• Atlas des Nations sans Etat de Mikael Bodlore-Penlaez

    Préface de Bernat Joan i Mari, écrivain catalan et ancien député européen ;

    Yoran embanner ;  160 p.;  2010 ;  25€.

    Ce sujet reste de haute actualité aujourd'hui.  Royauté-News

    Présentation officielle : Belgique, nom propre : Ancien État d'Europe de l'ouest qui était composé des actuelles Flandres et Wallonie. Cette définition pourrait se trouver dans quelque temps dans nos dictionnaires. Il ne s'agit ni de fiction, ni de provocation mais d'une probable réalité. Plus que jamais, en ce début du XXIème siècle, la question nationale revient en force en Europe : - La Catalogne et l'Ecosse vont conquérir leur indépendance de haute lutte. - Le 13 décembre 2015, les nationalistes ont gagné les élections régionales en Corse et sont donc aux commandes de l'Assemblée Territoriale. - La disparition de l'Alsace dans une méga-région a réveillé la revendication autonomiste. De nombreux États ont disparu ces dernières décennies, comme la Yougoslavie, l'URSS, la Tchécoslovaquie ou la RDA..
    Ces derniers trépassent, pour avoir oublié le principe du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes (inscrit dans la Charte des Nations unies en 1945). Les politiciens ont tendance à dramatiser la situation. Pourtant, ne serait-ce pas la preuve que l'Europe n'a pas fini de grandir ? Les peuples minoritaires, souvent ignorés, s'expriment et revendiquent leurs droits. Ces Nations sans État font souvent la "Une" de la presse.
    L'Atlas des Nations sans État en Europe, leur est consacré et apporte un éclairage indispensable sur ces peuples minoritaires en quête de reconnaissance. Illustré de 60 cartes inédites, il dresse le portrait de plus de 30 Nations sans État. Chacune d'elle est décrite de manière précise : fiche d'identité, cartes, zoom historique et géographique, situation politique, vitalité des langues pratiquées. Autant de clés pour comprendre l'un des enjeux géopolitiques majeurs de l'Europe du XXIe siècle.

     


    votre commentaire
  • Une histoire de France - Claude Gauvard

    avec Bruno Dumézil, Jean-Marie Le Gall, Olivier Coquard, Emmanuel Fureix, Jean-François Sirinelli.

    Puf ; 20 sept. 2017 ; 1274 p.;  26€.

    Une histoire de France - Claude Gauvard


    2 commentaires
  • Jean-Baptiste André Godin ;  un industriel utopiste - Marc Sorlot

    Imago ;  2017 ; 192 p.; 20€.

    Présentation par Royauté-News : Cet industriel fouriériste a mis en pratique à Guise, au 19°s., le Familistère. S'il a laissé sa fortune dans une autre expérience au Texas et qui fut un échec, il a réussi à procurer à ses deux mille ouvriers de Guise un lieu de vie qui se voulait idéal, et de fait, se trouvait en avance sur son temps, à l'égal, signalons-le, des Catholiques sociaux et de la Doctrine sociale de l'Eglise qui ont fleuri à la même époque. On pourrait s'étonner alors, dans le sous-titre, du qualificatif d'utopiste pour un homme qui avait réussi à appliquer ses théories. C'est que, par bien des aspects, le fouriérisme comme les idées de l'inventeur du célèbre poële Godin, sont proches de la révolution sociétale, comme nous le dirions aujourd'hui, tous azimuts. Par exemple il est l'auteur entre autres, d'un écrit : "Le mariage est un reste d'esclavage". Le Familistère continua jusqu'en 1968 ! L'expérience, réussie, se serait-elle vérifiée à plus vaste échelle ? Nous ne le croyons pas, même si, détachées du bloc totalitaire et idéologique qu'impliquait l'expérience menée à son terme, certaines idées méritaient pour elle-mêmes de croître et d'être appliquées, comme l'association capital-travail qui plus tard, au 20°s., connaîtrait quelque gloire. Royauté-News

    Jean-Baptiste André Godin - Un industriel utopiste


    1 commentaire
  • Kadhafi - Vincent Hugeux -

    Perrin ; 5 octobre 2017 ;  305 p.; 22€.

