• Henri VIII  -  Gérard Hocmard

    ellipses ;  15 mai 2018 ;  240 p.;  22€50.

    Présentation officielle, extrait : Barbe-Bleue aux six épouses, géant glouton, monarque tyrannique, réformateur religieux à l’origine de la rupture avec l’Église catholique romaine, telles sont les images qui surgissent à l’esprit lorsque est évoqué le nom du roi d’Angleterre Henri VIII.
    Les nombreuses biographies qui lui ont été consacrées n’épuisent pas le sujet : sa personnalité reste, à bien des égards, énigmatique. Ce livre s’attache à en analyser la complexité, à mettre en lumière les fragilités secrètes qui permettent de mieux comprendre les ressorts et la portée de son action.
    L’Angleterre d’Henri VIII est suffisamment loin de nous culturellement pour que l’on risque de se perdre dans le maquis des querelles et tractations entre souverains, dans les intrigues de cour et les luttes de clans. Aussi le parti a-t-il été pris de ne garder que les détails significatifs et de fournir des moyens de se repérer entre les protagonistes.

    Henri VIII  -  Gérard Hocmard


    votre commentaire
  • Une histoire symbolique du Moyen Age occidental - Michel Pastoureau

    Points ;  (2004)  20 mars 2014 ;  11€.

    Présentation officielle : Les procès intentés aux animaux, la mythologie du bois et des arbres, le bestiaire des fables, l'arrivée du jeu d'échecs en Europe, l'histoire et l'archéologie des couleurs, l'origine des armoiries et des drapeaux, l'iconographie de Judas, la légende du roi Arthur et celle d'Ivanhoé : tels sont quelques-uns des sujets traités par Michel Pastoureau dans cette Histoire symbolique du Moyen Âge occidental.L'auteur, qui construit cette histoire depuis trois décennies, nous conduit ainsi sur des terrains documentaires variés : le lexique et les faits de langue, les textes littéraires et didactiques, les armoiries et les noms propres, les images et les ouvres d'art. Partout, Michel Pastoureau souligne avec force combien cette histoire symbolique des animaux et des végétaux, des couleurs et des images, des signes et des songes, loin de s'opposer à la réalité sociale, économique ou politique, en est une des composantes essentielles.Pour l'historien, l'imaginaire fait toujours partie de la réalité.

    Une histoire symbolique du Moyen Age occidental - Michel Pastoureau


    votre commentaire
  • La Rédaction

    Les Transhumances Musicales qui en sont à leur 23ème édition sont une institution pyrénéenne.

    Dans le parc du château de Laàs les concerts de cette année :

      - 26 juillet Calogero dans son Liberté Chérie Tour ; 21 h ;

     

       - 27 juillet Vianney  ;  21 h ;

     

    49 et 39€ pour chacun des concerts debout en plein air :

     - sur le Réseau Ticket Master ou sur le Réseau France Billet ;

     - ou dans les Offices de Tourisme de Navarrenx, de Sauveterre de Béarn, Salies de Béarn.

     - ou à l'accueil du concert le jour du spectacle.

    Pour réserver, notamment pour les comités d'entreprise : contact@placeaucirque.fr

    05 59 38 17 58

    Laàs 2018 : Transhumances musicales en principauté

    Laàs 2018 : Transhumances musicales en principauté


    votre commentaire
  • Le Talisman  -  Marcel Dassault

    J'ai Lu ;  1970 ;  autobiographie.

    Certaines innovations sociales, venues au jour grâce à Mitterrand, existaient trente ans avant leur apparition publique et étaient pratiquées par Marcel Dassault. RoyautéNews

    Présentation officielle : Marcel Dassault : un nom qui se confond avec l'histoire de l'aviation et symbolise la réussite d'un inventeur aux vues prophétiques, qui a fait de la France un des Grands de l'industrie aéronautique.
    Ce destin sans exemple a donné naissance à bien des légendes. C'est pour les dissiper que Marcel Dassault, dans Le Talisman, répond aux questions que chacun se pose à son sujet.
    Dans son cas, la vérité est plus passionnante que la fiction. Plus exaltante aussi car il démontre aux jeunes qu'une réussite comme la sienne, entièrement faite de persévérance et d'imagination, est à leur portée.
    On découvre dans ce livre comment le jeune étudiant de l'École d'électricité Bréguet, fils d'un médecin sans fortune, devient dessinateur chez Caudron pour le compte de l'État, invente l'hélice qui équipe le Spad de Guynemer, construit en 1917 son premier avion de chasse, affronte les difficultés de l'après-guerre, réalise en 1938 des prototypes dont les Allemands eux-mêmes apprécièrent la qualité, survit à l'enfer des camps de concentration pour reprendre en 1945 la planche à dessin où, sous son crayon, vont naître le Dassault 315, l'Ouragan, le Mystère, le Mirage…...

    Le Talisman  -  Marcel Dassault


    votre commentaire
  • La République romaine et son empire - Michel Humm

    Armand Colin ;  7 mars 2018 ;  320 p.;  29€.

