nourri ses recherches ? Léon Tolstoï, quant à lui, travaillait aux champs, en tenue de moujik, avec ses anciens serfs. Tandis que Joe Cocker, entre deux tournées, cultivait dans son ranch du Colorado des tomates, perpétuant le jardin ouvrier de son père.
    Dans un parcours sensible et plein de délicatesse, Pauline Tanon nous fait découvrir les jardins secrets de ces singuliers amoureux de la nature, et de bien d'autres. Sauvage ou domestiquée, elle les a inspirés ; en retour, ils l'ont magnifiée, chacun à leur manière.

     

     


    votre commentaire
  • Sur les sentiers ignorés du monde celte - Graham Robb

    Traduction de l'Anglais : Lucile Débrosse et Isabelle Taudière ;

    Libres Champs ;  18 Janv. 2018 ;  528 p.; 12€.

    Présentation officielle : Dans son petit village près d’Oxford, Graham Robb trouve un jour au fond de son jardin une broche datant de l’âge du fer. Au fil d’une quête passionnée, il découvre une cartographie rigoureuse, orchestrée par la science des druides autour de la mythique « voie héracléenne ».
    Croisant sources antiques et outils modernes, l’auteur lève le voile sur la civilisation celtique, hautement raffinée et injustement éclipsée par son successeur romain. Ni ésotérique ni académique, il privilégie le plaisir de la narration : calculs et tracés savants côtoient amphores découvertes en plantant des endives, machines astronomiques dormant au fond de l’eau et vieilles cartes jamais décodées…

    Sur les sentiers ignorés du monde celte - Graham Robb


    2 commentaires
  • Un régicide au nom de Dieu - Nicolas Le Roux

    L'assassinat d'Henri III ; folio ; (2006) ; 18 Janv. 2018 ;  592 p.;  10€50.

    Présentation officielle : C'est un des rois les moins aimés de l'Ancien Régime, et l'un des plus méconnus, que le poignard de Jacques Clément fait mourir. Ayant fui sa capitale en insurrection, au milieu de ces guerres de Religion qui n'en finissent pas, Henri III succombe à l'attentat du moine régicide. Avec lui s'éteint la dynastie des Valois : un chapitre se referme, une autre histoire de la monarchie commence, inaugurée par l'accession au trône d'Henri de Bourbon.
    De ce règne presque oublié, Nicolas Le Roux restitue les desseins secrets et les drames sanglants. Il décrit un monarque hanté par l'ambition de pacifier le royaume, de réconcilier ses sujets et de régénérer l'autorité royale par la piété, la justice et la douceur. Il analyse les violentes résistances que les catholiques zélés opposent à ce rêve d'harmonie, jusqu'à faire la guerre à leur propre souverain. Faisant parler les voix et les passions de ces années terribles, l'auteur propose une lecture renouvelée de l'extrémisme ligueur, de ses pulsions meurtrières et de ses fantasmes tyrannicides.
    L'événement inouï qu'a été ce régicide en recèle un autre moins immédiatement visible : non seulement il prépare la fin des guerres civiles, mais il contribue à modifier en profondeur l'économie des représentations de la légitimité politique. Henri III se voyait en détenteur d'un ministère sacré, mais dont la personne restait inséparable du corps de ses sujets. Avec son successeur, la figure du prince tend à se détacher de la communauté des humains et acquiert, par l'investiture divine, une dimension d'absolu.

    Un régicide au nom de Dieu - Nicolas Le Roux


    2 commentaires
  • La Guerre de Cent Ans  - Georges Minois

    Naissance de deux nations ;

    tempus ;  3 mars 2016 ;  804 p.;  12€50.

    Présentation officielle : Une analyse en perspective de la première véritable « guerre totale ».
    De Crécy à Azincourt, du Prince Noir à Jeanne d'Arc, la première guerre européenne (1337-1453) fut aussi une guerre totale, qui a bouleversé les sociétés anglaise et française, favorisé l'émergence des deux nations et profondément marqué les mentalités.

    La Guerre de Cent Ans  - Georges Minois


    2 commentaires