    Kadhafi - Vincent Hugeux


    votre commentaire
  • La Rédaction

     

    Nouvel attentat, nouveau drame. Comme chaque fois, le scénario nest pas clair, pas clair du tout. Peut-être même est-ce la première fois, ses versions sont contradictoires en même temps.

     

    France Info : le tireur a été abattu. Mais pour le JDD, selon le Shériff Joseph Lombardo le tireur se serait donné la mort. Pour FranceTVinfo, le tireur s'est donné la mort.

    D'habitude, plusieurs jours se passent avant que les tueurs soient abattus pour que l'on soit certain qu'ils ne parleraient pas. Cette fois-ci, on est encore plus dans l'étouffement d'une affaire avec ses témoins gênants, on est dans la super bavure à double étage, auto-cafouillée.

    Comme dans les romans, on est dans le flou. Le FBI reste (d'abord) prudent quant à la revendication de Daesh... Il vient même d'affirmer clairement qu'il n'existe aucun lien entre le tireur et Daesh. (1) Serait-ce le début d'une lézarde gigantesque de la machine américaine, et partirait d'un malaise entre différents services bien connus ?

    Relisons l'article de Sputnik de mars 2017 et les révélations de WikiLeaks. Avec des noms, ce qui est plus que compromettant pour la CIA. On y voit aussi que les terroristes ne sont pas un cible pour l'agence américaine... On finira bien par comprendre comment ont été fabriqués, et par qui vraiment, une bonne partie au moins des attentats perpétrés jusqu'ici sur le sol européen.

     

    (1)  En réalité le Shériff avait raison dès le départ, si la certitude du FBI est exacte.

     ___________

    FranceInfo :

    Le tireur a été abattu. Il se trouvait au 32e étage de l'hôtel-casino Mandalay Bay, à proximité duquel se tenait un concert.

    Scènes de chaos à Las Vegas. Plus de 50 personnes ont été tuées et 200 blessées, dimanche 1er octobre, lors d'une fusillade qui a éclaté pendant un festival de musique country, à proximité de l'hôtel-casino Mandalay Bay.

    Franceinfo détaille ce que l'on sait de cette fusillade, la plus meurtrière de l'histoire des Etats-Unis.

         Concédons que l'article est anciens de quelques heures...

    FranceTVinfo :

    Las Vegas : ce que l'on sait de l'attaque qui a fait au moins de 58 morts et 515 blessésLe tireur s'est donné la mort. Il se trouvait au 32e étage de l'hôtel-casino Mandalay Bay, près duquel se tenait un concert.

    ______

    Par ailleurs :

    L'Obs : ( cet après-midi )

    En l'état, les enquêteurs privilégient la piste du "loup solitaire".


    2 commentaires
  • RN 1 pour La Rédaction

    Mais qui était Artaban ? Le nom de quatre rois parthes passé dans la littérature grâce au célèbre, classique et oublié auteur gascon périgourdin, La Calprenède. Un de ses romans, Cléopâtre, contient la fameuse expression "fier comme Artaban". Mais ne répétons pas ce qui a été dit déjà.

    On parlait aussi du Marquis d'Artaban, que l'on n'avait jamais vu, comme d'un personnage pompeux, extraordinaire, devenu mythique sans avoir jamais existé. 

    C'est parce que ce personnage, tous, un jour, l'ont croisé... C'est ce qu'a bien vu Boileau - interprêté bien mal - lorsqu'il compare La Calprenède à Juba, son héros de Cléopâtre... Ce n'est pas l'auteur qui "est" gascon, aussi gascon que son personnage, ce sont tous les gascons qui sont gascons !

    Si certains ont dit à raison que la sonorité du nom d'Artaban (nous en traduisons l'idée) lui a permis de passer dans la mémoire étendue, c'est pour une autre raison d'évidence : il est formé comme celui d'Artagnan, le personnage vivant à la même époque, popularisé au 19° avec Dumas : le type représentant le gentilhomme gascon. Fier, d'autant plus fier qu'il cache sa pauvreté. Et formé comme quelques autres noms gascons.