    Présentation officielle : La République romaine commence son histoire vers 509 av. J.-C. par l’expulsion du « roi » Tarquin le Superbe. S’en suivit la mise en place d’un gouvernement de type oligarchique qui laissa le pouvoir à quelques grandes familles aristocratiques. Cinq siècles plus tard, les déchirements politiques qui divisèrent son aristocratie précipitèrent la fin de la République après l’avoir entraînée dans des conflits sociaux et des guerres civiles interminables. Entre temps, la « république » avait constitué un « empire » qui s’est étendu à l’ensemble du monde méditerranéen ainsi qu’à ses territoires périphériques grâce à des institutions politiques et sociales lui permettant d’associer un peuple de citoyens à son aristocratie.
    Cette profonde solidarité d’intérêts au sein de la société romaine favorisa une expansion territoriale exceptionnelle tant d’un point de vue historique que géographique. Toutefois, l’expansion impérialiste finit par révéler l’inadéquation entre les structures institutionnelles et l’univers socio-culturel d’une cité-État, et le mode de gestion d’un empire aux dimensions exceptionnelles. L’incapacité à surmonter cette contradiction mit un terme au régime aristocratique qui définissait la nature de la République romaine.

    La République romaine et son empire - Michel Humm


    votre commentaire
  • La Rédaction

    Avec son mari Julián Porras.

    Olivia de Borbón que notre Site avait présentée autrefois est la fille du Duc de Séville, Chef de la branche cadette de la maison de Bourbon. Il prend place après les Princes Louis et Alphonse de Bourbon, pour la succession royale de France.

    Les Ducs de Séville sont issus de l'Infant Enrique de Bourbon1.

    Olivia de Borbón y Hardenberg

    © Gtres 

    1. (1823-1870)


    votre commentaire
  • Iran : l'heure du choix  -  Reza Pahlavi

    Denoël  ;  5 fév. 2009 ;  254 p.;  18€25.

    Nous reparlerons très vite de Reza Pahlavi, le fils du Shah d'Iran.

    Iran : l'heure du choix  -  Reza Pahlavi


    votre commentaire
  • Cochonneries  -  Guillaume Coudray

    Comment la charcuterie est devenue un poison ;

    La Découverte ;  14 sept. 2018 ;  267 p.;  18€.

    Présentation officielle : Un vent de panique souffle sur la filière cochon depuis que l’OMS l’a confirmé fin 2015 : les charcuteries sont cancérogènes, directement responsables du cancer de l’intestin. Aussi appelé « cancer colorectal », c’est le plus fréquent chez les non-fumeurs. Principal coupable : la charcuterie traitée au nitrate de potassium et au nitrite de sodium. Les industriels jurent que ces additifs sont indispensables pour protéger le public contre certaines bactéries.
    C’est un mensonge. En réalité, ils servent à accélérer la fabrication, à donner à la chair une appétissante couleur rosée, à baisser les coûts de production et à maximiser les profits.
    Fruit de cinq années d’enquête dans les archives administratives et médicales, ce livre dévoile l’histoire secrète des « charcuteries modernes » optimisées par la chimie. Popularisés par quelques entrepreneurs de Chicago, les knacks et les jambons nitrés ont conquis toute la planète en évinçant les charcuteries traditionnelles, plus longues à fabriquer.
    Face à ce scandale sanitaire, les charcutiers français, dépositaires d’un patrimoine gastronomique authentique, sauront-ils relever le défi d’une charcuterie honnête, sans cosmétiques et surtout sans victimes ?

    Cochonneries  -  Guillaume Coudray


    votre commentaire
  • IRS ; Tome 19  -  Les seigneurs financiers - Vrancken ; Desberg

    Coloriste, Bérengère Marquebreucq ;

    Lombard ;  15 juin 2018 ;  12€45.

    La suite des aventures de Larry B. Max, agent spécial de l'IRS, l'organe de perception des impôts aux Etats-Unis. RoyautéNews

    IRS  -  Les seigneurs financiers


    votre commentaire
  • La Rédaction

    Lire notre article Gigantisme économique, dont celui-ci est la suite.

    Elon Musk est un visionnaire, tout comme Bolloré en France ou Paul Allen aux Etats-Unis et dont nous vous reparlerons ou encore, Jeff Bezos.

    Elon Musk, patron de Tesla, la marque de véhicules électriques (pour l'instant) hors de prix et de Space X, sa société astronautique et spatiale - qui compte envoyer des hommes dans l'espace avant la fin... de cette année ! et qui travaille à des projets, tous plus incroyables les uns que les autres - Elon Musk, précurseur d'idées, serait donc, involontairement "derrière" ce nouveau coup fabuleux : Asgardia, la nouvelle "nation de l'espace". Ainsi se réalise une des "prédictions" de Royauté-News au temps de son ancienne rédaction, et qui mettait en avant les entités virtuelles issues de la conception du Web. Car à partir de la vision Muskienne, vient de se concrétiser Asgardia sous la houlette du scientifique et homme d'affaires russe Igor Ashurbeyli, qui devient le premier Président d'Asgardia !

    Sans doute lassés que les gouvernants traditionnels laissent au hasard et à l'incertitude l'avenir de l'Humanité et de la planète, certains pionniers se saisissent des nombreuses questions qui en découlent, laissant, au fond, les premiers s'agiter dans leur cloaque.

    IDA, l'Institut Diplomatique International, qui discrètement et depuis la 1ère décennie 2000 souhaite faire évoluer les conceptions en matière de droit international et dont l'idée est la suivante : à côté des états traditionnels, sont constituées de nouvelles entités, beaucoup plus évoluées que les micronations, reposant par exemple sur des mouvements d'opinion, ou sur des jeux vidéos - donc, situées dans l'univers virtuel - et ces communautés de joueurs rassemblent pour les plus connus plusieurs centaines de milliers de participants inscrits. Ces nouvelles entités cohabitant avec les premiers.

    Et surtout, obtenant les même droits, ou presque, et devant ce mouvement les Etats traditionnels renâclent à faire évoluer le Droit.

    A suivre...

     


    votre commentaire