    Il en va de même de tous les Carrabas... A un certain moment les types se mélangent, et dans l'imagination collective les personnages se refondent, avec des caractères parfois éloignés de leur version littéraire... Ainsi le personnage moderne d'Artaban de l'imagination commune reste redoutablement fier mais sans l'arrogance qui caractérise le roi antique, pour ne rester qu'un personnage magnifique et intouchable.

    Dans un langage populaire contemporain (fin 20°siècle), l'expression s'est transformée pour donner : "fier comme un bar-tabac", expression savoureuse inventée par Coluche.

    Là aussi, l'humoriste a peut-être ramassé les bribes d'une réminiscence de l'auteur gascon, les croisant avec le personnage de Barrabas, un personnage emprisonné au temps de Jésus et dont aujourd'hui on déforme le nom, - intention, ou simple confusion, la culture classique, surtout chrétienne, bien oubliée d'un grand nombre - en Bartabas...

    Le nom de scène du comédien Bartabas, de son côté viendrait-il de ce Barrabas déformé ? En tous cas il est antérieur à Internet qui donne du "Bartabas" pour Barrabas, dans le pillage google des oeuvres européennes...


    2 commentaires
  • La Mésopotamie ; de Gilgamesh à Artaban

    Bertrand Lafont, Alice Tenu, Francis Joannès, Philippe Clancier.                                    Coll. Mondes Anciens, dir. Joël Cornette ; Belin ; 19 sept 2017 ; 704 p.;  58€.

     

    La Mésopotamie - dir. Joël Cornette


    votre commentaire
  • La vie mouvementée d'Henriette Campan - Geneviève Haroche-Bouzinac -

    Flammarion ; le 27 sept. 2017 ;  601. p.;  24€90.

    La vie mouvementée d'Henriette Campan - Geneviève Haroche-Bouzinac


    votre commentaire
  • La Rédaction

    Dans la suite de notre présentation du célèbre auteur du Guépard. Ce livre a été publié en 2014 par le cousin de l'écrivain, Gioacchino Lanza Tomasi. (article précédent)

     


    votre commentaire
  • La Rédaction

     

    Nous présentons ce soir l'état le plus actuel et le plus cohérent des familles ducales françaises, sous forme d'une succession de noms. Aucune présentation sûre n'est consultable aujourd'hui. De celles qui existent, et ont paru au 20° siècle, parfois de grande qualité, nous n'en reconnaissons aucune.

    Quelques repères. Tout d'abord, il faut dire que constituer une liste n'a aucun sens, mais nous le faisons quand même. Il semble que plus une présentation est simpliste, plus elle correspond aux Français. Ils ont d'ailleurs réussi à embrouiller les questions les plus simples, dont celle-ci. C'est à partir des erreurs déjà écrites que nous pourrons les rectifier. Mais les français ne sont pas les seuls à s'intéresser aux ducs français.

    L'une des listes les plus connues des amateurs, et de qualité, remonte aux années 1970. Pour cette seule raison, le nombre des familles a changé. A partir du nombre communément admis, que nous ne suivons pas, nous avons retranché et ajouté.

    Présentes ici, sont les familles qui bénéficient du titre ducal obtenu sous l'Ancien Régime, ou sous les régimes qui ont suivi. Il va sans dire que cette présence s'établit selon des critères forcément différents de ceux de sources non officielles mais les plus répandues.

    Certains cas peuvent être discutés, car existent des critères valides qui rencontrent parfois leur contraire, non moins valide.

    Pour le reste, ceux qui disposent déjà de lueurs, comprendront sans doute ces choix. Tous nos choix ayant permis un nouveau décompte, y compris dans la présentation, ont une raison et une histoire.

     

    Notre présentation sera commentée dans le détail prochainement.

          Familles de ducs de France

     


    1 commentaire